Le nom de la ville natale d'Enrico Toupin

Petit article rapide entre deux lignes d’écriture de Supermoi vs le Maire ! Je m’interroge pour le nom de la ville, que je souhaite aussi cocasse que le nom de celle où je suis né : La Tuque !

Pour l’instant, j’hésite entre :

  • Mitaine
  • La Mitaine
  • La ville Du Foulard
  • Le Foulard
  • La Moufle
  • La Pantoufle
  • Pantoufle
  • Mitaineville
  • Moufleville
  • Pantoufleville
  • L’Escarpin
  • Du Pompom
  • Du Chapeau Marron
  • Du Chapeau Melon
  • Du Haut de forme

Bon bon, je vais peut-être subtilement trouver autre chose…

😛

Une lettre d'Enrico à son grand-père

L’écriture du roman de Supermoi vs le Maire officiellement débuté depuis un moment, j’ai écrit hier l’une des lettres qu’envoie Enrico Toupin (alias Supermoi) à son grand-père, Dotovipe ! La voici la voilà en attendant la version bêta du préambule qui ne serait tarder !

🙂

Continuer la lecture de « Une lettre d'Enrico à son grand-père »

Le pelleteur de smog

En choisissant ce coin du monde, je ne pouvais pas savoir qu’il m’intoxiquerait. Je cherchais juste quelque chose de pas trop cher pour éviter de passer ma vie entre-deux jobs aussi pires l’une que l’autre… je voulais juste un petit appartement pour poser mon matelas à terre et voguer sur Internet ailleurs que sous la pluie. Au final, je passe mon temps couché, essoufflé, cloué par des maux de tête !

Au début, je me disais qu’habiter proche d’une papeterie, ça ne serait pas si pire vu que c’est de l’eau et du bois… mais j’avais oublié que l’Homme met des produits chimiques dans tout et surtout, dans n’importe quoi ! Cette même humanité, toujours aussi réfléchie et pleine de belles pensées pour l’avenir, semble également aimer les vomir dans l’air et dans l’eau, par égoïsme, par lâcheté… parce qu’elle le peut !

Continuer la lecture de « Le pelleteur de smog »

L'épuisement sociétaire, version 2

En mal de la société, ridiculisés, fatigués, nous ne pouvons plus croire en ceux qui détiennent le mandat de nous protéger, ni en nous-mêmes. Pourtant, bien des gens se sont battus pour l’avenir, nos droits, notre liberté, au nom de la justice et du bon sens ! L’évolution nous a rendus aigris, mais dociles, politiquement correct quand ironiquement, la politique n’a plus rien de « correct » depuis longtemps.

À présent, au lieu de rester droits, fiers de nos valeurs, de notre intégrité, nous nous maudissons à coup de bonnes manières, de cachoteries, d’éphémères. Oui, certains braves au milieu des lobotomisés guerroyassent toujours, mais le gouvernement s’amuse à les taire au nom de ceux qui restent assis, vomissant que la majorité du peuple demeure en accord avec leur politique, leur corruption.

Continuer la lecture de « L'épuisement sociétaire, version 2 »

L'épuisement sociétaire, version 1

En mal de la société, ridiculisés, fatigués, nous ne pouvons plus croire en ceux et celles qui détiennent le mandat de nous protéger, ni en nous-mêmes. Pourtant, bien des gens se sont battus pour l’avenir, nos droits, notre liberté, au nom de la justice et du bon sens ! L’évolution nous a rendus lâches, polis, dociles, politiquement correct quand la politique n’a plus rien de « correct » depuis trop longtemps.

À présent, au lieu de rester droits, fiers de nos valeurs, de notre intégrité, nous nous maudissons à coup de bonnes manières, de cachoteries, d’éphémères. Oui, certains braves au milieu des lobotomisés guerroyassent toujours, mais le gouvernement s’amuse à les taire au nom de ceux qui restent assis, vomissant que la majorité du peuple demeure en accord avec leur politique, leur corruption.

Continuer la lecture de « L'épuisement sociétaire, version 1 »

Charlo, l'ours en peluche de Supermoi

Un article sur un ours en peluche ? Absolument !

Charlo n’a rien d’un ours en peluche ordinaire (bien qu’aucun ours en peluche ne soit ordinaire, soit dit en passant) ! Il est le meilleur ami et confident d’Enrico Toupin, alias Supermoi ! Dans son imaginaire, il est même son conseiller, l’accompagnant presque partout, prenant souvent vie pour l’aider, que ce soit avec ses mots ou avec son amour légendaire d’ours en peluche !

Continuer la lecture de « Charlo, l'ours en peluche de Supermoi »

Dotovipe, le vieux grincheux du village !

Grand-père d’Enrico Toupin (alias Supermoi), qui vit reclus dans la forêt avec sa petite bande de joyeux lurons, Dotovipe a toujours été doté d’une tête de cochon à toute épreuve, aussi borné et obstiné que l’était son propre père ! Or, si en vieillissant son paternel s’est assagi, son fils décida plutôt de peaufiner chaque parcelle de son sale caractère !

Pour lui, crier et donner des ordres, il n’y a rien de mieux pour se faire comprendre, surtout en présence de gens « sourds qui viennent de la grand’ville » !

Continuer la lecture de « Dotovipe, le vieux grincheux du village ! »

Pokilla dans l'imaginaire de Supermoi

Chaque semaine, Enrico Toupin, alias Supermoi, reçoit une lettre de son grand-père qui lui raconte des histoires amusantes vécues par les habitants de son village ! En fait, Dotovipe, son grand-père, le père de son père, vit reclus au fin fond des bois dans une communauté où chacun s’occupe du bien commun et de protéger les autres contre des dangers « bien mystérieux » !

Si celui-ci n’a jamais voulu révéler de détails sur cesdits dangers, il n’en demeure pas moins bavard quand il s’agit d’écrire sur Pokilla, une jeune fille du village qu’il aimerait bien qu’Enrico rencontre un jour ou l’autre ! Son grand-père essaierait-il de lui trouver une prétendante, des années à l’avance ?

Continuer la lecture de « Pokilla dans l'imaginaire de Supermoi »