Brève tentative de comprendre l'humanité…

Je propose aujourd’hui une lettre écrite en 2009 dans la peau de Folio Mentol.

À l’époque, je pensais créer le blogue de Folio Mentol, un blogue dans lequel il aurait commenté plusieurs faits de l’actualité et de l’humanité en général. Ce texte est l’un des prototypes d’introduction à ce dit blogue qui a finalement été intégré aux projets en rapport à Cécile Legrand !

Continuer la lecture de « Brève tentative de comprendre l'humanité… »

L'exception, poème sur Soha et Aelolif

Sur l’aurore de tes lèvres
Des mots égarés
Un mystère bien doux
Vite nié

Oh reine des enfers organisés
Voilà ton unique souffle de sincérité
Toi qui d’habitude, d’un seul ordre
Anéantis l’humanité

Ma chère et diabolique Soha
Sur l’aurore de tes lèvres
Des mots pourtant oubliés
« Ne le tuez pas. »

Continuer la lecture de « L'exception, poème sur Soha et Aelolif »

"Ton démon qui t'attend", par Folio Mentol

J’aime dormir. J’espère que les cauchemars ne cesseront jamais parce que chaque fois qu’ils atteignent leur paroxysme, tu apparais, souriante, belle, pour me calmer et m’embrasser. Chaque fois, tu prends soin de moi. Chaque fois, tu me sauves, tu apparais lorsque le cauchemar me dévore.

Chaque fois, je me réveille et tu n’es plus là.

Je retourne dans cette vie, sans toi, en attendant de pouvoir à nouveau dormir… encore et encore, jour après jour. Je te l’avoue, je deviens fou de t’attendre dans cette « vraie vie ». Je pense créer l’apocalypse juste parce qu’ainsi, tu me rejoindras comme dans ces cauchemars et tu m’embrasseras pour vrai. Tu me calmeras et nous sauverons le monde de ma propre impatience. Je t’aime mon ange, je t’aime…

Je t’aime peut-être un peu trop…

Ton démon qui t’attend,
Folio Mentol

Dominic Fortin-Charland
9 février 2012

La peur du refrain

Un mot de trop
Une tirade
Un mirage
Une guerre de peau

Je ne sais jamais
Quand il reviendra
Ce refrain
Cet enfer de si et de mais

L’appel aux regrets
Aux armes, aux âmes
Une fausse note, un rejet
Le temps retrouvé d’une autre flamme

Elle m’écrasera de ses sabots de démons
Je sombrerai

Elle me réconfortera de ses ailes d’ange
Et encore, j’y croirai

Jarios Hihane

Dominic Fortin-Charland
12 octobre 2009