"Une mouche", par Denden

J’hésitais, alors voici quatre versions du même poème…

🙂

Les mouches meurent
Écrasées par les hommes
Parce qu’elles sont petites
Dérangent leur univers cyclique

Denden

Les mouches meurent écrasées par les hommes
Parce que petites
Elles dérangent leur univers cyclique
Réclament leur parcelle de vie

Denden

Écrasées par les hommes
Les mouches meurent
Parce que petites
Elles dérangent leur univers cyclique

Denden

Les mouches meurent écrasées par les hommes
Parce que petites
Elles dérangent leur univers cyclique
Réclamant leur parcelle de vie

Ne serait-ce qu’une légère pause dans ce quotidien
Un instant
Une petite mort crue et mémorable entre nos mains
Une mouche vraie dans un rêve ivre d’humanité

Denden

Dominic Fortin-Charland
12 janvier 2009