[Poème] P'tit gars

P’tit gars
Ta tête tourne, as-tu perdu le Nord ?
Chaque jour, t’es à terre
Pis tu préfères te taire

Tu m’inquiètes
Avec tes cernes pis ta valise toute faite
Ta mère pleure chaque soir
Comme si t’étais déjà mort

T’avais des rêves, des idéaux
T’avais un monde à sauver
Tu me faisais peur tellement t’était passionné, que t’étais vrai
À 13 ans, tu brillais déjà plus que moé

Continuer la lecture de « [Poème] P'tit gars »

L'exception, poème sur Soha et Aelolif

Sur l’aurore de tes lèvres
Des mots égarés
Un mystère bien doux
Vite nié

Oh reine des enfers organisés
Voilà ton unique souffle de sincérité
Toi qui d’habitude, d’un seul ordre
Anéantis l’humanité

Ma chère et diabolique Soha
Sur l’aurore de tes lèvres
Des mots pourtant oubliés
« Ne le tuez pas. »

Continuer la lecture de « L'exception, poème sur Soha et Aelolif »

Pratique d'anglais 4 : extrait d'un scénario fort héroïque

L’un des prochains textes que je publierai sera un petit scénario de court-métrage fort humoristique traitant d’un fléau légendaire qui ravagea maintes contrées et grands héros (je vous laisse découvrir de quoi il s’agit en lisant l’extrait ci-bas) ! L’art de traiter un problème sérieux d’une manière déjantée parce qu’il faut bien se l’avouer, l’humour et la surprise sont souvent les meilleurs amis de la pédagogie !

Continuer la lecture de « Pratique d'anglais 4 : extrait d'un scénario fort héroïque »

Comment…

Comment
Consoler l’enfer
Détrôner la misère, être salutaire ?

Comment
Être fier
De ne plus se sentir seul sur Terre ?

Comment
Accepter l’hiver
Nu derrière des barreaux de fer ?

L’humanité se contredit
Entre la vie et la mort
Elle n’a pas choisi

Continuer la lecture de « Comment… »

"Légèreté", par Dami

Elle m’apprend la vérité. Je comprends que je ne vivrai plus à travers elle, plus jamais. Je devrais pleurer, je devrais crier, mais non, je souris. Une légèreté soudaine me rend visite ; une légèreté proche de la folie, je suppose. Elle ne comprend pas, tente de me retenir, pleure et crie à ma place. Je ne suis plus rien, elle n’est plus rien, le monde n’existe plus, tout flotte à la dérive, sans but, en silence.

Je ne ressens plus leur amour, tout ne devient qu’euphorie, qu’incohérence, plus rien ne me semble utile et plus aucune culpabilité ne m’habite. La mort ne m’effraie plus, ni la vie. Je pourrais tout accomplir, tout détruire sans même le ressentir. Je souris, tout simplement, grâce à cette sorte de dérision, ayant atteint la limite de l’espoir. Croire ne m’effleure plus l’esprit, à présent, plus rien n’a d’importance.

Je décide de profiter de ce moment pour mourir, pour partir et en finir.

Elle tente de me retenir, elle ne me reconnait plus. Malgré leur douceur, mes mots ne l’ont jamais autant heurté. Je ne dis rien contre elle, je ne parle que de la vie en général, de cette farce d’y participer. Je mentionne ce vide, ces sentiments vains et oubliés, ces liens de passage et les autres qui blessent. Je me censure ici. À cet instant, mes mots transpirent l’enfer et l’acte suivra sous peu, prêt à tout pour rire.

Mes mots sont de plus en plus violents, de plus en plus fous.

Elle m’embrasse.

Je reviens sur terre, à moitié… elle m’a sauvé.

Un an plus tard, je souris de nouveau, presque de la même façon, prêt à te rencontrer, Folio Mentol.

Dami

Dominic Fortin-Charland
17 mai 2011

L'enfer au bout des doigts

Je n’ai qu’à tendre la main pour saisir l’enfer
Je n’aurais qu’à basculer pour en faire mien

Ce mal de vivre
Ces cris sans cible
Ce besoin de lire quelques fables
De tuer le marchand de sable

Un geste anodin
Teinté de nostalgie
Un geste en vain
D’un rien sans merci

Non merci
Mon âme à nu
Sans loi
Préfère l’infini

Brandir la folie
La colère, l’hystérie
L’amour, l’humour
Mais jamais le vide

J’essaie
De ne plus tendre les mains vers l’inconnu
Renonçant au bon pour fuir le mauvais
Renonçant au mauvais pour fuir le bon

C’est ridicule, j’ai choisi le vide…
Changement de voie, changement de crime

Je retends les mains
Me revoilà humain
Merci
De rien

À demain

Sane

Dominic Fortin-Charland
1 juillet 2009