[Court texte] Cher patron qui s'en fout…

C’est dans mes bras qu’elle pleure.

Toi, tu t’en fous, tu le sauras juste pas, à moins qu’en bon citoyen quelque peu sanguin, je te casse la gueule !

Tu l’as renvoyé, sans l’avertir au préalable, sans lui donner une seconde chance, sans lui dire ce qu’elle devait améliorer. Tu ne voulais pas lui laisser de temps, tu l’aimais juste pas ! Pourtant, elle aurait pu s’améliorer, elle s’améliore toujours. Je le sais parce que je partage ma vie avec elle, parce que quand je l’ai connu, elle pleurait pour si, pour ça, fragile comme ça se peut pas et que là, elle se bat !

Pas facile pour une fée de vivre dans un monde d’ogres… mais elle se bat !

Continuer la lecture de « [Court texte] Cher patron qui s'en fout… »