Extrait de l'ancienne série en lien avec "Croire"

AKU
Une fois que Nara sera morte, elle cessera de te détourner de ton chemin.

DAMI
Mon chemin…

AKU
Viens-tu enfin de comprendre ?

DAMI
Je suis… avec Nara justement parce que je ne voulais plus rien savoir de votre chemin de perfection, justement parce qu’elle a su m’écarter de vous, m’arrêter dans ma folie. Je suis avec elle parce qu’elle ne m’a pas pris au sérieux, parce qu’elle m’a vu comme un être humain plutôt que comme l’objet de la destinée. Je suis avec elle pour tant de raisons, tant de sentiments, mon chemin, C’EST AVEC ELLE QUE JE VAIS LE VIVRE, POUR NE JAMAIS OUBLIER QUE J’AI LE DROIT D’ÊTRE HUMAIN, QUE JE NE SUIS PAS UN HÉROS, NI UN MONSTRE, que… je suis juste… un homme.

Continuer la lecture de « Extrait de l'ancienne série en lien avec "Croire" »

[Poème] Je te l'interdis !

Tais-toi, je te l’interdis !
Non, je ne me calmerai pas
Il n’y aura pas de compromis, ni de compréhension
Arrête de pleurer, tais-toi et obéis !

Pour qui te prends-tu ?
Un humain, l’un de ces visages masqués, éteints ?
Tu es l’homme que j’aime
Le pourfendeur de vide, l’homme que j’ai choisi 

Continuer la lecture de « [Poème] Je te l'interdis ! »

[Poème] P'tit gars

P’tit gars
Ta tête tourne, as-tu perdu le Nord ?
Chaque jour, t’es à terre
Pis tu préfères te taire

Tu m’inquiètes
Avec tes cernes pis ta valise toute faite
Ta mère pleure chaque soir
Comme si t’étais déjà mort

T’avais des rêves, des idéaux
T’avais un monde à sauver
Tu me faisais peur tellement t’était passionné, que t’étais vrai
À 13 ans, tu brillais déjà plus que moé

Continuer la lecture de « [Poème] P'tit gars »

Charlo, l'ours en peluche de Supermoi

Un article sur un ours en peluche ? Absolument !

Charlo n’a rien d’un ours en peluche ordinaire (bien qu’aucun ours en peluche ne soit ordinaire, soit dit en passant) ! Il est le meilleur ami et confident d’Enrico Toupin, alias Supermoi ! Dans son imaginaire, il est même son conseiller, l’accompagnant presque partout, prenant souvent vie pour l’aider, que ce soit avec ses mots ou avec son amour légendaire d’ours en peluche !

Continuer la lecture de « Charlo, l'ours en peluche de Supermoi »

Sondage pour le nom d'un superhéros légendaire !

Dans Supermoi, il y a un superhéros « fictif » qui a inondé les médias, ayant maintes aventures en films, en bandes dessinées et en dessins animées !

J’ai ajouté des guillemets à fictif puisque ce superhéros se base sur Mathias l’Écarlate (dont le destin est lié avec celui de Kane Seigni, mais ça, c’est une autre histoire), un héros légendaire qui a déjà existé (dans l’univers de Folio Mentol, bien sûr)… mais ce fait, tout le monde ou presque l’a oublié, sauf un certain bédéiste, à quelque part dans son subconscient.

Je publierai mardi un article plus détaillé sur celui-ci, mais pour l’instant, je m’interroge sur son nom de superhéros et je vous invite à voter pour vos idées préférées !

Pour vous aider à choisir (parce qu’il faut bien un peu d’informations), notons simplement son caractère explosif, Mathias détenant une puissance phénoménale, mais bestiale ! Il doit contrôler de peine et de misère un démon qui vit en lui (ou un dragon ou encore, une bête mythique, selon la version de ces récits) pour pouvoir maitriser ses pouvoirs de superhéros !

Plus de détails après-demain ! Pour l’instant, le sondage !

🙂

[poll id= »15″]

Sondage pour le nom de famille de Lionel

Que dire de Lionel ?

Guerrier emblématique de plusieurs projets de jeux vidéo, de livres pour enfants et personnage principal dans la série Folio Mentol, Lionel fut jadis un héros pourvu d’une témérité aussi noble qu’obsessive ! Cet épéiste de talent (capable de créer des tornades à l’aide de la chimie entre ses mouvements et ses deux lames) est nourri par un esprit combatif hors du commun, incroyablement têtu, incapable d’accepter la défaite et l’humiliation.

