Romane Laroche, fiche du personnage

Roche. Papier. Ciseau. Une femme a trop pleuré. Ses lunettes glissaient toujours sur son nez, penchée jour et nuit dans le creux de ses livres. Jamais des romans, seulement le savoir brut des livres de référence. Roche. Papier. Ciseau. Un jeu de hasard, à moins que… Elle se renseignait sur tout, absolument tout, assoiffée de savoir, de stratégie, de possibilités, mais ne savait pas comment leur dire bonjour, discrète, angoissée, dépourvue d’aisance quand il s’agissait d’exister dans les yeux des autres

Ses mots, elle les gardait pour elle, ne parlant à autrui que lorsque nécessaire. Fermée aux autres, ouverte à la connaissance, une roche n’était pas prête à jouer à la vie humaine, encore moins à devoir se préoccuper de milliers de ses semblables, maître de leur survie l’espace d’un instant apocalyptique. Un passé obscur, des événements catastrophiques, puis changer de vie, s’appeler Romane, devenir l’un de ces romans qu’elle n’a jamais lus. Sortir de la connaissance, apprendre à découvrir l’autre vie…

Devenir une femme forte, se tenir droite, la tête haute, chic, sensuelle, alliant son génie à une communication bien vite maîtrisée. Rapidement se tailler une place parmi les papiers de soi et y écrire quelques notes, quelques amitiés. Ne pas mentir, mais ne pas pouvoir dire toute la vérité, attendre l’instant propice, attendre que le fléau frappe à nouveau. Un lourd secret, devoir les protéger de ce qui l’a autrefois détruite. Romane Laroche, une façade maîtrisée, une quête qu’elle souhaite respecter.

Une femme a pleuré, peut-être assez pour savoir comment le déjouer… et tricher à roche papier ciseau.