Supermoi vs le Maire, le roman

À huit ans et demi, Enrico Toupin a deux vies : la réalité dans laquelle « l’élite maltraite le prolétariat de la petite école » et la fictive, dans laquelle son ours en peluche, l’exotique Kalamandra, la lointaine Pokilla, la super-star Mimosa, l’Écarlate le Légendaire et lui sont une équipe de superhéros. À bout d’endurer les nombreuses injustices à son école, il concevra le costume de ses rêves et mélangera ces deux vies en agissant tel Supermoi, son alter ego sans peur et sans reproche.

Par contre, suite à la dépression de son père, il comprendra que le véritable mal ne se combat pas avec les poings. Un roman touchant, drôle, surprenant, engagé… et héroïque !

Avancement de l’écriture

Personnages

L’équipe des superhéros :

L’élite de supervilains :

Les autres, citoyennes et citoyens de ce monde sauvage :

Intentions

  1. Approfondir l’imaginaire de l’enfance et l’impact du monde des adultes sur celui-ci ;
  2. Faire honneur aux valeurs familiales (le roman sera d’ailleurs dédié à mes parents, ainsi qu’à mon ours en peluche, mais ça, c’est une autre histoire) ;
  3. Traiter de la pauvreté, des problèmes de santé mentale, de l’intimidation à l’école, de la violence et de la relativité dans un roman tout public autant pour les enfants que les adultes ;
  4. Réfléchir aux améliorations possibles du système d’éducation ;
  5. Élaborer l’impact des médias (et leur tendance au sensationnalisme) sur la jeunesse ;
  6. Malmener les clichés du bien et du mal qui se rapprochent souvent de l’ignorance ;
  7. Évoquer, à travers les actions d’Enrico Toupin, l’importance et la force de la participation citoyenne ou plutôt, évoquer ce pouvoir de changer les choses que tous possèdent, les enfants comme les grands.
  8. Demeurer drôle, imaginatif, touchant et surprenant, digne de l’imaginaire débridée qui m’habitait à la petite école (et qui me nourrit encore, quand je me laisse aller).

À venir

  • Les dessins d’enfants des personnages principaux
  • Des articles sur les antécédents de Supermoi
  • Le résumé des chapitres
  • Le message d’introduction
  • Chronique « l’écriture n’a rien à voir avec la solitude » dédiée à ma mère