Folio Mentol la première série, bonus #1 de l’épisode 8

La scène d’après-fin :

HAKO
(apparaît dans un lieu coloré et un peu trop bien éclairé)
Heu…

SIRANO
Bienvenue au paradis. Je t’annonce que tu es mort, et ce malgré que, comme tu peux le constater, tu possèdes encore un corps. Un corps sous-entraîné, flasque, gras et pourri par une nourriture de bien piètre qualité, mais un corps quand même. Je t’épargne le processus de physique quantique, mais en résumé, pour t’éviter le néant d’une prison d’âmes, nous avons usé du peu de pouvoir qu’il nous reste pour maintenir ton âme en place dans un nouveau corps – ne le gaspille pas s’il te plait. Ensuite, l’au-delà est gouverné par mon père et je suis Sirano, son seul fils qui ne l’a pas abandonné parce que c’est le plus mauvais dieu de l’univers. Bref, malheureusement pour lui, je suis tout ce qui lui reste… Et c’est une bonne chose que tu sois mort parce que nous aurons besoin de tes services, Hako Laporte.

Il lui tend la main.

HAKO
(en serrant la main tendue)
Comme ça, ça existe vraiment le paradis, c’est… surprenant.

SIRANO
Oh, tu risques d’être déçu si tu appelles ça le « paradis », votre Terre était de la petite bière en comparaison aux tueries et aux guerres qui règnent aux royaumes des cieux !

HAKO
Oui, mais bon, ça doit pas être trop grave de mourir au paradis, vu qu’on est déjà mort…

SIRANO
Ta simplicité d’esprit me dégoûte, mais je vais quand même te sourire sympathiquement. Suis-moi pour une petite visite et ne te t’avise pas de prendre des risques inutiles, ici la proximité avec la prison d’âmes est telle que… Ah, tant pis, j’en ai assez de tout expliquer. En résumé, paradis combat enfer, tout le monde meurt, blablabla, achevez-moi quelqu’un…

HAKO
L’enfer… j’aurais aimé mieux qu’il n’y ait que le paradis.

SIRANO
Pas moi, la reine des enfers est incroyablement séduisante.

HAKO
C’est une drôle de réponse venant d’un ange.

SIRANO
Viens-tu réellement d’utiliser le mot ange en parlant de ce que je suis censé être ?

HAKO
Heu, oui ?

SIRANO
Et si je te disais que je suis le plus grand fan de Folio Mentol, celui qui t’a tué ?

HAKO
Je ferais dans mes culottes.

SIRANO
Ne t’en fais pas, je suis un « gentil », mais je ne suis pas un ange. Si tu utilises encore ce genre de terme, je n’aurai pas le choix de t’envoyer dans un trou noir. Oui oui, je possède ce genre de pouvoir… Je n’ai pas le droit de les utiliser parce que j’ai peut-être déjà accidentellement créé un pseudo apocalypse, mais bon, ça resterait notre petit secret.

HAKO
Je ne m’attendais pas à ce que le fils de Dieu soit aussi effrayant.

SIRANO
Est-ce que t’es du genre à mettre un d majuscule à dieu ?

HAKO
Oui…

SIRANO
Ah, misère… Il n’y a pas qu’un seul dieu… Vous avez vraiment une conception limitée de l’au-delà. Comme si un seul homme pouvait gérer des milliards d’âmes égarées… D’ailleurs, j’espère que tu as conscience que ce n’est qu’un homme : vous êtes d’égal à égal. Il a juste suivi une formation de plus que nous. Une très longue formation, mais bon, tout ça pour dire qu’il n’a rien d’extraordinaire. Je dois être au moins cent fois plus puissant que lui.

HAKO
Woah, je suis l’égal de dieu… Ça, je vais avoir de la misère à le croire.

SIRANO
Oublis ce que tu as appris sur lui. Il se nomme Uzir, il est fatigué et il a besoin de ta force.

[…]

Trois ans plus tôt, dans les bois près de l’école.

HAKO
Je savais tellement qu’elle répondrait ça…

DOME
Peut-être que ce n’est que temporaire.

HAKO
J’espère, même si j’ai l’impression de l’énerver plus qu’autre chose.

DOME
Ne saute pas trop vite aux conclusions !

HAKO
Bof, je crois que c’est tout de monde que j’énerve.

DOME
Tant pis pour eux.

HAKO
Tant pis pour moi…

DOME
Arrête sinon je te sors un discours interminable sur l’estime de soi.

HAKO
Pourquoi elle ne m’aime pas ? J’ai toujours été là, j’ai tout fait pour elle !

DOME
Tu l’auras voulu…

HAKO
J’attends.

DOME
Avec toi, je pourrais faire toutes les conneries du monde ou traverser l’enfer. Je ne suis pas certain que les autres me suivraient coûte que coûte, mais je sais que je peux compter sur toi. S’ils ne voient pas ce que tu vaux, s’ils voient surtout le rigolo dérangeant un peu envahissant, tant pis pour eux… tu restes un gars extraordinaire.

HAKO
Un rigolo un peu dérangeant ?

DOME
Un peu comme moi. Ils devraient nous le dire en face si ça les dérange.

HAKO
Oui.

DOME
Et je crois que ce n’est qu’une question de temps avant que tu nous montres ce que tu as dans le ventre…

HAKO
Certains diraient qu’il n’y a que du gras.

DOME
C’est qu’ils n’ont pas vu que c’est du muscle.

À suivre…