Brève tentative de comprendre l'humanité…

Je propose aujourd’hui une lettre écrite en 2009 dans la peau de Folio Mentol.

À l’époque, je pensais créer le blogue de Folio Mentol, un blogue dans lequel il aurait commenté plusieurs faits de l’actualité et de l’humanité en général. Ce texte est l’un des prototypes d’introduction à ce dit blogue qui a finalement été intégré aux projets en rapport à Cécile Legrand !

Continuer la lecture de « Brève tentative de comprendre l'humanité… »

Extrait 1 de l'épisode 7 de D.U.A.M.

Solange et Atiole frappent à la porte et Michael vient l’ouvrir, complètement nu.

MICHAEL
Oui ?

ATIOLE
(cachant les yeux de sa femme)
Franchement, allez immédiatement vous habiller !

MICHAEL
Oh, pardon, je ne suis pas habitué de voir des êtres humains vivants, euh, je veux dire… en chair et en os !

Il sourit bêtement, tombe immédiatement dans la lune… et fixe Solange.

MICHAEL
Es-tu célibataire ?

ATIOLE
C’est ma femme…

MICHAEL
Génial, félicitation !
(après une légère pause remplie de malaise)
Êtes-vous ouverts à l’échangisme ?

Continuer la lecture de « Extrait 1 de l'épisode 7 de D.U.A.M. »

[Poème] Comme toi

Le soir, lorsque je tombe
Ils m’habitent
Ils me veulent

Les réflexions s’enclenchent
J’en tremble, j’en pleure
D’autres fois, c’est la haine qui me prend

Me pénètre
Me supplie
M’enivre

Je me défends
Construis des murs, des barrières
Contre mes envies, mes sens à l’envers

Continuer la lecture de « [Poème] Comme toi »

"Une mouche", par Denden

J’hésitais, alors voici quatre versions du même poème…

🙂

Les mouches meurent
Écrasées par les hommes
Parce qu’elles sont petites
Dérangent leur univers cyclique

Denden

Les mouches meurent écrasées par les hommes
Parce que petites
Elles dérangent leur univers cyclique
Réclament leur parcelle de vie

Denden

Écrasées par les hommes
Les mouches meurent
Parce que petites
Elles dérangent leur univers cyclique

Denden

Les mouches meurent écrasées par les hommes
Parce que petites
Elles dérangent leur univers cyclique
Réclamant leur parcelle de vie

Ne serait-ce qu’une légère pause dans ce quotidien
Un instant
Une petite mort crue et mémorable entre nos mains
Une mouche vraie dans un rêve ivre d’humanité

Denden

Dominic Fortin-Charland
12 janvier 2009

Faire plaisir

Le jeu du mort
Truquer mon sort

Crier
Déchirer mon âme
Brûler mes blâmes
Une goutte de drame

Me refaire humain
Avec un lendemain
Ne plus être rien
Pour le plaisir des miens

Accepter de croire
De boire
L’eau de vie
Qui s’écoule de mes veines fraîchement coupées par la destinée

?

Dominic Fortin-Charland
11 octobre 2009

Le bicycle est vert

Le bicycle est vert, il est l’hiver
Le monde à l’envers
Là-bas, le géant avale de travers
Excite les petits pervers

Le revers

Les saisons s’isolent, complotent
Les démons s’habillent et sortent
Elle ne m’aime plus, c’était voulu
Tout ce qui reste a été vendu

L’absolu du monde demeure vain
Quand de ce lien il n’y a plus rien
Mais d’un sourire de vent serein
Je… le bicycle refait son chemin

Il est vert et mort d’un rire épistolaire
Mais là n’est pas le sujet principal
Puisque le géant n’est pas si grand
À travers une vitre de mon sang

Denden

Dominic Fortin-Charland
12 octobre 2009