La démocratie selon Folio Mentol

Je ne suis pas un enfant de la télévision, ni qu’un quelconque monde virtuel. J’ai grandi les deux pieds ancrés dans la réalité à regarder les autres et à essayer de comprendre leur malheur… et leur cruauté. Je suis l’enfant d’une humanité qui s’étoufferait elle-même tellement la honte la submerge de si peu s’écouter, d’être si souvent contrainte de faire des compromis qui défit la logique du bon sens.

Je suis l’enfant d’un monde de mensonges et le plus vif de ceux-ci est la démocratie.

L’équation est simple, pour soumettre un peuple à l’esclavage, et j’exagère à peine, il suffit de lui donner l’illusion du choix. Étendez sur la table des mets avariés et demandez à vos hôtes de choisir, ils mangeront « les moins pires », et ce, même si le plus sublime des repas se trouve dans le réfrigérateur : soit vous n’en aurez pas parlé, soit vous les aurez convaincus, à tort, que celui-ci est poison.

C’est exactement ce que le gouvernement actuel fait.

Continuer la lecture de « La démocratie selon Folio Mentol »

[Court texte] Cher patron qui s'en fout…

C’est dans mes bras qu’elle pleure.

Toi, tu t’en fous, tu le sauras juste pas, à moins qu’en bon citoyen quelque peu sanguin, je te casse la gueule !

Tu l’as renvoyé, sans l’avertir au préalable, sans lui donner une seconde chance, sans lui dire ce qu’elle devait améliorer. Tu ne voulais pas lui laisser de temps, tu l’aimais juste pas ! Pourtant, elle aurait pu s’améliorer, elle s’améliore toujours. Je le sais parce que je partage ma vie avec elle, parce que quand je l’ai connu, elle pleurait pour si, pour ça, fragile comme ça se peut pas et que là, elle se bat !

Pas facile pour une fée de vivre dans un monde d’ogres… mais elle se bat !

Continuer la lecture de « [Court texte] Cher patron qui s'en fout… »

Extrait 3 de l'épisode 4 de D.U.A.M.

AZURE
(s’obscurcissant)
Tu dois leur faire confiance, c’est la seule solution si tu veux rester en vie.

TOQUI
J’ai un meilleur plan. Dès qu’ils auront fouillé d’autres maisons pour nous rendre moins suspects, je les abattrai et disparaitrai ensuite de vos vies ! Ainsi, vous continuerez votre existence comme si vous ne nous aviez jamais connu et l’envie d’achever « le cadavre » exposé sur le divan ne m’hantera plus…

Azure bondit sur Toqui et le plaque contre le mur d’une rage incontrôlée, en le tenant par le cou.

AZURE
Il s’appelle MALIAS !

MALIAS
Azure, ARRÊTE !

AZURE
(dément)
Folio Mentol a envie de s’amuser, laissez-le s’amuser !

Continuer la lecture de « Extrait 3 de l'épisode 4 de D.U.A.M. »

Jacob Jackare, le Géant

Jusqu’à maintenant, du haut de ses dix ans, Jacob n’a connu que les milieux défavorisés, alternant d’une famille d’accueil à une autre. Il faut dire que la majorité de ses parents adoptifs l’accueillirent seulement pour bénéficier d’une subvention du gouvernement et, ne sachant pas comment réagir face à son caractère sanguin et son impulsivité, ils le renvoyèrent sans tarder au service d’adoption. Jacob, déjà introverti à la base, se renferma un peu plus chaque année…

Continuer la lecture de « Jacob Jackare, le Géant »

Pratique d'anglais 4 : extrait d'un scénario fort héroïque

L’un des prochains textes que je publierai sera un petit scénario de court-métrage fort humoristique traitant d’un fléau légendaire qui ravagea maintes contrées et grands héros (je vous laisse découvrir de quoi il s’agit en lisant l’extrait ci-bas) ! L’art de traiter un problème sérieux d’une manière déjantée parce qu’il faut bien se l’avouer, l’humour et la surprise sont souvent les meilleurs amis de la pédagogie !

Continuer la lecture de « Pratique d'anglais 4 : extrait d'un scénario fort héroïque »

D.U.A.M., brouilon de la première scène de l'épisode 3

En attendant l’épisode complet (plus long que les autres à retravailler), voici le brouillon de la scène qui débute l’épisode 3. Il s’agit d’un extrait du passé de Malias (Maze Beyame étant son ancienne identité) que je vais bien sûr couper pour ne pas vous gâcher la surprise sur ce que Malias a réellement fait pour être recherché par la police et décider de ne plus jamais se lever de son divan. Malias, salaud ou héros ? Vous le saurez très bientôt…

Attention, certains propos pourraient choquer, déconseillés au moins de 13 ans !

L’extrait en question :

Ses doigts tapotent sa seule et unique bière de la soirée.

Pourtant, son esprit s’embrouille. Mis à part l’affiche du restaurant bar La Petite Populace qui clignote derrière la serveuse, juste au-dessus du comptoir devant lequel il est assis, rien d’autre ne lui rappelle qu’il est dans l’un des endroits les plus chics, paisibles et protégés de la ville. L’espace d’un moment, Maze Beyame, agent de sécurité de l’établissement, s’imagine être quelqu’un d’autre, ailleurs.

Continuer la lecture de « D.U.A.M., brouilon de la première scène de l'épisode 3 »