Supermoi vs le Maire : suite du chapitre 4 (version alpha)

– C’est vraiment ça votre dessin animé préféré ? demanda Constance, franchement troublée.
– Fiston, je déclare cette soirée désormais interdite aux bonnes femmes ! répliqua Adame, amusé.
– Aux bonnes femmes ? Je vais t’en faire moi, une bonne femme !

Son restant de verre d’eau termina « malencontreusement » ses jours sur l’entrejambe d’Adame ! « Oups ! » esquissa-t-elle, l’air innocent. Enrico s’esclaffa à son tour, grand admirateur des blagues de sa mère.

– Papa a fait pipi dans son pantalon !

Continuer la lecture de « Supermoi vs le Maire : suite du chapitre 4 (version alpha) »

La démocratie selon Folio Mentol

Je ne suis pas un enfant de la télévision, ni qu’un quelconque monde virtuel. J’ai grandi les deux pieds ancrés dans la réalité à regarder les autres et à essayer de comprendre leur malheur… et leur cruauté. Je suis l’enfant d’une humanité qui s’étoufferait elle-même tellement la honte la submerge de si peu s’écouter, d’être si souvent contrainte de faire des compromis qui défit la logique du bon sens.

Je suis l’enfant d’un monde de mensonges et le plus vif de ceux-ci est la démocratie.

L’équation est simple, pour soumettre un peuple à l’esclavage, et j’exagère à peine, il suffit de lui donner l’illusion du choix. Étendez sur la table des mets avariés et demandez à vos hôtes de choisir, ils mangeront « les moins pires », et ce, même si le plus sublime des repas se trouve dans le réfrigérateur : soit vous n’en aurez pas parlé, soit vous les aurez convaincus, à tort, que celui-ci est poison.

C’est exactement ce que le gouvernement actuel fait.

Continuer la lecture de « La démocratie selon Folio Mentol »

[Poème] P'tit gars

P’tit gars
Ta tête tourne, as-tu perdu le Nord ?
Chaque jour, t’es à terre
Pis tu préfères te taire

Tu m’inquiètes
Avec tes cernes pis ta valise toute faite
Ta mère pleure chaque soir
Comme si t’étais déjà mort

T’avais des rêves, des idéaux
T’avais un monde à sauver
Tu me faisais peur tellement t’était passionné, que t’étais vrai
À 13 ans, tu brillais déjà plus que moé

Continuer la lecture de « [Poème] P'tit gars »

Jacob Jackare, le Géant

Jusqu’à maintenant, du haut de ses dix ans, Jacob n’a connu que les milieux défavorisés, alternant d’une famille d’accueil à une autre. Il faut dire que la majorité de ses parents adoptifs l’accueillirent seulement pour bénéficier d’une subvention du gouvernement et, ne sachant pas comment réagir face à son caractère sanguin et son impulsivité, ils le renvoyèrent sans tarder au service d’adoption. Jacob, déjà introverti à la base, se renferma un peu plus chaque année…

Continuer la lecture de « Jacob Jackare, le Géant »

Constance Toupin, la mère d'Enrico (Supermoi)

Lorsque Constance portait Enrico en son ventre, elle fit assailli d’innombrables cauchemars, angoissée à l’idée d’élever son fils dans un monde si enclin aux mensonges et à la cruauté. En fait, son enfance lui ayant laissé des souvenirs difficiles à oublier, comme à pardonner, elle se hanta longtemps en se demandant ce qu’elle ferait si jamais Enrico subissait le même sort qu’elle, s’il était rejeté…

Continuer la lecture de « Constance Toupin, la mère d'Enrico (Supermoi) »

Dotovipe, le vieux grincheux du village !

Grand-père d’Enrico Toupin (alias Supermoi), qui vit reclus dans la forêt avec sa petite bande de joyeux lurons, Dotovipe a toujours été doté d’une tête de cochon à toute épreuve, aussi borné et obstiné que l’était son propre père ! Or, si en vieillissant son paternel s’est assagi, son fils décida plutôt de peaufiner chaque parcelle de son sale caractère !

Pour lui, crier et donner des ordres, il n’y a rien de mieux pour se faire comprendre, surtout en présence de gens « sourds qui viennent de la grand’ville » !

Continuer la lecture de « Dotovipe, le vieux grincheux du village ! »

Date des prochains articles super héroïques !

Sentant les propos véhiculés dans celui-ci de plus en plus actuels et voulant participer à ma façon à la grande vague de manifestations d’indignés, je pense écrire le roman de Supermoi vs le Maire très bientôt, au courant de l’été pour être un peu plus précis.

Pour ce faire, les prochains articles se concentreront essentiellement sur l’élaboration des personnages. Il me reste plusieurs questions à régler en rapport à ceux-ci et il est temps que je prenne des décisions ; fini le tournage en rond et le patinage artistique !

Continuer la lecture de « Date des prochains articles super héroïques ! »

Le conte du nécromancien, version bêta !

Vous ne rêvez pas, j’ai bel et bien changé le nom du conte « de l’enfant qui aimait un peu trop son chien » par le conte « du nécromancien » ! Je ne suis pas encore certain de garder ce deuxième choix de titre puisqu’il en révèle peut-être un peu trop sur l’intrigue (sans pour autant gâcher la surprise finale, amenant même sur une fausse piste).

Quoiqu’il en soit, voici le passé de Carnaxe, pour qui le deuil était inconcevable, et celui d’Evka, pour qui la mort n’était qu’une autre des douces couleurs de la vie !

Continuer la lecture de « Le conte du nécromancien, version bêta ! »

Deux sondages sur des noms "particuliers" !

Nous choisissons rarement notre prénom, encore moins notre nom de famille ! Dans ce sens, je trouve parfois paradoxal de chercher les noms les plus « épiques » pour mes héros, préférant parfois leur infliger le même sort qu’à nous, celui de ne pas pouvoir choisir et d’en subir les conséquences (quelques fois drôles, d’autres fois pénibles) !

Continuer la lecture de « Deux sondages sur des noms "particuliers" ! »

Piétiné

Poème écrit dans la peau de Gusto, aujourd’hui, le 7 mai 2012.

Perdu
Incapable de faire partie de ce monde
Incapable de le quitter

La tête brisée par les années
Une douleur sourde, récurrente
Qu’une envie de dormir indomptée

Continuer la lecture de « Piétiné »