Folio Mentol la première série, épisode 6 !

Folio Mentol, la première série

Épisode 6
Le retour – pas si heureux que ça – du sauveur

Par
Dominic Fortin-Charland

Écrit en 2001


Au village, Nara, Théodore, Dome et Popo discutent autour d’une table.

THÉODORE
(Il se lève, anxieux, sans toucher son repas.)
Nous devrions partir immédiatement.

POPO
Il faut attendre Dowin.

THÉODORE
On peut se débrouiller sans lui…

POPO
Non, Dowin est le seul qui peut se battre contre Folio Mentol !

THÉODORE
IL FAUT QUE JE SAUVE POKILLA !

POPO
Patience jeune homme, gardez votre fougue pour plus tard.

THÉODORE
Ne m’en demandez pas trop…

WILOP
(Arrivant avec le livre de la légende dans les mains, restant debout.)
Et si on le brûlait ?

POPO
Non…

NARA
Pour une fois, je suis d’accord avec Wilop ! On est mieux de ne plus s’y fier…

WILOP
Woah ? La jolie jeune femme du groupe qui est d’accord avec moi ? Aurais-tu changé d’idée vis-à-vis de notre potentiel mariage durant ton séjour dans la grotte ?

NARA
Je ne suis toujours pas désespérée.

WILOP
Tu penses l’être dans un avenir rapproché ou… ?

NARA
Même désespérée, je préférerais rester seule plutôt qu’assouvir tes fantasmes !

THÉODORE
Arrêtez, vous me faites penser à Pokilla !

NARA
Ça ne te prend pas grand-chose…

WILOP
Réveille Théodore, ça fait deux mois que Jules et Pokilla sont ensembles, ils doivent s’être « rapprochés »…

POPO
Wilop, pas de ça à table s’il te plaît…

THÉODORE
C’EST IMPOSSIBLE !

WILOP
Faisons un vote, ceux qui pensent que Pokilla et Jules s’aiment lèvent la main !

Il lève la sienne.

NARA
(Elle imite le mouvement de Wilop
Désolé Théodore, mais tu devrais peut-être oublier Pokilla…

WILOP
Tu es encore d’accord avec moi ? Mais… mais… deux miracles dans la même journée ?

NARA
Ton cerveau n’est pas à la bonne place ou quoi ? Je ne suis pas intéressée !

POPO
J’avoue que je pense comme toi mon fils… N’oublie pas Théodore, l’envie est un pêché.

NARA
N’exagérons pas quand même…

POPO
Je blaguais, TOUT LE MONDE TOUT NU, QUE LE MEILLEUR GAGNE !

Il enlève ses vêtements.

WILOP
Papa, on maaaaaaaange !

POPO
Bon bon, voilà que mon propre fils me fait la morale…

THÉODORE
(Découragé par les propos des autres, il se tourne vers Dome.)
Toi, tu ne dis rien ?

DOME
Je mange.

THÉODORE
S’il te plaît, j’ai besoin d’un autre avis…

DOME
Je connais Jules, ce n’est pas son genre.

THÉODORE
Merci Dome de me redonner espoir !

DOME
Mais ne rêve pas trop, vu la proximité, et la tension sexuelle, ils ont sûrement fait l’amour. Bon, maintenant laissez-moi manger si vous ne voulez pas que je devienne grognon. Merci.

NARA
Porc…

THÉODORE
Pokilla m’aime et jamais elle ne me trahirait !

WILOP
Qu’est-ce qui te fait croire que ma soeur « t’aime » ?

THÉODORE
Mon coeur me l’a dit !

WILOP
Et si mon coeur me dit le contraire ?

DOME
BATAILLE DE COEUR ! 2 $ sur Wilop.

THÉODORE
Dome, c’est moi ton ami ! Tu détestes Wilop, t’as même essayé de le noyer !

DOME
Lui au moins, c’est drôle quand il parle d’amour ! Toi c’est un peu chiant, t’es en train de me couper l’appétit en étant légèrement proche du quétaine… et de la démence.

WILOP
Je n’ai jamais été drôle en parlant d’amour…

DOME
Tu me fais penser à ces clowns tristes qui tombent sur les fesses chaque fois qu’ils tentent de s’asseoir sur leur chaise ! C’est encore plus drôle en sachant que la chaise en question est amou…

NARA
Ne termine pas cette phrase.

DOME
En tout cas, vous formez un duo comique des plus exquis. Mes félicitations !

WILOP
Je n’ajouterai rien, je préfère m’imaginer en train de t’étrangler.

THÉODORE
Moi de même, JE NE SUIS PAS DÉMENT !

DOME
Je vous ai prévenu, JE DEVIENS GROGNON SI ON M’EMPÊCHE DE MANGER EN PAIX ! Maintenant, vous allez tous SORTIR D’ICI ou vous ASSOIR POUR MANGER EN SILENCE ! La nourriture, c’est sacré, et moi, J’AI AFFREUSEMENT FAIM !

Léger silence…

Wilop acquiesce et s’assoit… mais tombe par terre parce que Dome a tassé sa chaise.

WILOP
JE VAIS TE TUER !

POPO
Wilop, assis-toi et redonne-moi la légende.

WILOP
Oui père…

DOME
Longue vie à l’autorité paternelle !

POPO
Ne t’en fais pas Dome, Wilop aura tout le temps de se venger après le repas.

THÉODORE
Comment pouvez-vous manger tout en sachant que nos amis sont en danger ?

DOME
(la bouche pleine)
C’EST PARCE QUE J’ANGOISSE QUE JE MANGE ! LAISSEZ-MOI VIVRE !

NARA
Euh… je pourrais peut-être nous téléporter là-bas.

