Folio Mentol la première série, épisode 9 !

Folio Mentol, la première série

Épisode 9
Les Coms, ces petits robots caractérielles

Dominic Fortin-Charland

Écrit en 2001


COMA : Le genre du style.
COMB : Le combatif.
COMC : Le peureux.
COMD : Le pressé.
COME : L’autre com.
COMF : L’intelligent.
COMG : Le premier à mourir.
COMH : Le stratège.
COMI : L’humoristique (ou, l’anomalie).

La lumière jaillit
D’un petit être ébahi


De plus en plus loin dans la forêt obscure.

BOB
Est-ce qu’on s’arrête pour manger ?

DOME
Woah, quelqu’un qui pense à la bouffe avant moi !

THÉODORE
D’accord, dix minutes de pose.

DOME
Excellent, qu’est-ce qu’on mange ?

THÉODORE
(en saisissant un champignon)
Mange ça, c’est comestible.

Plumar vole le champignon et s’envole dans un arbre avec celui-ci.

DOME
Croyez-vous qu’il me le redonnera si je lui conte la fable du renard et du corbeau ?

THÉODORE
Je ne crois pas.

DOWIN
Plumar a l’air mieux en tout cas, il vole déjà très bien !

DOME
Il est surtout mal élevé, on pourrait le manger !

ATONIN
Je suis d’accord avec l’idée de Dome. (Il reçoit un choc.) Détecteur de mensonges, tu gâches mes blagues…

DOME
Tu en reçois souvent, des chocs ?

ATONIN
Plus souvent que je le montre… non mais, je ne vais quand même pas toujours gâcher mes blagues pour si peu !

NARA
Tu viens d’en gâcher une…

ATONIN
Non, ça faisait partie de la blague, naïve.

DOME
Il va falloir t’enlever ça un de ces quatre, c’est peut-être une bombe.

ATONIN
Tout de suite la paranoïa…

DOME
Enfin, bref, pour l’oiseau, c’était une farce, je suis pour le végétarisme.

ATONIN
Bof, de toute façon, ça ne doit pas être très bon du pigeon.

BOB
(prend une baie sur un buisson)
Tiens ! Tiens !

THÉODORE
Ne mange pas ça, tu mourais en dix secondes.

BOB
Euh… d’accord… C’est toujours bon à savoir !

THÉODORE
Wistimitrie m’a tout appris lorsque nous étions seuls dans les bois…

ATONIN
Je continue de dire que le singe devrait être le chef de l’équipe !

DOWIN
Euh… Ta puce aurait dû s’activer, non ?

ATONIN
Absolument pas.

THÉODORE
Bref, si vous voulez manger quelque chose, montrez-le-moi avant.

WILOP
J’ai encore quelques provisions, mais vaut mieux en garder un peu.

DOME
Bon, si on ne peut rien manger, je vote pour continuer à marcher !

[…]

Au repaire du mal, qui paraît très grand et vide depuis la mort de Mo-Mo.

FABIUS
Père, j’ai conçu des petits robots, je vais les envoyer combattre pour affaiblir l’ennemi.

FOLIO
Je préférerais que tu t’améliores toi. Un génie vivant m’est plus utile que mort et toi, tu es TERRIBLEMENT FAIBLE.

FABIUS
J’y travaille également…

Il sort.

GUIRDOP
Dans combien de temps arriveront-ils ?

FOLIO
Bientôt, va dire à Sciator de se préparer.

GUIRDOP
Pourquoi je ne le tuerais pas à la place, il est si faible !

FOLIO
Sciator est comme un fils pour moi.

GUIRDOP
Vous ne devez avoir aucune compassion pour quiconque, vous êtes un démon.

FOLIO
De quel droit crois-tu pouvoir me dire quoi faire ?

GUIRDOP
Ce n’était pas un reproche, je disais simplement que vous ne possédez pas de vrais sentiments.

FOLIO
VEUX-TU BIEN TE TAIRE ET ALLER INFORMER SCIATOR ?

GUIRDOP
Je vous ennuie ?

Folio Mentol ne répond plus, se contentant de le fixer en souriant.

GUIRDOP
N’importe quoi, vous changerez d’avis quand je les aurai exterminés.

Il s’en va, l’air sûr de lui.

FOLIO
Dire que Fabius vient d’en créer un paquet d’autres encore plus exaspérant que lui…

[…]

Dans le nouveau laboratoire du Docteur Fabius, moins gros que l’ancien, mais tout aussi embourbé.

Fabius construit un petit robot mesurant un mètre qui a des petites roulettes pour se déplacer et des lames sur les côtés.

Huit autres robots presque identiques se trouvent à ses côtés.

FABIUS
Et un petit dernier pour la route… Mon pouvoir de créer différentes intelligences artificielles est définitivement complémentaire avec mon puissant cerveau de scientifique. Si seulement j’avais plus de pièces, je pourrais construire une immense armée et conquérir le monde ! Je deviendrais le démon le plus puissant de tous les temps !

Le robot sur lequel il travaille a un court circuit et il sursaute, l’air perplexe.

FABIUS
C’est impossible, que se passe-t-il ?

COMA
Comi va faire boum, le con ! Ah ! Ah ! Ah !

FABIUS
Silence petit robot, je n’ai jamais raté une invention !

COMG
(taciturne)
Il y a des débuts à tout.

COMF
Je ne suis pas sûr de la véracité de cette parole. Elle me semble bien relative.

COMG
Pourquoi cela ?

COMF
Il n’y a pas de débuts aux débuts, il n’y a qu’une infime palette de possibilités qui peuvent, ou pas, se concrétiser.

COMG
Comme la course que ce livre les spermatozoïdes ?

COMF
Les spermatozoïdes ne font pas la course, ils s’entraident pour qu’un ou plusieurs des leurs atteignent leur objectif.

COMG
Je suis si triste de l’apprendre.

COMA
Ah comme vous êtes gravement atteints…

FABIUS
Taisez-vous, je ne peux pas me tromper, j’ai été conçu pour tout réussir du premier coup !

COMF
Déjà, tu t’es trompé de vêtements…

FABIUS
Je porte des vêtements de médecins suite aux ordres de Folio Mentol.

COMF
Ça ne fait pas très sérieux.

FABIUS
Vous mettre à chacun une personnalité propre ne me semble plus une si bonne idée que cela !

COMF
Foutaise, c’est ainsi que nous pourrons surprendre l’ennemi !

COMC
Mais, mais, mais… avoir une personnalité me fait peur !

FABIUS
Ne t’en fais pas, posséder une personnalité ne signifie pas de savoir aimer.

COMC
Arrêtez de parler d’amour sinon je vais faire une crise cardiaque !!!

FABIUS
Selon moi, pas de cœur, pas de défauts, pas de crise cardiaque ! Bon, je crois que Comi est prêt !

Il appuie sur un bouton et l’active.

COMI
Bonjour, me voilà en vie pour de douces découvertes.

FABIUS
Théoriquement, tu devrais posséder la personnalité du comique, pas celui du doux.

COMI
C’était… euh… une plaisanterie.

COMA
Ce n’était pas drôle, tuons-le.

COME
Calme-toi, c’est l’un des nôtres !

FABIUS
Ah ! Ah ! « Douces découvertes », c’est si drôle ! Bon, les Coms, vous savez ce que vous devez faire !

COMI
Fraterniser avec l’ennemi.

COMA
Ben non, il faut les tuer crétin d’imbécile trop gâté mangeur de merde !

COME
Coma ?

COMA
TA GUEULE, JE DIS CE QUE JE VEUX À QUI JE VEUX !

