"Heureux", par Mokoran

Tout va bien
Ce n’est rien
Vraiment rien

Je suis un gars heureux
Pas un peureux
Regarde comme je souris

Oui, maintenant ça va
J’ai guéri
Maintenant c’est ça
Plus un seul cri

Encore et encore les mêmes mots
Une succession de jours
De nuits
D’hypocrisie

Un robot poli, automatisé
Au fond d’un puits
Sans confiance, en fuite constante
Une ode aux petites journées

Une insulte à l’humanité

Mokoran

Dominic Fortin-Charland
17 février 2008, modifié en 2012

Aussi, en bonus, l’ancienne version du poème :

Tout va bien
Ce n’est rien
Vraiment rien
Juste du bien

Je suis heureux
Pas un peureux
Regarde je souris
À cette douce vie

Maintenant ça va
J’ai guéri
Maintenant c’est ça
Plus un seul cri

Je souris
Au fond d’un puits
Hypocritement
Mais sûrement