POPO
Vaut mieux pas, vous pourriez vous ramasser au fond de l’océan.

NARA
Et comme Dome a peur des poissons…

DOME
Ce n’est pas nécessaire d’en parler.

NARA
J’essaie de te faire participer à la conversation…

DOME
Quelle conversation ?

NARA
Laisse tomber… quelqu’un a une meilleure idée ?

WILOP
Je vous arrête tout de suite, on n’a aucune idée de l’endroit où ils sont !

POPO
C’est vrai que selon la légende, ils ont changé de quartier général…

THÉODORE
Je le trouverai !

WILOP
Tu pourrais être plus clair ?

THÉODORE
Je connais la senteur de Pokilla, je vais simplement suivre son odeur.

POPO
Hum, tu aimes vraiment ma fille…

THÉODORE
Plus que tout au monde !

DOME
Plus que la nouvelle console de jeux auquel on ne pourra peut-être jamais jouer ?

THÉODORE
Je ne braverais pas des démons pour des vulgaires jeux vidéos !

DOME
Arrête le massacre, tu vas me couper l’appétit !

THÉODORE
Rapport ?

DOME
Suis-je réellement le seul qui compte profiter du buffet ?

NARA
Tais-toi et mange…

POPO
Théodore, sers-toi de l’amour comme d’une force et je t’en pris, retrouve ma fille !

THÉODORE
C’est ce que je vais faire !

DOME
Ah, pitié, j’ai entendu ça des centaines de fois ! Il n’y aurait pas plutôt des indices dans la légende ?

POPO
Il n’est question que d’une ancienne usine de biscuits perdue quelque part au milieu d’une forêt…

THÉODORE
Ce n’est peut-être pas très loin de l’endroit où j’ai trouvé Sciator.

DOME
J’approuve, ça sentait les biscuits ! Les biscuits aux canneberges ! Hum, canneberges…

LOPOJO
(Il entre dans la hutte en courant.)
Popo, Opolin a vu qu’un véhicule se dirige vers nous !

THÉODORE
C’est sûrement Dowin, on va enfin pouvoir partir !

[…]

Au repaire du mal… ou plutôt, à l’ancienne usine de biscuits les « bouchées de l’Amour Naturel », une usine fermée par les grands lobbies des pro-ogms.

FABIUS
J’ai terminé, j’ai conçu une nouvelle créature !

FOLIO
Montrez-la-moi au lieu de parler.

FABIUS
Je vous présente fièrement Guirdop !

GUIRDOP
(Aussi large que grand, il marche vers Folio Mentol.)
Bonsoir. C’est vous mon maître ?

FOLIO
Suis-je un outil à mesurer ? NON ! C’est Folio Mentol mon nom et non mètre ! Merci…

GUIRDOP
Si tu veux.

FABIUS
Il est deux fois plus puissant que Sciator…

SCIATOR
C’est ce qu’on va voir !

FABIUS
Ne vous battez pas, travaillez en équipe !

FOLIO
Laisse-les, je veux savoir qui est le plus fort.

FABIUS
Je viens de le dire…

FOLIO
Tu as parlé de théorie, moi je veux des faits.

SCIATOR
Tiens-toi prêt !

GUIRDOP
Tu ne feras pas long feu contre moi, minuscule insecte !

SCIATOR
Je te ferais remarquer qu’on est de la même grandeur.

GUIRDOP
J’ai un centimètre de plus que toi.

SCIATOR
Oui, mais moi j’ai des lames très tranchantes !

GUIRDOP
Des lames, je possède cent fois mieux que des lames !

SCIATOR
Ne te vante pas tout de suite, tu pourrais être surpris !

FABIUS
Père, il faut les arrêter ! Sciator va se faire tuer .

[…]

POPO
Espérons que ce soit Dowin !

NARA
Qui veux-tu que ça soit d’autre ?

POPO
Tu as raison, Lopojo va chercher le tapis rouge et le buffet !

NARA
Si Dome n’a pas déjà tout mangé…

LOPOJO
J’y vais !

Il part.

WILOP
Si c’est lui, je vais enfin pouvoir me nommer chef !

POPO
Ai-je bien entendu ?

WILOP
(Embarrassé.)
Euh… je n’ai rien dit père.

POPO
Nous en reparlerons plus tard.

THÉODORE
Ils sont six !

POPO
Six ?

THÉODORE
Il y en a un qui court dans tous les sens.

NARA
Tu as une bonne vue, moi je ne vois rien.

LOPOJO
J’ai le tapis ! (Il le déroule.) Aiglisif apporte le buffet…

NARA
L’art de posséder un tapis rouge et de ne même pas avoir de téléphone…

THÉODORE
Ils courent vers nous ! Et… je… Je confirme, c’est Dowin !

POPO
C’est formidable.

WILOP
Je suis tellement content que je vais embrasser Nara !

NARA
Tu fais ça et je te transforme en crapaud !

DOWIN
Je suis de retour mes amis !

THÉODORE
Tu en as mis du temps…

HAKO
(Essoufflé, il arrive à son tour avec les autres.)
Je l’ai ramené comme prévu.

POPO
(En prenant Dowin dans ses bras.)
Je suis tellement heureux que tu sois revenu !

WILOP
S’il n’était pas aussi vieux jeu, il pleurerait.

DOWIN
Pardon d’être parti…

Des dizaines de villageois l’entourent et le bombardent de questions.

ATONIN
(En constatant que les villageois fêtent Dowin et qu’ils ignorent Hako.)
C’est moi Hako où ton retour leur fait l’effet d’un vide intersidéral ?

HAKO
Ici, c’est Dowin la star…

ATONIN
J’aurais dû écrire un bouquin avec moi comme héros et le donner à une tribu.