FABIUS
Coma a raison, votre mission est de les tuer ou / et de les blesser.

COMI
Oui je sais, c’était une autre farce. Hé… Hé…

COMC
Ce n’est pas drôle et ça aussi ça fait peur.

COMG
Bref de bavardage, par où sortons-nous ?

Fabius appuie sur un bouton et une trappe s’ouvre près d’eux.

FABIUS
Allez-y maintenant. Faites un cadavre ! Je veux être fier de vous !

COMB
Oui, oui, découpons-les jusqu’au dernier !

Il sort ses lames et accroche Comh.

COMH
Maudit malade !

COMB
Désolé.

COMF
Ils sont à combien de mètres ?

FABIUS
Je vous ai installé un radar, vous les trouverez facilement.

COMF
Ça explique les points rouges qui gigotent dans ma tête.

COMB
Qu’est-ce qu’on attend ? Hein, dîtes-moé, qu’est-ce qu’on attend ?

COMD
Relaxe, tu vas surchauffer.

COMI
On ne pourrait pas faire la paix à la place ? Ce serait plus simple.

Un très long silence suit.

COMI
C’était une autre farce. Encore ! Ah ! Ah ! Ah !

FABIUS
J’ai eu peur que tu sois sérieux ! Il n’y pas de place pour la gentillesse ici…

COMI
Franchement, si j’étais gentil, je n’aurais qu’à m’autodétruire tout de suite pour tous vous tuer !

COMF
Et tu emporterais avec toi la base ennemie, très logique. Bien pensé.

COMC
J’ai peur. Très peur.

COMA
Il va faire pipi dans ses culottes ce salaud de peureux de trou de fesse !

COMF
Et s’électrocuter…

COMG
Au fait, sommes-nous imperméables ?

COMI
Autodestruction activée… euh… C’est sorti tout seul… je ne me contrôle pas.

COMC
NOUS ALLONS TOUS MOURIR !

Il sort à toute vitesse.

COMA
Crétin…

COME
Comi et Comc ?

COMA
Les deux. Je les hais tous les deux.

Le Docteur Fabius se dépêche de désactiver l’autodestruction.

FABIUS
Hum, c’est sûrement dû à ton court circuit de tout à l’heure !

COMI
Oui, c’est ça… c’est sûr…

FABIUS
Ce n’est pas grave. Bon maintenant, allez rejoindre Comc ! Vite vite, que le carnage commence !

COMB
Oui, allons détruire ces mortels en leur découpant les pieds, puis les hanches, puis le torse et finalement, la tête !

FABIUS
Toi, tu es mon préféré.

COMB
Merci maître. Même si je n’ai aucun mérite puisque vous m’avez créé ainsi.

COME
Ce n’est pas juste…

COMB
Oh, ferme-la… Les Combs, À L’ATTAQUE !

Tous les Coms entrent dans la trappe… Comi en étant un peu plus hésitant que les autres.

[…]

Dans la cage suspendue en haut d’un baril d’acide.

JULES
Roche papier ciseau…

Il fait roche. Pokilla fait ciseau.

POKILLA
J’ai encore perdu.

JULES
Bon, ça fait 4567 à 4290 pour moi.

POKILLA
Non, j’ai 4291 points !

JULES
Tu es sûre ?

POKILLA
Oui…

JULES
Hum, j’ai l’impression que tu tentes de tricher petite renarde !

POKILLA
Peu importe…

JULES
Bon, ne boude pas, je t’accorde le point de plus !

POKILLA
Honnêtement, je préférerais rejouer à vérité conséquence !

JULES
Bah, je crois que je sais tout de toi.

POKILLA
Non, je ne t’ai pas dit que le premier mot…

JULES
…que tu as prononcé c’était Dowin parce que ton père t’en parlait toujours avant de te coucher… Je sais tout ça.

POKILLA
Je crois qu’on sait effectivement tout l’un de l’autre.

JULES
Le fait de dormir, de manger, de passer toute la journée et de se laver ensemble fini par nous rapprocher.

POKILLA
Vaut mieux en rire qu’en pleurer… et dire qu’on ne s’engueule presque plus.

JULES
Je… je… je crois que je commence à me sentir bien avec toi dans cette cage.

POKILLA
Tu es conscient que j’aime Théodore…

JULES
Oui… je disais ça amicalement.

POKILLA
Bon, et si tu me montrais un autre jeu ?

JULES
Hum… un que nous n’avons pas encore fait… Ah, pourquoi pas le jeu du mine ?

POKILLA
Tu connais tellement de jeux, c’est impressionnant !

JULES
Vous n’en aviez pas à votre village ?

POKILLA
Popo a beau être un ancien concepteur de jeux, il laissait peu de temps libre à Wilop et moi…

JULES
Au moins, en étant enfermée ici, tu es libre de t’amuser.

POKILLA
Tu as le tour de transformer un moment pénible en quelque chose d’amusant. C’est peut-être ça, ton pouvoir…

JULES
Je ne le fais pas tout seul ! Bon, c’est parti, devine qui j’imite !

Il grogne en faisant aller ses bras dans tous les sens, sans jamais les plier.

POKILLA
Sciator !

JULES
Certes, c’était facile… À ton tour !

[…]

Dans une pièce à côté.

Sciator s’entraîne sur un pantin à frapper rapidement avec ses deux longues lames.

GUIRDOP
Même en t’entraînant, tu ne seras jamais aussi fort que moi.

SCIATOR
Qu’est-ce que tu viens faire ici ?

GUIRDOP
Les humains arriveront demain, tiens-toi prêt ou reste là… de toute façon, tu ne sers plus à rien.

SCIATOR
Ça va, j’ai compris, va-t’en.

GUIRDOP
M-i-n-u-s.

Il part.

SCIATOR
ARRRRGH, IL M’ENRAGE !

Il découpe soudainement un mur en deux en traversant le pantin. Il s’imagine qu’il s’agit de la tête de Guirdop.

[…]

Au milieu de la forêt aux démons.

COMF
Ils ne sont plus très loin !

COMD
C’est quoi le plan d’attaque ?

COMF
On les encercle et on leur fonce dessus à toute vitesse pour les blesser !

COMB
J’ai hâte de voir le sang frais, rouge, et écarlate couler sur ma lame.

COMI
Nous pourrions aussi partir très loin d’ici et aider les vieilles dames à traverser la rue !

COMB
Tu dis une autre parole du genre et je te détruis… C’est bien compris le comique ?

COMC
Moi j’aime bien l’idée de partir d’ici !

COMI
Débrouillez-vous, moi, je ne tuerai personne !

COMB
Cette fois, tu es mort !

Comi s’enfuit à toute vitesse.

COMF
Ce com a un sérieux problème !

COME
Il fait simplement de l’humour.

COMA
C’est un trou cul super cave dans le ciboulot de l’analgésiquement contraignant !

COMB
Hum, j’aurais aimé lui foutre une dérouillée…

COMA
Ah ! Ah ! Rouillé… dérouillé… métal… robot… GROSSE MERDE, TA GUEULE !

Comc le peureux s’en va discrètement.

COMD
On aura qu’à le dire à Fabius, il va s’en charger.

COMH
Où est parti Comc ?

COMF
Il est sûrement allé le rejoindre.

COME
Nous avons des rebelles parmi nous !

COMA
S’tune bande de cave tsais man, des fouls hyper cons dans genre épais genre. Anarchie !!!

COMF
Très bien résumé Come, quant à toi Coma, tes phrases manquent d’esthétisme.

COMA
T’es foul intelloc, tu m’énerves foul.

COMD
Fabius lui a sûrement donné une sorte de maladie au niveau du langage.

