Être différente et vivre

Il s’agit d’un roman écrit en 2009 dans le cadre d’un processus personnel de thérapie par l’art (et aussi pour m’amuser, celui-ci se voulant aussi sérieux qu’humoristique).

En fait, lors d’un moment plutôt éprouvant, j’ai décidé de me concentrer sur ce texte, dépourvu de perfectionnisme, mélangeant mes univers et personnages et m’en donnant à cœur joie (ou à cœur ouvert, plutôt).

J’avais choisi l’Orange Étrange (d’où le titre au féminin), Folio Mentol et l’Arachide Avide comme narrateurs, chacun représentant quelque chose que j’avais besoin d’exprimer, de canaliser, d’approfondir… ou juste, représentant quelque chose que j’avais besoin de laisser vivre, de laisser exploser à l’intérieur de moi. J’avais également un deuil à faire, ou deux… ou trois.

Ce fut suffisant comme raison pour passer un mois à écrire ce roman hors-série, crossover.

Les petits chapitres (5 à 10 pages chaque environ)

Il existe un tome 2, pas corrigé ou retravaillé du tout, disponible sur ce site Web (chapitre 10 à 22) que j’avais fait volontairement laid uniquement pour le plaisir de nos yeux. Différents narrateurs dans cette suite : l’Orange Étrange, Folio Mentol et l’Arachide Avide ! 🙂

Message pour les éditrices et éditeurs potentiels

Comme il s’agit d’un roman écrit pour me détendre à une époque où j’expérimentais presque pour la première fois cette forme d’écriture, je serais prêt à tout réécrire si l’idée vous intéresse. La trame narrative changerait également quelque peu, le deuxième tome contenant certaines longueurs au niveau du deuxième défi. Puis, je ne m’y connaissais pas en coopérative, ce qui était une lacune évidente, l’Orange Étrange étant clairement destinée à bâtir une coopérative de solidarité !

Ancien synopsis sur le site Web de l’Orange Étrange

Lorsqu’à 13 ans, leur fille a décidé de se surnommer l’Orange Étrange et de faire du dynamisme son seul et unique choix de carrière, monsieur et madame Pépin ont mis cette excentricité sur le dos de la crise d’adolescence.

Mais maintenant que leur chérie adorée a 18 ans et qu’elle n’aspire toujours pas à autre chose, le couple trouve ce jeu (s’il en est un) beaucoup moins drôle. Leur fille doit désormais faire un choix, soit elle se trouve un emploi, soit elle continue ses études. La voyant peut réceptive à l’une ou l’autre de leur proposition, ils l’obligent à rencontrer un conseiller en orientation…

C’est donc avec sa jupe orange, ses cheveux de la même couleur, sa grande sacoche souriante et ses bottes en latex qu’elle se rend chez un conseiller en orientation. Celui-ci se nomme Folio Mentol et est… un peu particulier. Il déteste la vie, les gens, tout ce qui a l’audace de bouger et se hait encore plus que tout le reste, mais il aidera quand même la jeune adulte à trouver sa voie. Elle se fera peu à peu une place dans ce monde sans pour autant négliger le sien, sa petite folie.