Extrait 2 de l’épisode 4 de D.U.A.M.

Dami entre dans la chambre de Nara en passant par la fenêtre.

NARA
Qu’est-ce tu fiches ?

DAMI
Je viens voler deux trois de tes sous-vêtements, essentiellement celui avec le petit panda mauve !

NARA
Tu m’abandonnes et tu reviens sans prévenir ? Tu te prends pour qui, mon père ?

DAMI
Je n’ai pas eu le choix…

NARA
Si, tu l’avais et tu as tout gâché ! Si tu veux partir, pars et ne reviens jamais…

Elle lui tourne le dos, tentant de taire sa colère.

DAMI
S’il te plait Nara, ne fais pas l’enfant…

NARA
(se retournant à nouveau vers lui)
L’enfant ? Moi, c’est toi qui passe son temps à jouer et c’est moi qui fais l’enfant ?

Continuer la lecture de « Extrait 2 de l’épisode 4 de D.U.A.M. »

[Poème] Mais…

Au creux de tes bras
Je me vois humain
Pathétique
Mélancolique

Il s’en suit une musique
Celle d’un mythe que j’enterre
Fuyant ce nouvel ère
Cette cacophonie

Continuer la lecture de « [Poème] Mais… »

Piétiné

Poème écrit dans la peau de Gusto, aujourd’hui, le 7 mai 2012.

Perdu
Incapable de faire partie de ce monde
Incapable de le quitter

La tête brisée par les années
Une douleur sourde, récurrente
Qu’une envie de dormir indomptée

Continuer la lecture de « Piétiné »

Orlane Ly, fiche du personnage

Lors de l’anniversaire de ses quatorze ans, Orlane quitta ses invités un instant pour s’enfermer dans la salle de bain. Elle se rasa les cheveux, se coupa la langue et eut le temps de se crever un œil avant que son père ne défonce la porte, inquiété par des gémissements de douleur forts inhabituels. Jusque-là, sa fille n’avait jamais montré le moindre signe d’idées suicidaires ou le moindre comportement violent. Orlane avait toujours été cette fille sportive et souriante, adepte d’escrimes et de courses de chevaux.

Continuer la lecture de « Orlane Ly, fiche du personnage »

Inventez, répandez, détruisez

Parlez
Allez-y
Amusez-vous
Inventez, répandez, détruisez.

Tous ces mots trahis
Gaspillés
Dangereux
Quelques taches sur la vie qu’on se plaisait à rêver

Circule les rumeurs
Sans véritable communication
Un monde d’êtres fermés
Pour mieux fuir et oublier

Applaudissons-nous
Humanité
Usine à promeneur solitaire
Usine juste bonne à se taire

Quelque chose germe
En toi, en moi
Chaque mot fait son chemin
Jusqu’à ce que…

Arrêtez
Arrêtez
Les mots ne sont pas faits pour ça
Expliquez-moi

Vous ne le ferez pas
Je resterai si, je resterai ça
Je resterai du blablabla
Du vent

Du vent, que pour vous
Je vous laisse votre joie
Votre vie
Hallucination collective

Si je reste, ce ne sera que d’autres mots sacrifiés

En attendant…

Vos mots
Je les contournerai
Je sourirai
J’essayerai

Garder la tête haute
Pendant que vous me diaboliserez
Juste histoire de respirer
Quelque chose de plus vrai

Arbu

Dominic Fortin-Charland
5 octobre 2011