COMA
C’est un moment d’expression le congruencé !

COMD
Congruencé ?

COMA
Faque là genre… moi aussi je me comprends pu… J’peux-tu vous envoyer des textos ?

[…]

Quelques mètres plus loin.

COMC
Attends-moi !

COMI
Me veux-tu du mal ?

COMC
Non, je veux que tu m’expliques pourquoi tu sembles trouver le plan de Fabius incorrect.

COMI
Nous sommes du mauvais côté Comc et j’espère que toi, tu me suivras !

COMC
Explique-moi ce que je dois faire.

COMI
Si tu laisses ta peur de côté, tu pourras m’aider.

COMC
Je t’écoute.

[…]

Jules forme un cercle avec ses mains.

POKILLA
Tu fais un cercle !

JULES
(en souriant timidement)
Non, c’est une capote… Désolé, mais je commence à manquer d’idée.

POKILLA
Une capote ?

JULES
Oui, désolé…

POKILLA
C’est quoi ?

JULES
Tu sais, un condom…

POKILLA
Ça sert à quoi ?

JULES
Aussi bien ne pas le dire pour ne pas briser l’ambiance !

POKILLA
Non, je suis curieuse de savoir ce qui te rend mal à l’aise.

JULES
Ça sert à se protéger lors d’une relation sexuelle…

POKILLA
Ah…

JULES
Est-ce que tu vas commencer à crier ou à m’insulter ?

POKILLA
C’est tout de même étrange que deux personnes qui ont passé des mois de leur vie emprisonnés dans la même cage n’aient jamais fait l’amour.

JULES
Oui, sûrement…

POKILLA
Merci de ne pas en avoir profité.

JULES
C’est facile, tu aimes Théodore.

POKILLA
En fait, je t’avoue que…

Sciator entre dans la pièce, l’air moribond.

SCIATOR
Je viens vous porter de quoi vous laver.

JULES
Merci Sciator.

SCIATOR
Ils vont venir vous sauver demain, j’ai pensé que ce serait important de vous le dire.

JULES
C’est pas vrai ! Pas déjà ? (Il se reprend.) Je ne croyais pas que je réagirais comme ça…

POKILLA
On commençait à être habitué à tout ça.

SCIATOR
Moi aussi…

JULES
Tu vas me manquer Pokilla. Notre « petite bulle hors du monde » va me manquer.

POKILLA
Toi aussi.

SCIATOR
Est-ce que c’est ça l’amour ?

POKILLA
En quelque sorte…

JULES
Je ne te comprends plus là.

SCIATOR
Je ne sais pas ce qu’est l’amour, mais vous avez l’air liés tous les deux…

POKILLA
C’est le cas.

SCIATOR
Est-ce que c’est bien d’être lié à quelqu’un ?

POKILLA
Oui, c’est la plus belle chose au monde, c’est ce qui donne un sens à la vie.

SCIATOR
Bon, je vous laisse. Vous me crierez quand vous aurez fini.

Il sort.

POKILLA
Changeons de sujet d’accord…

JULES
Comme tu veux… Il va falloir trouver un moyen de les avertir pour les pièges.

POKILLA
Oui, retourne-toi deux secondes.

JULES
Inutile de le préciser, je commence à être habitué.

Il pivote, mais regarde du coin de l’œil.)

POKILLA
Tu me regardes, Jules.

JULES
Désolé, c’était plus fort que moi.

POKILLA
Ce n’est pas grave, j’ai souvent regardé moi aussi.

JULES
Alors, euh… nous n’avons plus vraiment besoin de nous retourner…

POKILLA
Je… je m’en voudrais de ne pas résister à mes envies le… le dernier jour. J’ai des principes.

JULES
Tu…

POKILLA
Changeons de sujets pour vrai cette fois-ci… Merci.

[…]

Juste à côté, dans la pièce pour espionner Jules et Pokilla.

HISIS
Pourquoi es-tu aussi gentil avec les prisonniers ?

SCIATOR
Parce que ce sont mes amis.

HISIS
C’est horrible ce que tu dis !

SCIATOR
Connais-tu l’amour Hisis ? Bien sûr que non, toi, tu n’es qu’une démone.

HISIS
Es-tu en train de me dire que tu nous trahis, Sciator ? C’est impossible, tu n’es qu’un monstre !

SCIATOR
Non… je fais semblant d’être gentil avec eux, je te faisais marcher, idiote.

HISIS
J’espère pour toi que c’est vrai.

SCIATOR
C’est ça, c’est ça… bon désolé de te fausser compagnie, mais j’ai un dîner à apporter.

Il part.

HISIS
Si c’était faux, pourquoi semble-t-il si pressé de les servir ?

[…]

De retour dans la forêt.

THÉODORE
J’ai tellement hâte de serrer Pokilla dans mes bras !

WILOP
Elle ne se souviendra même pas de toi, ma sœur ne tombe pas amoureuse facilement.

THÉODORE
Je me fous de ce que tu me dis, je l’aime.

ATONIN
Vite Plumar, va tourner autour de la tête de Théodore !

DOME
Comme s’il était assez intelligent pour le faire sans conditionnement…

THÉODORE
Mes animaux sont différents, sans que je sache pourquoi.

ATONIN
Prouve-le.

Théodore sourit à Plumar et celui-ci commence à tourner autour de sa tête.

DOWIN
Ça doit faire partie de tes pouvoirs.

ATONIN
Pffffff, ce n’est pas du tout impressionnant, il ne chantonne même pas.

NARA
J’aimerais tellement qu’un gars m’aime comme Théodore aime Pokilla !

DOME
Genre t’aimer passionnément sans même connaître quoi que ce soit de toi ?

THÉODORE
Tu vas arrêter avec ça ?

DOME
Gnagnagna…

ATONIN
J’allais le dire de toute façon !

WILOP
Nara, je…

NARA
Je t’arrête tout de suite, toi tu aimes toutes les filles qui ont l’âge de porter un soutien-gorge !

WILOP
(en soupirant)
J’allais juste dire que je suis sûr que tu trouveras l’homme idéal un jour.

NARA
Ah, désolé… Je te donnerai une photo coquine de moi pour m’excuser !

WILOP
Je n’en veux pas, comme ça tu arrêteras peut-être de croire que je suis juste un pervers !

NARA
Mais, c’est ce que tu es.

WILOP
Non, je t’assure que c’est faux !

NARA
Blablabla… Tu m’as fixé hier quand je dormais et j’ai entendu des skouiches skouiches !

DOME
Wilop, ne fais pas attention à ce qu’elle dit, c’est de la provocation.

WILOP
Ah, elle ne le pense pas ?

NARA
Détrompe-toi, je le pense.

WILOP
Je ne m’en sortirai jamais…

[…]

COME
Je les vois, ils sont là !

COMF
Come, nous les voyons tous sur nos radars.

COMD
Est-ce qu’on les attaque tout de suite ? Je n’ai pas compris la stratégie. S’il y en a une.

COMG
On pourrait les espionner pour savoir ce qu’ils se disent et apprendre de leur rhétorique !

COMB
NON ! Je veux les tuer ! TOUT DE SUITE !

COMF
Nous allons suivre le plan !

COMD
QUEL PLAN ?

COMH
Ils sont sept et on est sept, on a qu’à en attaquer chacun un.

COMF
Bien que tu ne parles pas très souvent, tu viens d’avoir une très bonne idée.

COMA
Ça troue le cul son idée de NAZE !

COMH
Euh, Coma, elle est correcte ou pas mon idée ?

COMA
Bah… on aurait plus de chance si on attaquait tous le même !