Continuer la lecture de « Sondage pour le nom de famille de Lionel »

Qui est Supermoi ?

Du haut de ses huit ans, Enrico Toupin a soif de justice.

Il ne comprend pas et n’accepte pas la cruauté et l’indifférence d’une bonne partie de la société, autant celles dans la cour d’école que celles qui laissent mourir des gens de froid dans la rue pendant que des millions de dollars sont investis dans des choses qui lui semblent totalement abstraites. Pourquoi tout le monde laisse faire, pourquoi tout le monde se tait ? Pourtant, dans les dessins animés qu’il écoute avec son père, des superhéros, il y en a par centaines, alors pourquoi n’y en a-t-il aucun dans la vraie vie ?

Enrico remédiera à la situation.

Continuer la lecture de « Qui est Supermoi ? »

Leur amour, leur amitié

Comme si c’était vrai
Votre amour, votre amitié
Vivre l’intensité, savourer cette dite vérité
Cette foi en l’humanité

Malgré cette pluie de sang
D’évolutions, de désillusions
De tromperies, d’instabilités
Les aimer jusqu’au plus profond des enfers

Amoureux d’eux, de la vie, de la folie
Vivre sans eux, mourir pour eux
Le regard glacé, inconditionnel
Au milieu d’une masse d’éphémère

Rechercher mes frères, mes sœurs
Mes semblables, une lueur d’espoir
En vain
Rester seul à aimer, à crier, à étouffer

À s’étrangler

L’univers sans cesse en mouvement
Me répète que ma place n’est pas ici
Moi, éternel enfant aux sentiments figés
Qui ne fait qu’aimer, que trop aimer
Qui ne fait que rêver
À cette humanité, à ce feu qu’est l’éternité

Dans mon regard, une solitude sans fin
Un être brisé, affamé, détruit, assassiné
Entre les mains d’une ironique épopée
Mettre en péril l’humanité, la réveiller

Que reste-t-il dans mon âme de fou ?
Comme naïveté
Je souris, des héros se dressent pour m’arrêter
Je suis ce démon à fleur de peau et incompris

Insoumis

C’est votre dernière chance de découvrir la vérité
Votre amour, votre vérité
Le rideau doit se lever
Sinon le spectacle de la vie, je terminerai

Être seul et blessé jusqu’à en perdre l’esprit
Par amour, par amitié
Croyant en notre lien, comme si c’était vrai…
Espérer

Aimer, trop aimer, prisonnier des cendres du passé

Folio Mentol

Dominic Fortin-Charland
9 novembre 2010

Tu me regarderas

Je deviendrai si fort
Que tu me regarderas

Je charmerai les gens bien puis les autres
Tout public, toutes contrées
Pour rendre ce monde meilleur
Pour que plus jamais tu ne vives dans la peur

Ensuite, j’empilerai des montagnes
Avec la force de mes doigts de géant
Même si tu n’es pas ma compagne
Le septième ciel demeura pour toi

J’écrirai toutes les réflexions, toutes les thèses
Je parlerai pour ceux et celles qui se taisent
Faisant couler vérité, conscience et diplomatie
S’il le faut, je redresserai même le sens de la vie

Beaucoup de gens voudront ma peau
Pour continuer de s’enrichir avec le malheur des autres
Je répondrai avec amour
Scellant leur haine de mon sceau, celui des héros

Tu me regarderas, tu m’aimeras
Tu te blottiras contre moi
Mari et femme, dix enfants
Je serai un modèle, travaillant, présent

Je me ferai si créatif, inventif
Qu’aucun moment ne semblera anodin
Mais surtout, je ne serai plus malade
Plus jamais malade…

Incapable de te parler avec les mots qu’il faudrait
Maladroit, handicapé
« Un géant capable de penser, mais pas d’exister »
Non, je le peux, laisse-moi une chance, juste une chance

Tu ris un peu de moi, gentiment
Puis tu t’en vas
Un autre amour à oublier
À cause de ma bouche désarticulée, de mes phrases tronquées

Mais, un jour, je deviendrai si fort
Que tu me regarderas

Kurto Kurion

Dominic Fortin-Charland
12 octobre 2009 et 16 février 2012