SAMANTA
Tu crois que si je crie « pénis », ils vont nous accorder un peu d’attention ?

HAKO
Ça risque de faire l’effet contraire…

SAMANTA
PÉNIS !

Personne ne se retourne.

SAMANTA
C’est décidé, j’entre à l’instant en dépression.

HAKO
Bienvenue dans le club !

Bob s’approche de Dowin pour espionner les conversations. L’une des femmes, Manoa, se montre tout particulièrement intéressée par le retour du sauveur…

MANOA
Qu’est-ce qui t’a convaincu de revenir ?

DOWIN
Un rêve bizarre m’a ouvert les yeux.

POPO
Ce rêve vient de Dotovip… ça fait partie de ses pouvoirs.

DOWIN
Dotovip a des pouvoirs ?

POPO
Oui, mais rien d’offensif.

DOWIN
Vous le remercierez de m’avoir ouvert les yeux, ma place est parmi vous !

WILOP
(en remarquant surtout Samanta)
Et je vois que tu n’es pas revenu seul…

ATONIN
Attention, c’est le moment de notre heure de gloire !

WILOP
Savent-ils se battre ?

DOWIN
Pas vraiment… Je vous présente Atonin, il a presque tué le docteur Fabius !

ATONIN
Il a eu la trouille et il est parti.

THÉODORE
(Soupire.)
Super, c’est Atonin…

ATONIN
(Il fait semblant de frissonner.)
Arrête, le ton sarcastique de ta voix va me faire rougir !

THÉODORE
Désolé… bienvenue dans l’équipe. Tâche de ne pas trop m’exaspérer. J’ai changé…

ATONIN
J’ai le droit à un bienvenu de ta part ? C’est presque fantasmagorique.

THÉODORE
N’en fais pas trop…

ATONIN
J’aime taquiner les gens qui ne m’aiment pas pour aucune raison valable.

THÉODORE
Tu es méchant, toujours sarcastique, encore plus bizarre que je ne l’étais, et tu frappes les gens, même les filles… Sans parler que tu me détestes autant que je te déteste.

ATONIN
Je te tuerai dans ton sommeil. Sauf si tu gagnes à roche papier ciseau. 3, 2, 1…

Il fait ciseau. Théodore ne fait rien. Hako en profite pour faire roche.

HAKO
Ah ! Ah ! J’ai gagné !

THÉODORE
Hako, s’il te plaît…

ATONIN
Ouin, franchement Hako, c’est entre Théodore et moi, tu gâches nos retrouvailles !

THÉODORE
Je commençais presque à ressentir ne serait-ce qu’une parcelle d’émotion !

ATONIN
Tu m’as tellement manqué Théodore !

THÉODORE
Toi aussi Atonin !

Ils se prennent dans les bras et font semblant de pleurer. Hako se fait un câlin à lui-même.

HAKO
Moi aussi je t’aime Hako, tu ne seras jamais seul !

DOWIN
Les trois autres sont des connaissances qui nous ont suivis ! Voici Bob.

BOB
Bonjour, je suis content de vous connaître !

MANOA
Nous aussi.

WILOP
Bob, c’est ton vrai nom ?

BOB
C’est un diminutif de Boniface.

ATONIN
Alors ta boulangerie « Chez Bob », c’est de la fausse propagande ?

BOB
Je n’utilise plus mon vrai nom depuis si longtemps que des fois, je l’oublie moi-même.

DOWIN
Et voici Samanta !

SAMANTA
(Elle scrute tous les garçons et s’arrête sur Lopojo.)
Toi, suis-moi !

LOPOJO
Je reste ici pour célébrer le retour de Dowin.

SAMANTA
Je vous propose de faire l’amour avec moi et vous, vous restez là, indifférent ?

LOPOJO
Samanta, sans vouloir vous offenser, je vous demande de me laisser tranquille. J’ai beau ressembler au stéréotype du beau gars ou de prince charmant des films de la culture de masse, il n’en demeure pas moins que je préfère de loin les gars… les garçons manqués comme Nara.

WILOP
Qu’est-ce qui te prend de soudainement me faire compétition ?

LOPOJO
Je n’aime pas Nara. Je préfère rester gentleman en acceptant mon rôle de protecteur, pas comme d’autres que je ne nommerai pas puisqu’en plus d’être pervers, ils sont susceptibles.

WILOP
JE NE VOIS PAS DE QUOI TU VEUX PARLER !

SAMANTA
(En flattant le torse de Lopojo.)
Dommage, un beau morceau comme toi. Quelqu’un d’autre serait intéressé ?

Wilop lève automatiquement sa main.

POPO
Fils, franchement !

NARA
Tu passes vite d’une fille à l’autre, j’en prends note…

WILOP
Il faut toujours accueillir nos invités en se montrant ouvert à leurs coutumes ! (Il croise le visage froid de son père et baisse vite sa main.) D’accord, je resterai vierge toute ma vie… Aiglisif, est-ce qu’il y a de la tarte ?

AIGLISIF
Pas cette fois Wilop…

NARA
Samanta, va dans la grande hutte, je suis sûre que le gars sera consentant.

SAMANTA
En voilà au moins une qui est courtoise !

Elle y va.

WILOP
Nara, tu viens de faire un heureux…

NARA
Si jamais il lui touche, je le tue.

WILOP
Euh ?

NARA
C’est un « test » monsieur l’inculte des filles.

POPO
(Il pointe celui qui court dans tous les sens.)
Et lui, c’est qui ?

HAKO
Birco, mi-homme, mi-oiseau.

WILOP
Il est stupide ou il le fait exprès ?

HAKO
Ne l’insulte pas, c’est mon ami !