COMF
Non, nous suivrons le plan de Comh. C’est moi qui l’ai décidé ! Moi Comf le magnifique !

COMA
Bande de robots sans cervelle d’autoritaires de mes deux culs de branche de merdes d’escargots fumés… genre.

COMF
Sans commentaire… N’ajoutons rien à cela.

COMA
Gros caca laid.

[…]

DOME
Je commence sérieusement à avoir faim !

THÉODORE
Et je m’ennuie sérieusement de Pokilla.

NARA
C’est long et pénible… J’ai mal aux pieds.

BOB
(plus sombre)
Samanta et Hako sont morts.

ATONIN
Arrêtez de vous plaindre, c’est moi qui se plaint et personne d’autre !

THÉODORE
Merci Atonin.

DOME
Tu revendiques le monopole ?

ATONIN
Hum… je t’achète tes parts de marché pour dix dollars !

DOME
C’est trop peu, je dirais au moins dix mille dollars ! Je suis un méchant capitaliste ! Mouhahaha !

ATONIN
Dix dollars plus un bon souper au restaurant…

DOME
Tu joues serré, ajoute deux crèmes glacées aux bananes et je vais peut-être y penser !

ATONIN
N’avais-tu pas pourtant dit que tu ne plaisanterais plus ?

DOME
Je crois que je vais m’évaporer si je ne mange pas quelque chose…

BOB
Est-ce que vous avez entendu ?

DOME
C’est sûrement mon estomac.

THÉODORE
Non, c’était un bruit mécanique !

BOB
Ça se dirige droit vers nous !

Nara essaie de faire une sphère de feu, mais ça ne fonctionne pas.

NARA
Quelque chose bloque encore ma magie.

BOB
Restons calmes, ce n’est peut-être pas dangereux.

COMB
(en sortant tranquillement de derrière un buisson)
Je viens en paix.

ATONIN
Regardez comme ce robot est tout mignon ! (Il s’approche de Comb.) Dome, est-ce qu’on l’adopte ? Dis oui !

DOME
Atonin, qu’est-ce que tu fais ?

ATONIN
Regarde-le, il est tout rond et inoffensif… Dis, est-ce que je peux te flatter le crâne avec un air d’ahuri ?

COMB
Non…

ATONIN
TROP MIGNON ! Tu t’appelles comment ?

COMB
Tu vas mourir !

ATONIN
C’est un très beau nom ! Ça te convient Dome ?

DOME
Pas vraiment.

ATONIN
Ne fais pas ton rabat-joie juste parce que Hako est mort… Regarde, la vie nous offre un petit robot !

COMB
Ah ! Ah ! Ah ! Je ris de toi !

ATONIN Il est très drôle en plus le petit robot ! Est-ce qu’il veut un biscuit ?

COMB
Ça suffit…

Il sort et active ses scies mécaniques sur les côtés de son petit corps.

DOME
Atonin, il est sérieux !

WILOP
Éloigne-toi !

ATONIN
Ben non, ce truc est trop ridicule pour être méchant… (Il se fait couper tous les doigts d’une main.) Ben oui, ça a l’air que « Tu vas mourir » était sérieux !

Il pousse un cri de douleur, puis il donne un coup de pied à Comb, mais il se fait plus mal qu’autre chose.

ATONIN
Aille ! Occupez-vous en bordel, c’est vous qui avez des pouvoirs !

Tous les autres coms (sauf Comi et Comc) surgissent.

DOWIN
Prenons-en chacun un !

COMF
Quel heureux hasard, c’est aussi notre plan !

COMA
Pas le mien tête pleine de pixels morts…

COMG
Je m’occupe du petit homme…

Il sort un pique et blesse Dowin à l’épaule. Celui-ci tente vite d’arrêter le sang en pressant sur la blessure.

DOWIN
Je… je ne peux rien faire contre ces robots ! Si j’essaie de les frapper, ils vont me découper !

Dome percute Comg avec son épée et le traverse carrément.

DOME
Touche pas à notre Dowin !

BOB
Ça ne semble pas être un métal très résistant.

COMF
Ah ! Repli à tous les robots !

Tous les coms partent, tous exceptés Coma.

DOME
Pourquoi tu ne pars pas toi ?

COMA
T’es laid enfoiré de fils d’herbicide ! Ton charisme date de l’époque des dinosaures !

DOME
Ma mère n’est point de l’herbicide… Et toi, ton créateur est-il aux vaches pour que tu meugles autant ?

COMA
La merde de vache sent meilleur que toi !

DOME
Belle imagination… pour un robot.

COMA
L’idiot, il me complimente quand je l’insulte.

ATONIN
Dome, tu me fais honte, tu insultes une si petite chose et en plus, tu le fais mal.

BOB
(en s’approchant de Coma, prêt à utiliser la crosse de son fusil)
Tu devrais surveiller ton langage petit robot.

COMA
Espèce de gros porc, c’est pas toi qui vas me dire quoi faire !

BOB
Le gros porc te dit que…

COMA
Il me dit quoi le gros porc ?

BOB
Rien, il préfère ne pas s’abaisser à ton niveau. Humain 1, robot 0 !

NARA
Woah, quand Bob descend aussi bas que Dome, l’heure est grave !

DOME
Bob, tu es à présent dans mon coeur pour toujours !

ATONIN
Sans vouloir vous couper, MERDE QUE J’AI MAL ! Vous ne pouvez pas faire quelque chose ?

COMA
Espèce de bébé lala… Qu’on lui change sa couche pleine de caca !

ATONIN
J’ai perdu quatre doigts, J’AI LE DROIT DE ME PLAINDRE !

COMA
Je peux te tuer si t’es tanné d’être un petit bébé ! J’aime tuer les petits bébés tout mimignons !

ATONIN
Ton heure est arrivée ! (Il prend l’épée de Dome avec sa main intacte.) Je te l’emprunte deux secondes…

COMA
Tu crois me faire peur ? Genre que t’es juste un trou cul foul laid comme tous les humains de cette putain de conne de grosse baleine bleue de planète. J’te gage qu’idiot comme t’es, t’as sûrement pas de pouvoir et que tu gambades nu sous une nuit étoilée juste pour admirer la lueur tes chimères encore plus laides que toé ! Ta senteur est si putride que si je n’étais pas fait de métal, je moisirais instantanément ! Tes parents ont dû te faire juste pour t’élever, puis te manger ! Tu le vois-tu comme t’es qu’un bouzeux de merde de tronche de cactus asséché de merdeux de crêpe sans cassonade ?

ATONIN
Est-ce que t’as fini ?

THÉODORE
Je commence à l’aimer.

COMA
Non. ET JE NE FINIRAI JAMAIS ! Tu m’inspires gros comme ton cul !

ATONIN
Mon cul N’EST PAS GROS !

Il enfonce l’épée d’un coup sec dans la tête du robot.

DOWIN
Enfin fini…

COMA
(en sortant ses scies)
Tu veux te battre ? Amène-toi le crétin d’eau douce de cheval pas de cou !

ATONIN
(ses yeux noircissent)
Ça suffit.

Il ressort l’épée du métal, puis il réattaque et tranche Coma en deux d’une dextérité hors du commun.

[…]

Plus loin, cachés entre les branchages.

COMF
Nous avons perdu deux hommes dans cette attaque, nous allons devoir être plus prudents pour la suivante.

COMH
Et je suppose que c’est là que tu vas inventer un nouveau plan ?

COMF
Oui, Comh, tu vas être attaché à un fil et un autre va t’élever dans les airs grâce au système de poulies.

COMB
Comprends pas.

