Julianne Seigni, fiche du personnage

Julianne ne rêve plus depuis longtemps, le temps l’ayant rendu terre à terre. Elle profite plutôt de chaque instant de cette vie qu’elle sait précieuse et fragile… très fragile. Veuve depuis déjà vingt ans, son mari décédé subitement d’un arrêt cardiaque quelques mois après leur lune de miel, elle comprit le sens de la fatalité. Au début, Julianne pensa forcer ses retrouvailles avec sa flamme jumelle, ne réussissant pas à faire son deuil, de plus en plus déprimée, mais le destin lui envoya Kane, son filleul. Elle avait à présent une raison de se prendre en main : son frère et sa femme venaient de perdre la vie dans un accident de voiture et leur fils n’avait plus qu’elle, sa tante qu’il connaissait à peine.

Julianne avala sa tristesse et devint forte pour ce petit bout d’homme, ce petit bout d’homme qu’elle comprenait. Ensemble, ils firent leur deuil respectif, mais jamais elle ne pensa à rencontrer un autre homme, toujours fidèle et amoureuse de son défunt Normand. Si elle rêve, parfois, c’est en lisant (dévorant) ses romans à l’eau de rose qui l’aident à remplacer les caresses et les baisers qui lui manquent tant. Éternelle romantique, Julianne espère que Kane trouvera l’amour, le vrai…