WILOP
Tu viens de l’insulter en disant que c’est ton ami.

HAKO
J’aurais espéré un merci, mais si vous êtes pour me parler sur ce ton, j’aime mieux partir !

Il s’en va.

NARA
Bravo Wilop, tu viens de réveiller la diva qui dormait en Hako.

WILOP
C’était plus fort que moi, il n’avait pas à me parler comme ça.

NARA
Monsieur se prend encore pour un prince ?

POPO
Wilop, tu agis en enfant. J’espère que tu en as conscience.

WILOP
Normal, je n’ai pas eu d’enfance.

POPO
N’empire pas ton cas…

WILOP
Désolé père, je vais aller lui parler…

Il va rejoindre Hako.

DOWIN
Et si nous faisions une fête ? Mesdames, je m’ennuie de vous regarder danser !

ATONIN
Je ne m’attendais absolument pas à ce commentaire.

THÉODORE
Inutile de dire que je suis contre cette idée…

NARA
(en s’adressant à Dowin)
Tu ne nous demandes pas ce qui s’est passé durant ton départ ?

DOWIN
Il y a du nouveau ?

NARA
Tu ne remarques pas l’absence des autres ?

DOWIN
Ah oui, c’est vrai, je pourrais… Il est arrivé quelque chose à Jules ?

POPO
Tu partiras demain sauver Jules et ma fille. Ils ont été fait prisonniers tandis qu’ils étaient en route pour sauver Théodore qui lui était parti pour combattre Sciator…

[…]

Sciator saute par-dessus Guirdop et essaie de lui couper la tête avec ses longues lames. Celui-ci réplique en attrapant Sciator par l’une de ses lames pour le lancer plus loin.

GUIRDOP
C’est tout ce dont tu es capable ?

Sciator se relève et s’élance vers son ennemi d’un pas rapide tandis que Guirdop saute à nouveau et atterrit derrière Sciator pour lui briser la colonne vertébrale d’un seul coup.

Sciator s’effondre.

FOLIO
Est-ce déjà terminé ?

FABIUS
Guirdop est excessivement puissant au corps à corps…

GUIRDOP
Permettez-moi de l’achever.

FABIUS
Ne fais pas ça Guirdop, vous devrez vous battre à deux contre Théodore !

GUIRDOP
Un combat est un combat !

Il raque sa gorge, puis crache une mixture étrange vers Sciator qui l’évite de justesse… excepté sur son pied qui commence à fondre à une vitesse complètement folle.

SCIATOR
Qu’est-ce que c’est ?

FABIUS
C’est un acide très puissant.

SCIATOR
Qu’est-ce que de l’acide ?

GUIRDOP
Est-ce que tu abandonnes ?

SCIATOR
Non, c’est mal me connaître.

GUIRDOP
Bah, tant pis pour toi…

Il se raque la gorge une deuxième fois.

FOLIO
Ça suffit, arrêtez le combat !

FABIUS
Bonne décision père.

FOLIO
Vous jouerez à la petite guéguerre contre Dowin et son équipe.

GUIRDOP
Je ne ferai pas équipe avec ce minable.

Sciator s’en va sans rien dire.

GUIRDOP
Il n’est même pas foutu de tuer un humain…

FOLIO
Ce ne sont pas des humains ordinaires, ils ont certains pouvoirs.

GUIRDOP
Ils mourront tous quand même !

Folio Mentol se lève tranquillement de sa chaise avec un petit sourire en coin.

FOLIO
C’est mon plus grand désir, mais sache une chose : ce n’est pas parce que Fabius t’a créé fort que tu as le droit d’agir comme si tu étais le plus fort. Il y a toujours quelqu’un de plus fort que soi et qui plus est, tu n’es qu’un monstre agressif et pense bon qui a exactement été programmé pour être agressif et pense bon. En fait, tu n’es rien… Les baleines, les singes ou n’importe quel autre mammifère sont plus évolués que toi. Je me ris de toi, je t’exècre, je me prépare à t’humilier et tu seras trop bête pour réagir !

Il soulève sa chaise et la brise sur la tête de Guirdop.

GUIRDOP
(indifférent)
J’ai juste hâte d’étriper les sauveurs.

FOLIO
J’avais oublié, tu ne peux même pas comprendre ce que je te dis ! (L’air découragé, il s’élance pour se rasseoir sur son « trône », mais il tombe ridiculement dans le vide.) Et en plus, j’en perds ma chaise ! Je pense que je vais tomber en dépression à force de côtoyer des gens vides. Je préfère la compagnie des fous ! Qu’on me prenne rendez-vous avec Swono ! Lui et son organisation secrète devrait me distraire un peu… Ou pas.

[…]

Dans la grande hutte.

Dome continue de s’empiffrer lorsque Samanta le rejoint.

SAMANTA
Veux-tu faire l’amour avec moi ?

Dome avale de travers, s’étouffe et tombe raide mort par terre.

SAMANTA
Mon dieu, je l’ai tué !

DOME
(Il se relève en crachant un noyau de pêche.)
Non, ça va.

SAMANTA
Oh, alors, réponds à ma question qu’on passe tout de suite aux choses sérieuses !

DOME
(Surpris.)
Qui es-tu ?

SAMANTA
Une amie de Dowin et Hako.

DOME
Ils sont tous les deux revenus ?

SAMANTA
Oui.

DOME
Et ton nom c’est ?

SAMANTA
Samanta et tu peux le crier aussi fort que ça t’amuse !

Elle s’approche de lui en enlevant son haut.

DOME
C’est un coup monté et Nara va surgir pour me flanquer une raclée ?

SAMANTA
Absolument pas, je suis totalement sérieuse et ça va te plaire…

Ses mains débutent la balade.