COMF
Nous utiliserons cette branche…

COMB
Comprends pas plus…

COMH
Ça va, moi j’ai compris. Mais comment peux-tu être sûr qu’ils vont passer par ici ?

COMF
Parce qu’ils avancent en ligne droite, c’est logique. Je suis toujours très logique !

COMH
J’ai un mauvais pressentiment…

[…]

ATONIN
(en dévisageant la carcasse de Coma)
C’est qui le cheval pas de cou maintenant ? HEIN, C’EST QUI ?

DOME
De quel droit insultait-il les crêpes sans cassonade ?

ATONIN
Exactement, c’est également bon avec des fruits !

DOME
Des bons fruits frais avec du sirop d’érable et de la crème de noix de coco à la vanille…

NARA
Dome, arrête de nous torturer…

DOME
Au moins, Coma est mort et il va arrêter de nous insulter tour à tour !

ATONIN
Mon estime de moi est atteinte, j’ai besoin d’un câlin…

DOME
Dowin se porte volontaire…

DOWIN
Euh ? Je suis surtout blessé !

ATONIN
De toute façon, c’est Bob que je veux… Bob, vite, viens dans mes bras !

BOB
Je le ferais bien, mais je sais que tu plaisantes.

THÉODORE
Son détecteur de mensonges ne s’est pas activé.

ATONIN
C’est un fait… Gardons une minute de silence pour oublier ce que je viens de dire.

THÉODORE
Ou une minute de silence pour prévenir la prochaine attaque des ennemis.

Léger silence.

ATONIN
Ah, l’art de saigner abondamment tout en savourant la paix qu’offre ce somptueux silence !

COMA COUPÉ EN DEUX
Trou de cul…

BOB
Son système intellectuel n’a pas dû être endommagé.

NARA
S’il en avait un.

ATONIN
Il me cherche…

COMA COUPÉ EN DEUX
Tu n’as même pas réussi à me tuer sale perdant ! Tu es le plus laid et faible des sauveurs !

ATONIN
Là ça va faire, tu vas arrêter tout de suite de rire de nous ! Et de moi, tout particulièrement !

COMA COUPÉ EN DEUX
Autodestruction activée, choc dans vingt secondes. Adieu bande de trous de culs sales pas propres !

DOME
(en haussant les épaules)
Au moins, il va arrêter de nous insulter.

WILOP
C’est déjà ça…

NARA
Et si on courait ?

DOWIN
Et si tu nous téléportais ?

NARA
Et si je n’avais plus la force de nous téléporter ?

DOWIN
COURONS !

Tous partent à courir sauf Dome qui se met devant les autres et Bob qui se penche vers l’explosif.

DOME
Qu’est-ce que tu fais ?

BOB
Ne t’en fais pas et cours…

DOME
J’ai déjà dit que je ne n’abandonnerai personne en chemin…

BOB
Je sais ce que je fais.

DOME
Si c’est la mort de Samanta qui te rend un peu plus « suicide », on peut en parler.

Bob fouille dans Coma et arrache l’un des fils rapidement, sans même avoir hésité.

ATONIN
(en revenant sur ses pas)
Bob et ses talents cachés…

BOB
Attendez de goûter à mes bons pains !

DOME
Nourriture… Euh, bref, où as-tu appris à désamorcer des bombes ?

BOB
Euh, du moins, j’ai reconnu la bombe… (Il sort une boîte du robot et la lance au loin.) COUCHEZ-VOUS !

Dome se place vite devant Bob pour le protéger.

Coma explose et l’impact détruit une dizaine d’arbres à quelques mètres d’eux.

ATONIN
J’ai rien dit à propos de tes talents cachés…

BOB
Je me suis juste un peu trompé de fil.

ATONIN
Comment peux-tu ajouter un « juste un peu » ?

BOB
Peu importe, ce n’était pas ça que je voulais faire…

Il accroche discrètement l’un des morceaux de Coma à sa ceinture, puis place son chandail par-dessus.

DOWIN
(en revenant à son tour, avec les autres)
C’est-à-dire ?

BOB
Rien d’important… Tu as raison Dome, je perds un peu la tête… Tu n’as pas trop été brûlé au fait ?

DOME
Juste assez pour me manger un bras ! Si seulement je n’étais pas végétarien !!!

BOB
Euh…

NARA
Troublant.

DOME
J’aurais dû y penser avant… je peux manger mes propres membres, ils repousseront !

NARA
Encore plus troublant.

WILOP
L’art de gaspiller ses pouvoirs pour rien…

THÉODORE
J’entends des voix, les autres ne tarderont pas à revenir ! Préparez-vous !

[…]

Dans la cage, Jules et Pokilla mangent un peu.

JULES
Dire que c’est peut-être notre dernier souper dans cette prison.

POKILLA
Je me demande pourquoi ils ont mis tant de temps avant de nous sauver.

JULES
Ils ont sûrement eu quelques imprévus.

SCIATOR
(en entrant dans la pièce)
J’avais oublié de vous donner quelque chose… ne le dites à personne. C’est un cadeau d’adieu.

JULES
Qu’est-ce que c’est ?

Il fait monter un gâteau avec le porte-nourriture.

SCIATOR
J’ai vu ça à la télévision, faites attention à vos dents. Je l’ai peut-être un peu trop fait cuire…

JULES
C’est un peu troublant, mais… merci.

SCIATOR
Merci d’avoir été mes cobayes.

Il s’en va et Jules ne perd pas de temps, salivant en regardant le gâteau.

JULES
Hum, j’espère qu’il est au chocolat !

POKILLA
Attention, il est peut-être empoisonné !

JULES
Oui, ils n’ont plus vraiment besoin de nous pour attirer les autres ici, ce serait logique…

POKILLA
Vaut mieux le lancer dans l’acide.

JULES
(en mangeant un morceau)
Il est très bon.

POKILLA
Es-tu devenu fou ? Tu fais confiance à ces démons ?

JULES
Non, mais j’ai confiance en Sciator.

Dans sa cabine d’espionnage, Sciator sourit… même si son monstrueux visage peut difficilement sourire.

POKILLA
Je te rappelle qu’il a tué Dome…

JULES
S’il avait voulu nous empoisonner, il nous aurait donné la même nourriture que d’habitude.

POKILLA
C’est vrai que nous l’aurions mangé sans nous méfier…

JULES
À moins bien sûr qu’il ne soit pas du tout stratégique.

POKILLA
(en le prenant pour l’éloigner de lui)
N’en mange pas plus au cas où…

JULES
Ça a l’air lourd pour un gâteau…

POKILLA
Oui, ça l’est. Étrangement.

JULES
Encore plus étrange, il y a quelque chose qui dépasse…

POKILLA
C’est… métallique…

Elle fouille et sort une lime en cristal.

POKILLA
Ça, je ne m’y attendais absolument pas.

[…]

De plus en plus près du repaire du mal.

COMH
Ils arrivent !

Comb tient l’autre extrémité de la corde avec une petite pince mécanique.

COMF
Tu vas lâcher la corde à mon signal ! Juste un peu, pas trop !

COMB
D’accord l’intelligent.

COME
(en arrivant à toute vitesse)
J’ai fini de creuser le trou. S’ils passent ce piège, ils tomberont et mourront électrocutés par des fils électriques.

COMD
Des fils électriques ? Tu t’écartes du plan ?

COME
J’ai cru bon dans rajouter.

COMD
Tu oses t’écarter du plan et faire preuve d’autonomie ?

COMH
Taisez-vous, ils arrivent !

COMB
Tu l’as déjà dit.

COMH
Taisez-vous, ils arrivent !

[…]

Quelques décimètres plus loin.

