[Poème] Je te l'interdis !

Tais-toi, je te l’interdis !
Non, je ne me calmerai pas
Il n’y aura pas de compromis, ni de compréhension
Arrête de pleurer, tais-toi et obéis !

Pour qui te prends-tu ?
Un humain, l’un de ces visages masqués, éteints ?
Tu es l’homme que j’aime
Le pourfendeur de vide, l’homme que j’ai choisi 

Continuer la lecture de « [Poème] Je te l'interdis ! »

L'épuisement sociétaire, version 2

En mal de la société, ridiculisés, fatigués, nous ne pouvons plus croire en ceux qui détiennent le mandat de nous protéger, ni en nous-mêmes. Pourtant, bien des gens se sont battus pour l’avenir, nos droits, notre liberté, au nom de la justice et du bon sens ! L’évolution nous a rendus aigris, mais dociles, politiquement correct quand ironiquement, la politique n’a plus rien de « correct » depuis longtemps.

À présent, au lieu de rester droits, fiers de nos valeurs, de notre intégrité, nous nous maudissons à coup de bonnes manières, de cachoteries, d’éphémères. Oui, certains braves au milieu des lobotomisés guerroyassent toujours, mais le gouvernement s’amuse à les taire au nom de ceux qui restent assis, vomissant que la majorité du peuple demeure en accord avec leur politique, leur corruption.

Continuer la lecture de « L'épuisement sociétaire, version 2 »

L'épuisement sociétaire, version 1

En mal de la société, ridiculisés, fatigués, nous ne pouvons plus croire en ceux et celles qui détiennent le mandat de nous protéger, ni en nous-mêmes. Pourtant, bien des gens se sont battus pour l’avenir, nos droits, notre liberté, au nom de la justice et du bon sens ! L’évolution nous a rendus lâches, polis, dociles, politiquement correct quand la politique n’a plus rien de « correct » depuis trop longtemps.

À présent, au lieu de rester droits, fiers de nos valeurs, de notre intégrité, nous nous maudissons à coup de bonnes manières, de cachoteries, d’éphémères. Oui, certains braves au milieu des lobotomisés guerroyassent toujours, mais le gouvernement s’amuse à les taire au nom de ceux qui restent assis, vomissant que la majorité du peuple demeure en accord avec leur politique, leur corruption.

Continuer la lecture de « L'épuisement sociétaire, version 1 »

UN ROBOT MUTANT D'OUTRE-TOMBE !

Ressentant un certain besoin d’absurdité et d’écriture débridée, sans perfectionnisme ou intention professionnelle (quoiqu’il ne faut jamais sous-estimer l’impact d’un texte rapide et improvisé, ils en ont dedans, des fois), je me permets de créer la catégorie d’articles « délires » ! Certains se souviendront peut-être de celle-ci sur l’ancien groupe de Folio Mentol… et bien, la voilà de retour !

La première « œuvre » à remplir cette section sera un scénario assez épique et décalé qui traitera également d’un problème bien réel (que je ne révélerai pas ici pour éviter de gâcher la surprise). Il racontera le plus périlleux combat du guerrier suprême ! Ce texte sera publié demain, mais aussi après-demain, ainsi qu’à plusieurs autres moments, chaque fois dans une version différente !

Continuer la lecture de « UN ROBOT MUTANT D'OUTRE-TOMBE ! »

Pratique d'anglais 4 : extrait d'un scénario fort héroïque

L’un des prochains textes que je publierai sera un petit scénario de court-métrage fort humoristique traitant d’un fléau légendaire qui ravagea maintes contrées et grands héros (je vous laisse découvrir de quoi il s’agit en lisant l’extrait ci-bas) ! L’art de traiter un problème sérieux d’une manière déjantée parce qu’il faut bien se l’avouer, l’humour et la surprise sont souvent les meilleurs amis de la pédagogie !

Continuer la lecture de « Pratique d'anglais 4 : extrait d'un scénario fort héroïque »

Sondage pour le nom de famille de Lionel

Que dire de Lionel ?

Guerrier emblématique de plusieurs projets de jeux vidéo, de livres pour enfants et personnage principal dans la série Folio Mentol, Lionel fut jadis un héros pourvu d’une témérité aussi noble qu’obsessive ! Cet épéiste de talent (capable de créer des tornades à l’aide de la chimie entre ses mouvements et ses deux lames) est nourri par un esprit combatif hors du commun, incroyablement têtu, incapable d’accepter la défaite et l’humiliation.

Continuer la lecture de « Sondage pour le nom de famille de Lionel »

Sans

Une feuille d’automne tombe sur le ciment
Sans mémoire, sans avenir
Qui s’offre en spectacle une seule et unique fois
Parmi des milliers d’autres

Des regards qui cherchent l’amour
Dans les cicatrices d’un homme hagard
Qui chuchote
« Une dernière fois, si vous le permettez »

Comment se sentir aimée
Perdue au milieu de ses cendres, des rêves et de sa volupté
Chercher une lueur, une présence
Dans le regard songeur d’un guerrier

Un moment parmi tant d’autres
Doux et cruel
Qui demande sans recevoir
Qui prend pour dire au revoir

« Adieu »
Les regards, paniqués, veulent le retenir
Malgré son amour, l’homme part
Regardant les feuilles tomber, au loin

Dami Zan

Dominic Fortin-Charland
21 mai 2011