DOME
(Il se tasse sec, attaqué par quelques souvenirs des épreuves pour obtenir son épée)
Bon, on va régler ça tout de suite ! Ici, nous ne sommes pas là pour nous amuser ; il faut qu’on sauve le monde ! Alors pour les parties de fesses, tu oublies ça… D’accord ?

SAMANTA
Oh ? Pour vrai de vrai ?

DOME
Je n’arrive pas à croire que je viens de dire ça…

SAMANTA
Moins non plus… trois hommes qui me repoussent de suite, ça devient vexant.

DOME
J’hésite entre me trouver stupide ou être fier de moi. De toute façon, je préfère manger.

Il recommence à manger.

SAMANTA
Comment faîtes-vous pour être heureux sans sexe ? Pour passer le temps ?

DOME
On parle, on rit, on s’aime, on se bat contre les forces du mal, on mange…

SAMANTA
Ce que je comprends, c’est que t’es un mec coincé qui taire toutes ses pulsions, ses angoisses, ses petits bobos, en mangeant sans cesse au lieu de se laisser vivre.

DOME
Heu, oui, touché… Mais je ne suis pas coincé avec les filles que j’aime, c’est l’exception.

SAMANTA
Ah, d’accord… Alors tu n’as qu’à m’aimer. Je veux bien être ta petite amie !

Dome ne sait pas quoi répondre, bouche bée en croquant dans son hot-dog au tofu.

[…]

Plus loin dehors, à quelques pas du campement.

Hako est étendu par terre et regarde le ciel.

WILOP
Puis-je me joindre à toi ?

HAKO
Non.

WILOP
(Il se couche à côté de lui.)
Je prends ça pour un oui.

HAKO
Qu’est-ce que tu veux ?

WILOP
Je sais ce que tu ressens. Mon père aime plus Dowin que moi…

HAKO
Dowin est plus populaire que nous tous réunis !

WILOP
Ça a toujours été comme ça ici…

HAKO
Tu n’en as pas un peu marre ?

WILOP
Oui…

Il prend un brin d’herbe et lui donne une pichenette.

HAKO
Pourtant, il n’y a pas que lui qui compte dans cette légende…

WILOP
Nous, au moins, nous sommes dans la légende.

HAKO
J’avoue…

WILOP
J’imagine que pour les autres villageois, ça ne doit pas être facile. En plus d’avoir sacrifié leur propre vie pour être ici, ils ne savent même pas s’ils vont pouvoir être réellement utiles… Je ne comprends pas, Lopojo, ma sœur, le frère de Kurto, même le singe de Théodore auraient très bien pu être des sauveurs ! Pourquoi seulement nous huit et pas d’autres ? Presque tous les villageois savent se battre !

HAKO
Peut-être que c’est à cause de la distribution des pouvoirs.

WILOP
Je n’ai pas de pouvoir.

HAKO
Ah, bah… il y a sûrement une autre raison.

WILOP
Bref, je voulais te dire merci de la part de mon père d’avoir ramené Dowin.

HAKO
Ce n’est rien, ça m’a fait plaisir… je devais m’occuper l’esprit après la mort de Dome.

WILOP
Et surtout, merci d’être revenu.

[…]

Au milieu du village, autour d’un grand buffet extérieur.

AIGLISIF
(Il observe Atonin qui a l’air déçu.)
Vous n’aimez pas ça ?

ATONIN
Vous n’auriez pas de la pizza ?

AIGLISIF
Une pizza, c’est parti ! (Il sort un téléphone portatif et compose un numéro.) Dome a apporté cette technologie, alors aussi bien s’en servir… même si je dois chaque fois aller la chercher à l’autoroute… Ne le dîtes juste pas à Dotovipe, il déteste les « ondes » et tous les trucs avec des écrans ou des boutons ! Je suis un peu hors-la-loi en ce moment…

ATONIN
Je la veux double anchois. Je ne sais pas ce qu’est un anchois, mais j’en veux le double !

THÉODORE
Tu ne trouves pas que tu exagères ?

ATONIN
On est les sauveurs ou on ne l’est pas !

THÉODORE
Le « on » exclut bien sûr la personne qui parle…

ATONIN
Parce que tu penses que je ne fais pas partie de l’équipe ?

THÉODORE
Tu n’es pas dans la légende.

ATONIN
Pourtant, je suis bel et bien là, alors qu’on m’apporte ma pizza !

DOWIN
Arrêtez vous deux, il faut faire un plan pour demain.

NARA
Théodore va nous servir de « radar »…

THÉODORE
J’ai développé un superbe odorat.

DOWIN
Hako lui est devenu très fort.

THÉODORE
Chacun découvrira ses pouvoirs et ils ne pourront plus rien contre nous.

Wistimitrie imite un monsieur muscle.

THÉODORE
J’avais oublié, voici Wistimitrie, mon petit singe. J’ai aussi un tigre.

DOWIN
Enchanté petit singe !

ATONIN
Tu dois être content Dowin, tu n’es plus le plus petit de l’équipe.

DOWIN
Eille, ce n’est pas fin !

NARA
J’ajoute que c’est petit singe mignon son surnom et non juste petit singe.

Wistimitrie envoie un bisou à Nara.

ATONIN
Il a plus l’air macro que mignon…

Wistimitrie donne un coup de poing sur l’épaule d’Atonin.

THÉODORE
Ça veut dire qu’il t’aime bien… En tout cas, je pense… Wistimitrie, tu n’es pas censé aimer les gens que je déteste, on est censé être les deux plus grands meilleurs amis de l’univers !

Sur l’épaule d’Atonin, Wistimitrie fait un petit air macro, puis s’esclaffe.