ATONIN
(avec un pansement sur la main)
J’espère juste que les autres robots ne sont pas aussi énervants que l’autre.

Comh descend en plein milieu des sauveurs, mais s’écrase violemment au sol.

COMH
Remontez-moi ! Vite !

DOME
Salut toi !

NARA
Tu viens nous tenir compagnie ?

COMH
(en activant ses scies mécaniques)
Oui, mais je ne suis pas de bonne compagnie ! Je me suis levé du pied gauche !

ATONIN
Tu es surtout en très mauvaise posture… et tu n’as pas de pieds.

COMH
Mes amis les coms, remontez-moi !!!

[…]

Très près.

COMF
Mais qu’est-ce que tu fais ?

COMB
Je crois que j’ai trop descendu ! Faut pas me blâmer, moi je suis fait pour attaquer ! (Il active ses scies et coupe l’arbre par erreur.) Oups, je n’aurais pas dû faire une démonstration de ma superbe force… Désolé…

[…]

De retour dans le chemin.

COMH
Alors, qui m’attaque en premier ? (Il voit l’arbre qui tombe vers lui.) C’est sûrement lui !

DOWIN
Couchez-vous !

Personne ne se couche sauf Dowin et l’arbre écrase Comh.

ATONIN
Dowin, je ne vois pas vraiment l’utilité de se coucher.

DOWIN
Mais l’arbre…

ATONIN
Tombait à côté de toi… Essaies-tu d’ajouter des bouts d’action là où il n’y en a pas pour faire monter l’audimat ?

DOWIN
L’audi quoi ?

ATONIN
Laisse-tomber si tu ne comprends même pas que je blaguais… Ah, les sauveurs de nos jours.

NARA
Le robot est fini, capoute.

BOB
Nous sommes peut-être mieux de partir avant qu’il explose lui aussi !

DOWIN
Si mon idée de se coucher était stupide, celle-ci me semble correcte !

Ils continuent leur chemin au pas de course en contournant l’arbre coupé.

[…]

COMB
Dire que c’est de ma faute. Buhuhuhu, je pleure virilement.

COME
On est plus que quatre…

COMF
Où es Comd ?

COME
Il est parti voir Comh.

COMF
Ah, alors, nous ne sommes que trois finalement.

COME
Pourquoi ?

Au loin, Comh explose en emportant Comd.

COME
Ah, pour ça.

COMF
Comd était le lent d’esprit parmi nous. Paix à son absence d’âme.

COME
Ce n’était pas comb ?

COMF
Vous l’êtes tous un peu…

COMB
J’ai vraiment de plus en plus le goût de les tuer.

COMF
En fait, c’est impossible puisque ton envie a été programmée pour rester toujours la même.

COMB
La vie pleine de rebondissements d’un robot…

[…]

JULES
Une lime en cristal ?

POKILLA
Pourquoi voudrait-il qu’on s’évade quand, en théorie, on va se faire secourir ?

SCIATOR
(revenant)
Folio fera tomber la cage dans l’acide dès que vos amis entreront dans la base, pour les rendre plus « héroïques ». Ils n’ont pas la légende avec eux, ils ne sauront rien. Alors, demain, quand vous serez lâchés dans l’acide, vous sauterez de la cage grâce au trou que vous aurez fait ! Mais attention, Guirdop risque d’être dans les environs…

POKILLA
Pourquoi nous aides-tu ? Je me permets de trouver ça louche.

SCIATOR
Crois-tu que je sois en mesure d’expliquer mes sentiments avec des mots ?

POKILLA
Quoi qu’il en soit, merci Sciator… Ça n’excuse pas tes fautes, mais nous te devrons la vie.

SCIATOR
De rien et tâchez d’être discrets.

Il repart.

JULES
Je crois que Sciator devient de plus en plus gentil.

POKILLA
Si ce n’est pas un piège, il y aura quand même un léger problème, Théodore refusera de le voir comme un allié…

JULES
Effectivement… D’une manière ou d’une autre, Théodore et Sciator risquent fort de s’affronter.

POKILLA
Le pouvoir de Théodore le transformera de plus en plus en être sauvage et radical. Un peu trop radical.

[…]

Juste à côté, dans la pièce pour regarder Jules et Pokilla.

FOLIO
(apparaissant)
Tu leur fais un gâteau et tu n’en fais pas pour moi ?

SCIATOR
C’est leur cadeau d’adieu…

FOLIO
Ne me prends pas pour un imbécile et parlons-nous d’homme à homme.

SCIATOR
Je ne suis pas un homme, je suis un monstre.

FOLIO
Ne joue pas sur les mots et avoue, tu les aides à s’évader !

SCIATOR
Ils…

FOLIO
Non, n’avoue rien, je ne faisais que plaisanter… Hé ! Hé !

SCIATOR
Vous êtes parfois un peu bizarre, vous n’êtes pas comme eux.

FOLIO
Comme qui ?

SCIATOR
Comme Guirdop, Hisis, Fabiaramar, Manoa…

FOLIO
C’est un compliment ou une insulte ?

SCIATOR
Un compliment. Vous êtes mieux qu’eux. Je ne vous comprends absolument pas, mais je comprends au moins cela.

FOLIO
Je veux que demain, ce soit toi qui actives la descente de la cage dans l’acide.

SCIATOR
Oui, je le ferai.

FOLIO
Si tu ne le fais pas, c’est Guirdop qui le fera et il ne mérite pas un tel honneur.

SCIATOR
(distant)
Depuis qu’ils ont commencé à jouer à leurs petits jeux, ils s’entendent tellement bien…

FOLIO
Je sais je sais, c’est dégoûtant.

SCIATOR
Les sauveurs et toi jouez aussi une sorte de jeu, alors peut-être finirez-vous par bien vous entendre.

FOLIO
Tu viens de briser mon quota de paroles ridicules pour la journée.

SCIATOR
Ne vous en faites pas, cela ne m’empêchera pas de les tuer…

FOLIO
Tant mieux, j’ai hâte qu’il meure, ce satané Guirdop !

SCIATOR
Je parlais de Jules et Pokilla, pas de Guirdop.

FOLIO
Oui, moi aussi… Voudrais-tu un biscuit au fait ? Je viens juste de les faire !

SCIATOR
Ça me donne des gaz…

FOLIO
(tout piteux)
Personne ne veut de mes biscuits…

[…]

De plus en plus près du but.

NARA
Je me demande pourquoi ils nous envoient des bestioles aussi banales pour nous tuer.

ATONIN
Pour nous traumatiser peut-être.

DOWIN
Ou juste pour nous blesser… J’ai mal, j’ai si mal ! Vous avez vu, j’ai été blessé !

THÉODORE
Ils nous font perdre du temps, ils veulent nous épuiser.

DOME
Des petits robots pour leur laisser plus de temps pour préparer notre arrivée…

ATONIN
Ils ne doivent tellement pas donner beaucoup d’expérience en plus !

DOME
Il faut bien des ennemis trop faciles juste bons à augmenter la durée de vie du jeu avant d’arriver au boss.

ATONIN
Hum, ce serait intense un jeu avec juste des boss…

DOWIN
Juste des bosses… genre, des seins ?

ATONIN
Oui Dowin, tu as parfaitement compris de quoi nous parlons ! Veux-tu un prix ou une claque de Nara ?