THÉODORE
Je pense qu’il est content que tu aies saisi l’aspect principal de sa personnalité.

DOWIN
Mais, euh, il est où ton tigre ?

LOPOJO
(Arrivant, un peu découragé.)
Le tigre poursuit l’homme qui court en imitant un oiseau.

THÉODORE
Merde, je lui ai pourtant dit de ne jamais jouer avec la nourriture !

DOWIN
Euh…

THÉODORE
Pardon… je recommence : je lui ai pourtant dit que ce n’est pas un jouet !

DOWIN
C’est un peu mieux…

[…]

Dans la salle des barils d’acide, au repaire du mal.

JULES
C’est fini, ils nous ont sûrement oubliés !

POKILLA
Tais-toi, Théodore nous sauvera…

JULES
Il « nous » sauvera.

SCIATOR
(Il entre dans la pièce.)
Il faut que je vous parle !

POKILLA
Ça a l’air sérieux pour un robot monstre machin truc sans sentiment.

SCIATOR
Savez-vous pourquoi je déteste Guirdop parce qu’il est plus fort que moi ?

JULES
Parce qu’il est plus fort que toi.

SCIATOR
Je suis sérieux et j’aimerais une réponse sérieuse.

JULES
C’est que ta question se répond par elle-même…

SCIATOR
JE VEUX COMPRENDRE CE QUI M’ARRIVE !

POKILLA
Tu es tout simplement jaloux.

SCIATOR
Comment ça se soigne « tout simplement jaloux » ?

JULES
Il faut que tu apprennes à t’aimer comme tu es.

POKILLA
Ou que tu essaies de trouver ce que tu as de plus que lui… ainsi que ses points faibles.

JULES
Non ?

POKILLA
Oui et ne tente même pas de me contredire.

SCIATOR
D’accord, merci. Je reviens dans une heure pour votre douche à l’arrosoir.

Il s’en va.

JULES
Je commence à ressentir de la compassion pour Sciator… c’est tellement irrationnel.

POKILLA
Il ne se comporte pas comme un démon, il se pose trop de questions.

JULES
Il est peut-être tout simplement programmé pour en poser…

POKILLA
Peu importe, ce n’est pas ça qui nous aidera à sortir d’ici… Pourquoi tu n’es pas fort comme Hako ou que tu n’as pas de pouvoirs magiques comme Nara…

JULES
Je ne sais pas moi, peut-être parce que je ne suis pas eux !

POKILLA
ON AURAIT PU SORTIR D’ICI !

JULES
Puis-je savoir pourquoi tu me piques soudainement une crise d’hystérie ?

POKILLA
Je… je commence à douter que Théodore viendra…

JULES
Hum, je dois avouer que tu n’as pas tort, notre seul moyen de sortir d’ici est peut-être mon pouvoir. Aurais-tu ne serait-ce qu’une petite idée de ce qu’il pourrait être ?

POKILLA
Si Dowin est le Sauveur, Nara la magicienne, Théodore l’homme animal, Hako l’homme fort télépathe, toi tu dois être l’intelligent… Mais la légende reste très vague… Trop vague.

JULES
L’intelligence n’est pas un pouvoir magique.

POKILLA
C’est pourtant ce que dit la légende.

JULES
Si tu savais comme je l’emmerde votre légende…

POKILLA
« Ta » légende, moi je n’en fais même pas partie.

JULES
Silence, j’essaie de briser les barreaux avec mon pouvoir d’intelligence !

Pokilla esquisse un léger sourire, mais le cache tout de suite.

JULES
Tu… viens-tu de sourire à l’une de mes blagues ?

POKILLA
Non… allez… retourne-toi, il faut que j’aille aux toilettes.

JULES
Ah… d’accord… un moyen drastique de changer de sujet…

[…]

THÉODORE
Digrou, couché !

Digrou s’arrête de pourchasser Birco et celui-ci s’en va plus loin l’air apeuré.

THÉODORE
Viens ici, j’ai besoin de parler à quelqu’un.

Digrou l’écoute.

THÉODORE
Je m’inquiète pour Pokilla, elle me manque terriblement. Elle est peut-être morte ou PIRE, tombée en amour avec Jules. Si je m’écoutais, je partirais tout de suite et j’irais faire comprendre à Jules qu’il n’a pas le droit de la toucher, qu’elle est à moi… rien qu’à moi… et que rien ne me séparera d’elle… surtout pas lui. Pokilla est ma promise ! S’il ose lui faire l’amour, la souiller en trompant la destinée, j’en deviendrai fou… Pokilla est à moi.

Effrayé par le regard haineux de Théodore, Digrou se met sur ses gardes.

[…]
DOME
Bon, bravo… je n’ai plus faim !

SAMANTA
As-tu l’appétit pour autre chose ?

DOME
Non, j’ai parlé « d’amour » et vlan…

SAMANTA
Et vlan ?

DOME
Et vlan, je n’ai plus envie de manger…

Il attrape une barre de chocolat et la croque vivement.

SAMANTA
Est-ce que tu manges tes émotions ?

DOME
Tu connais ça toi, les émotions ?

SAMANTA
J’ai aimé mon mari, mais il m’a laissé et je me suis promise de ne plus jamais aimer.

DOME
J’ai vécu la même chose, sauf que j’étais trop jeune pour me marier !

SAMANTA
Tu insinues que je suis plus vieille que toi ?

DOME
Tu es plus vieille que moi…

SAMANTA
Tu crois que je te draguerais si j’étais aussi vieille que tu sembles le croire ? Je n’ai que 18 ans.

DOME
Ah… pardon… mais… tu as été marié combien de temps ?

SAMANTA
Ajoute à ces 18 ans quelques mois, puis quelques autres juste pour être sûr.