NARA
J’opte pour la claque…

THÉODORE
C’est surprenant Atonin, tu as un détecteur de mensonges dans la tête et il ne réagit pas plus souvent que ça…

ATONIN
Je pense la grande majorité de mes commentaires stupides, c’est ce qu’on appelle de l’autosuggestion. Je suis sarcastique, mais également sarcastique face à mes sarcasmes. C’est un cercle vicieux, c’est le cycle de la vie, c’est comme ça qu’a été créé le Big Bang ! J’ai développé l’art de blablabla… Bref, c’est juste parce que l’humour, ça ne compte pas vraiment pour des mensonges. Pas toujours. Pas vraiment. Mais qu’est-ce qu’on s’en fout ?

BOB
Et bien, on peut dire que tu es quelqu’un d’honnête. À ta manière, tu dis tout ce que tu penses.

ATONIN
Pas comme Manoa, dire que tu avais un ticket avec elle !

BOB
Ça n’aurait été qu’un allé retour…

ATONIN
Est-ce que ça veut dire que tu as fait tu sais quoi avec elle ?

DOWIN
Est-ce qu’elle avait tout ce qu’il faut là où il faut ? T’sais, parce que c’était une démone…

DOME
Mo-Mo n’avait rien en tout cas…

NARA
POUVEZ-VOUS ARRÊTER DE PARLER DE CE GENRE DE SUJET ?

THÉODORE
Atonin, es-tu un démon ?

ATONIN
Euh… quoi ?

THÉODORE
Réponds.

ATONIN
Est-ce qu’il est sérieux ?

NARA
Étonnement, je pense que oui.

THÉODORE
(en se tournant vers Atonin, soudainement menaçant)
Sois sincère, je n’accepterai aucune blague ou tentative de fuir la question.

DOWIN
Théodore, ce n’est peut-être pas le moment, les robots peuvent revenir n’importe quand…

THÉODORE
On s’en fout, ils sont incroyablement faibles.

DOWIN
ILS M’ONT BLESSÉ !

THÉODORE
Atonin, réponds s’il te plaît. Ensuite, je te jure que je ne serai plus jamais sur ton cas.

ATONIN
Je ne suis pas un démon.

THÉODORE
Es-tu un humain ?

Atonin hésite… Tous les regards sont portés sur lui.

[…]

COMF
Parfait, nous les avons devancés.

COMB
On n’a plus qu’à les attendre ici.

COME
Est-ce qu’on a encore un plan précis ?

COMF
Pas cette fois, les plans, ça chie tout le temps.

COME
Nuance, TES plans chient tout le temps…

COMB
On va utiliser ma technique, le corps à corps.

COME
Je vais aller voir s’ils arrivent.

Il s’en va.

COMF
Nous avons de moins en moins de chance de réussir, si au moins nous avions plus d’hommes.

COMB
D’hommes ? On est des robots niaiseux !

Il pousse Comf avec sa scie inactive… Comf tombe dans le trou, reçoit un choc électrique et explose.

COMB
Ah… Il était là le trou creusé par Come.

[…]

Come roule tranquillement, l’air alerte.

COMI
Halte-là !

COMC
Oui arrête-toi !

COME
Salut les traîtres.

COMI
Tu as cinq secondes pour changer d’équipe.

COME
J’ai été programmé pour tuer les gentils, rien ne pourra me faire changer !

COMI
Ça va me faire beaucoup de peine Come, mais je vais devoir te désactiver.

COME
Je ne vais pas me laisser faire !

Il sort ses scies et attaque Comi qui réplique en coupant un petit fil de Come. Le voilà désactivé.

COMC
On a vaincu l’ennemi !

COMI
Il en reste sûrement beaucoup d’autres, on n’a pas de temps à perdre !

Les deux coms rebelles partent.

[…]

COMB
COME ? Où es-tu ? Es-tu encore en état ? C’est pas grave… Je peux me battre tout seul.

Il sort de sa cachette et fonce sur les sauveurs.

DOWIN
Yeah, un robot solitaire qui surgit au bon moment !

COMB
Qui veut m’affronter en premier ?

DOWIN
Nous étions en pleine montée dramatique ! On allait découvrir la vérité sur Atonin !

ATONIN
Je pense que la réponse est évidente et que Théodore délire complètement.

THÉODORE
D’où ton hésitation ?

BOB
(autoritaire)
Théodore, Atonin n’est pas un démon. À partir de là, le reste ne te regarde pas.

DOME
C’est beau quand Bob se fâche, ce gars est mon idole !

THÉODORE
Il n’est pas un démon « pur » comme les autres, mais il est peut-être mi-homme mi-démon…

ATONIN
En fait, je pense que je suis un humain, mais c’est vrai qu’il y a quelque chose de pas clair chez moi.

THÉODORE
Si même lui l’avoue…

ATONIN
(clairement sarcastique)
En vérité, je pense que je suis la réincarnation de dieu sur la Terre. Prosternez-vous à mes pieds !

THÉODORE
Bon, le n’importe quoi recommence !

ATONIN
Pour info, je n’ai pas reçu de choc. Malaise mes amis, malaise !

COME
JE VAIS TOUS VOUS TUER ! MES SCIES MÉCANIQUES SONT MUSCLÉES À SOUHAIT !

ATONIN
Bon, et si on l’attaquait tous ensemble pour qu’il réalise son pathétisme ?

COMB
Ben là, ce n’est pas du jeu…

THÉODORE
Prépare-toi à exploser.

COMB
Au nom de mon royaume anti-licornes et vidéos de petits chats ! AAAAAAAAAAHHHHHHHH !

Il fonce sur Dowin en activant ses scies mécaniques.

DOWIN
POURQUOI MOI ?

Dome lance son épée sur Comb et il la reçoit de plein fouet. Tous ses circuits sautent.

DOME
J’adore vraiment cette épée…

ATONIN
Franchement, tu aurais pu me laisser utiliser mes pouvoirs de « mi-homme mi-démon mi-dieu mi-colocataire de Bob » !

DOME
J’ai trop faim pour réfléchir. Je sens un gâteau, je suis sûr qu’il y a un gâteau quelque part.

NARA
Si je trouve qui mange un gâteau, je les bute…

DOME
On se complète tellement bien ! Marions-nous !

DOWIN
Nara, je pense que c’est le bon temps pour profiter de la faiblesse momentanée de Dome !

BOB
Il me reste une barre de céréales…

DOME
Bob, veux-tu m’épouser ? Dis oui, je te comblerai de joie !

NARA
Échec.

WILOP
(en se raclant la gorge)
Bon ben, on les a tous eux, je crois. Bien que « on » soit très relatif vu la difficulté du combat. Continuons…

Comi surgit en compagnie de Comc.

COMI
Ne tirez pas ! Je suis avec vous et lui aussi ! J’ai été mal construit, ma méchanceté est défectueuse !

NARA
Ton copain aussi ?

COMC
Oui… bien… sûr…

COMI
Pourquoi tu n’as pas l’air sûr ?

COMC
Parce que je suis méchant !

COMI
Mais… mon ami !

COMC
J’ai menti parce que j’avais peur ! (Il sort ses scies.) Je vais te tuer espèce de traître !

Comi dégaine son fusil laser de son armure en métal et désintègre Comc.

BOB
Euh, vous avez des fusils lasers ?

WILOP
Pourquoi tu demandes ça quand tu en as un dans ton pantalon ?

NARA
Euh ?

BOB
Je ne vois pas de quoi tu parles…

WILOP
Je t’ai vu le prendre à l’autre, le « cheval pas de cou ».

ATONIN
Ah, juste me rappeler de lui me donne envie de frapper quelque chose… Dome, es-tu partant ?

DOME
Pour frapper quelque chose ou pour me frapper ?

ATONIN
Je ne répondrai pas à cette question pour m’éviter un choc électrique.

DOME
Nous pouvons toujours aller frapper ses restes. Et les manger.