DOME
J’ai 17 ans au fait, alors en partant, tu es plus vieille que moi.

SAMANTA
Arrête, j’ai le droit de tricher sur mon âge si je veux…

DOME
Ça va… Je fais la même chose, je me plais à rester à 17 ans. Je déteste vieillir.

SAMANTA
Et moi je déteste parler aussi longtemps sans draguer, mais bon, je vais quand même me forcer un peu juste pour toi… Est-ce que tu as réussi à revivre l’amour ?

DOME
Jamais aussi fort, mais on ne sait jamais…

SAMANTA
Peut-être… avec moi ?

DOME
C’est trop tôt, je suis encore amoureux et je préfère me masturber… et manger. Des fois je fais même les deux en même temps, juste pour être sûr de ne plus ré…

Popo entre et il se tait instantanément.

POPO
Désolé de vous interrompre mademoiselle, mais est-ce que je pourrais être seul avec Dome un moment ?

SAMANTA
Oui, salut le ténébreux… tu vas voir, je vais te faire craquer.

Elle sort en remettant son haut.

DOME
Euh… Bye !

POPO
Je ne veux même pas savoir ce qui s’est passé…

DOME
Ouf… comment vais-je pouvoir me concentrer sur le buffet après ça ?

POPO
Oublis un peu ce restant de buffet et viens plutôt nous rejoindre.

DOME
Dowin et Hako pensent que je suis mort et ils sont heureux… Ils m’ont oublié, je n’ai pas à revenir.

POPO
Ce que tu dis n’a pas de sens.

DOME
En plus, je ne suis pas censé être là.

POPO
Je vois que Wilop t’en a parlé.

DOME
Oui, Wilop, bien sûr… Qui d’autre, Dieu ? Ah ! Ah ! Ah…

POPO
Je crois qu’il a oublié de te dire que sans toi, nous serions presque tous morts.

DOME
Vous pouvez très bien vous passer de moi…

POPO
Tu es le dernier des sauveurs, celui qui n’était pas prévu à la base, mais ta venue a bousculé les choses, grâce à toi, notre vie ne se terminera peut-être pas en génocide…N’abandonne pas tes amis, ils auront besoin de toi, tu es l’armure et l’épée des sauveurs.

DOME
Je ne compte pas les abandonner… laisse-moi juste déprimer encore un peu.

POPO
Si tu veux, mais n’oublie pas que nous partons demain…

DOME
Je mange ce qui reste et j’arrive…

POPO
Et… je voulais surtout te dire, merci d’avoir changé la légende, je ne l’aimais pas.

Il repart.

DOME
N’empêche que ça va leur faire tout un choc : « Je suis un revenant et je viens vous hanter avec mes blagues idiotes et mes déprimes répétitives ! » C’est à n’y rien comprendre, moi, le successeur de l’Invulnérable Zan, moi, le bon à rien… J’aurais dû baiser Samanta. Bref… manger. (Un énorme gargouillis retentit dans son estomac.) Ou vomir, telle est la question.

Il ne se sent pas très bien, un peu de vomi lui remontant en bouche… mais il l’avale puis il se sert une autre portion de crêpe aux fruits à la crème de lait de coco. Un délice !

[…]

Autour du feu, un homme et une femme se parlent, un peu en retrait.

BOB
Je suis psychologue et boulangiste.

MANOA
Qu’est-ce qui vous amène ici ?

BOB
J’ai perdu l’un de mes patients et amis à cause d’un de ces démons… il s’appelait Michael.

MANOA
Vous êtes ici pour le venger ?

BOB
Non, je suis ici pour vous aider à sauver le monde.

MANOA
Si seulement tout le monde était comme vous…

BOB
On meurt tous un jour, alors tant mieux si c’est en faisant une bonne action…

MANOA
Bob, vous êtes un homme bien !

BOB
(Sourit.) Merci. Et vous, quel bon vent vous amène dans cette communauté ?

MANOA
Lopojo… Cet homme a recruté la majorité d’entre nous. Il observe les gens aux prises avec un véritable enfer en ville et les invite à refaire leur vie… J’étais une prostituée, comme Saravi, la belle grande rousse là-bas… Mais bref, je n’aime pas particulièrement parler de tout ça. C’est le passé, ça n’a plus d’importance… Ce patient, il était comment ?

BOB
Énervé, souvent méchant, mais très sensible… c’était facile de se tromper sur son compte. Malheureusement, peu de gens l’ont réellement connu… Même moi, il me restait tant à découvrir. Je pensais l’adopter, symboliquement, pour qu’il ait enfin une famille !

[…]

Swono observe les décombres de Zekke pour s’assurer que personne n’a survécu. Un hélicoptère atterrit près de là et l’agent T, le surnommé Terry, se dépêche à le rejoindre.

TERRY
Tout va bien ? D’habitude, vous ne vous déplacez que pour les urgences ou lorsque Folio Mentol en personne s’adonne à un carnage.

SWONO
Il y a malheureusement d’autres personnes de la trempe de Folio Mentol.

TERRY
Qui ? Dowin ?

SWONO
Non, leur légende ne parle pas de tous ses héros, ce ne serait pas prudent.

TERRY
L’ennemi a-t-il été exterminé ou dois-je appeler des renforts ?

SWONO
Inutile, il est mort. Allons plutôt nous préparer pour le championnat…

Juste derrière eux, quelqu’un les applaudit. Ils se retournent avec un peu d’effroi.

FOLIO MENTOL
Bravo, cette fois vous avez fait sauter une ville de 300 000 habitants.

Swono ne répond rien, préférant l’ignorer en retournant à l’hélicoptère.