NARA
Ça devient une maladie…

COMI
Vous devez parler de Coma.

ATONIN
Non, il s’appelait « Tu vas mourir » !

DOME
Il était charmant… J’allais le demander en mariage.

ATONIN
J’ai emporté un morceau de ses fesses pour le cajoler toutes les nuits.

Silence.

DOWIN
Pourquoi tu n’as pas reçu de choc ?

ATONIN
Ta gueule ?

DOME
La technologie et sa fiabilité…

WILOP
Alors, Bob, à ton tour de nous dire la vérité.

THÉODORE
Bob, je t’ai également vu faire. Il est sous ton chandail.

BOB
Oui, c’est vrai, j’en ai volé un… Je me base sur le principe que l’ennemi nous regarde et j’essaie d’être discret.

ATONIN
Bravo les gars, vous avez gâché sa stratégie ! Pour une fois que quelqu’un en avait une !

BOB
Alors petit robot, vous en possédiez tous, des fusils lasers ?

COMI
Oui, c’est juste que les autres étaient trop obnubilés par les scies mécaniques pour les utiliser. En réalité, j’ai un fusil laser, des scies latérales, une pelleteuse mécanique, un pique qui sort de ma tête et des roues qui peuvent devenir un réacteur si j’ai assez de carburant pour les faire fonctionner. Ah… et c’est sans oublier des pinces pour les bras.

DOWIN
Le pique, ça fait très mal. Je suis défiguré de l’épaule !

ATONIN
Pauvre petit…

WILOP
Arrête de te plaindre Dowin, tu es le sauveur, c’est normal que ce soit toi la cible principale.

NARA
Encore un brin de jalousie…

ATONIN
À part ça le robot, connais-tu l’emplacement de leur base ?

COMI
Je peux même vous montrer une place secrète par où passer, pour éviter les pièges.

DOWIN
Est-ce qu’on peut être sûr de ta loyauté ?

COMI
Oui, sinon je ne me serais pas rebellé contre mes amis les coms !

DOWIN
D’accord, nous allons te suivre.

WILOP
Dowin et sa naïveté légendaire… Tu ne vas quand même pas faire confiance à un robot ?

ATONIN
Ne doute pas de la perspicacité de notre sauveur !

DOWIN
Merci Atonin.

ATONIN
Bien sûr Dowin, j’étais sérieux. Bien sûr…

WILOP
Ils étaient tellement faibles que ça ne me surprendrait pas que tout ça n’était qu’une ruse pour nous infiltrer…

DOWIN
Peut-être, mais s’il peut nous en dire plus sur leur base…

DOME
Comi, dis-moi pourquoi tu veux faire le bien ?

COMI
Parce que je ne veux pas faire le mal… J’aime faire le bien… et être loin des êtres malsains comme mon créateur. Cependant, je ne peux expliquer ce sentiment d’amour et ce besoin de faire le bien. C’est inexplicable avec des mots…

DOME
Comme si c’était infini.

COMI
Oui, exactement, j’ai l’impression que ça l’est.

DOME
Qu’est-ce que tu sais sur l’amour ?

COMI
Que… que c’est beau et que je veux en vivre.

DOME
Développe…

COMI
Je… je suis aussi inquiet pour vous tous.

DOME
Qu’est-ce que ça te fait ?

ATONIN
Moment long et ennuyant.

COMI
Je me sens mal, mais alerte, plus fébrile, mais plus fort.

NARA
Et si tu allais droit au but, Dome ?

DOME
Est-ce que tu as un plan précis pour nous aider et si oui, es-tu capable de t’en détourner ?

COMI
Pourquoi ?

DOME
Réponds…

COMI
Je… je proposerai mes idées, mais je vous laisserai décider sans discuter.

DOME
Si jamais tu n’es centré que sur une seule idée, une seule stratégie, c’est clair que tu es là pour nous piéger.

NARA
Tu fais preuve d’intelligence Dome, va falloir que tu te reposes.

DOWIN
Je n’ai rien compris.

DOME
Comi m’a l’air digne de confiance, mais il est peut-être juste contrôlé par Folio Mentol.

WILOP
On est vraiment désespéré pour faire confiance à un robot…

THÉODORE
Restons sur nos gardes.

ATONIN
Tant qu’il ne s’appelle pas Coma.

COMI
Écoutez, je ne peux pas pleurer, ni sourire. Ma voix est électrique et je ne peux que la baisser et la monter, et non la changer. Je ne peux pas connaître ce qui est propre aux humains et à votre corps… Mais sans savoir pourquoi je peux aimer sans âme, je suis là et je suis votre allié. Et… j’ai l’impression que j’ai été créé pour vous aider.

WILOP
Je te ferai confiance une fois qu’on aura tué Folio Mentol.

THÉODORE
Quoi qu’il en soit, nous sommes presque arrivés… reposez-vous et mangez, le combat approche.

DOME
Au moins, Comi est un compagnon qui ne prendra pas une autre portion de nourriture.

COMI
Et je ne dors pas. Je peux toujours être sur mes gardes… Vous allez voir, je serai utile !

WILOP
Ou tu causeras notre perte.

[…]

Au repaire du mal.

FOLIO
(en regardant les sauveurs dans une fenêtre magique)
Oui, demain sera votre fin stupides humains !

FABIUS
Un de mes robots s’est…

FOLIO
N’en dis pas plus, c’est parfait ainsi.

FABIUS
Vraiment ?

FOLIO
Ils passeront par ton laboratoire, ainsi mon hall d’entrée ne sera pas détruit.

FABIUS
Je vois…

FOLIO
Plus que quelques heures et ce sera enfin l’anéantissement des sauveurs… Ah ! Ah ! Ah !

Manoa entre, complètement guérie.

MANOA
Père, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

FOLIO
Ne me dis que la mauvaise !

MANOA
Les deux autres fils et filles que j’ai trouvés ne pourront pas nous rejoindre à temps pour l’apothéose.

FOLIO
Quel ordre Diabolica leur a-t-elle donné ?

MANOA
Je n’ai pas réussi à le savoir. Je sais seulement ce que je vous ai déjà dit, elle prépare un plan B.

FOLIO
ALORS EN QUOI EST-CE UTILE DE ME DÉRANGER POUR SI PEU ?

MANOA
Mais père, j’ai également une bonne nouvelle.

FOLIO
Tais-toi, les bonnes nouvelles m’angoissent ! Hisis est là pour ça ! HISSSSIS, VIENS ICI !

Elle apparaît.

HISIS
Oui ? Comment puis-je vous être inutile ?

FOLIO
Manoa a quelque chose à te dire.

HISIS
J’écoute.

MANOA
J’ai espionné Swono, lui et le reste de sa secte ont décidé d’anéantir les sauveurs. Si demain par je ne sais quel hasard nous devions nous enfuir, ils finiraient le travail… Ils ont dit et je cite : « Nous pouvons supporter la présence des démons, mais des héros pourvus de vrais pouvoirs risquent d’alerter et de séduire la population… Il faut les anéantir. »

FOLIO
Je vois, Swono a déjà décidé de rompre notre entente. C’était prévisible.

MANOA
Ah, alors, ce n’est pas une bonne nouvelle ?

FOLIO
Il n’y a jamais de bonnes nouvelles ! Quoique, d’une manière ou d’une autre, les sauveurs seront anéantis. Fin de l’histoire, fin de la légende, fin de mes maux de ventre, fin de cette ridicule prémisse, fin… de l’humanité.

 

À SUIVRE !

MANOA
Woah, c’était vachement puissant comme discours !

FOLIO
Tais-toi.