FOLIO MENTOL
Qui était ce « Michael » pour être aussi important à vos yeux ?

Swono ne répond pas plus. Folio Mentol fait sauter l’hélicoptère.

FOLIO MENTOL
Je vais être honnête avec vous, je préfère que vous ne vous mêliez plus de cette histoire pour quelque temps. Certes, mes démons et petits monstres m’ennuient, mais au fond, vous m’ennuyez encore plus. Ne tuez plus les personnages qui pourraient s’avérer intéressants, j’ai beaucoup de temps à tuer avant la Grande Guerre de l’Anéantissement.

SWONO
Les « personnages ».

FOLIO MENTOL
Si j’utilise le mot « personne », cela me donne automatiquement envie de tuer.

SWONO
Faisons un accord Folio Mentol, vous ne tuerez plus de mes agents et en échange, je promets de me tenir tranquille jusqu’à ce que je juge nécessaire d’intervenir.

FOLIO MENTOL
C’est un marché plutôt vague, Swono.

SWONO
J’ai conscience que c’est ce que vous préférez.

FOLIO MENTOL
Absolument ! À moins que je vous tue tous, là, tout de suite ?

Swono tire sur Folio Mentol qui met un pied à terre, électrocuté, paralysé.

SWONO
N’utilisez pas ce genre d’humour avec moi. J’ai déjà tué maints démons avant toi.

FOLIO MENTOL
Ah ! Ah ! Ah ! Je viens à l’instant de téléporter trois de tes agents dans un volcan !

SWONO
Bien, nous sommes quittes… Sur ce, marché conclu Folio Mentol, à bientôt.

FOLIO MENTOL
(En se relevant, lui souriant.)
C’est toujours un plaisir, Swono.

SWONO
Essayez tout de même de plus utiliser votre géant, tâchez d’être plus discret.

FOLIO MENTOL
Ne plus utiliser le géant… Oui oui, bien sûr… Tout ce que tu voudras…

[…]

Au milieu du village, où sont dressés tables et feux de joie.

DOWIN
Hum, je me demande en quoi consiste mon pouvoir….

NARA
Tu possèdes certainement le pouvoir le plus puissant.

DOWIN
Sûrement, mais ça doit être génial d’être magicienne !

NARA
Peut-être, mais je m’épuise rapidement…

ATONIN
J’imagine tellement Dowin en « magicienne » !

AIGLISIF
(Il arrive avec la pizza.)
Et voilà, une spécialité de la ville que pour vous !

ATONIN
Enfin de la bouffe que je peux reconnaître ! Mais bon, sans façon, je déteste le fromage.

AIGLISIF
Mais, mais… mais…

NARA
Tu me donnes un morceau ?

DOWIN
Moi aussi s’il vous plaît !

Aiglisif coupe la pizza en pointes et en donne aux autres.

NARA
(Y goûte.)
Elle n’est pas très bonne.

AIGLISIF
C’est sûr qu’elle a eu le temps de refroidir…

NARA
(Dix pizzas apparaissent dans ses mains.)
Celles-là vont être meilleures !

ATONIN
L’art de se servir de ses dons convenablement…

AIGLISIF
Faut croire que j’ai couru pour rien !

ATONIN
Désolé, ça ne vous dérange pas trop ?

AIGLISIF
Non, il faut bien que je m’entraîne pour les temps à venir.

POPO
Tu ne devrais pas faire ça Nara, tu ne crées pas les pizzas, tu ne fais que les téléporter.

NARA
C’est vrai que ça signifie un peu que je les vole… Mais bon, tant pis, ce n’est pas si grave que ça, ce n’est pas comme si des gens allaient mourir à cause d’une pizza !

[…]

Au repaire des démons.

MO-MO
Je vous le jure père, je n’ai pas mangé les pizzas !

FOLIO
Elles ne sont quand même pas disparues comme par magie !

MO-MO
C’est pourtant la vérité, je n’y suis pour rien !

FOLIO
Tu me dis ça chaque fois, mais je suis sûr que tu les manges !

MO-MO
C’est trop petit pour moi, pourquoi je les mangerais ?

FOLIO
Bon bon, que vais-je donc pouvoir manger ? Et ce, même si je ne mange jamais !

MO-MO
Jules et Pokilla ?

FOLIO
Nous avons besoin d’eux : si nous les tuons, les autres le sauront grâce à la légende et ils ne viendront plus les sauver… ce qui signifie qu’ils ne tomberaient pas dans nos pièges sadiques de vilains pas gentils ! Est-ce quelque chose que tu peux comprendre, Mo-Mo ?

MO-MO
J’ai pas écouté… je peux les manger ?

FOLIO
Imbécile, vas te nourrir en ville et surtout, ramène-moi d’autres pizzas !

MO-MO
Youpi, miam miam en ville pour Mo-Mo !

Il par tout de suite, tout joyeux.

FOLIO
Attends Mo-Mo, je te demanderais d’être discret, si c’est possible…

MO-MO
Oh, pourquoi ?

FOLIO
Je blaguais ! Ah ! Ah ! Ah ! Détruis tout sur ton passage, tue, mange, anéantis tout ce que tu peux ! Tu as l’ordre d’enfin te déchaîner ! Mais ramène-moi quand même des pizzas.

MO-MO
Mo-Mo va accomplir un véritable carnage et manger des petites vieilles toutes garnies ! Menoume menoume, pepperoni fromage, sauce tomate, et un peu de croustillant…

Folio Mentol sourit sadiquement pendant que Mo-Mo s’en va en sifflotant.

[…]

WILOP
Nous devrions faire en sorte que tous les sauveurs soient d’égale importance…

Hako ferme les yeux, concentré.

WILOP
Qu’est-ce que tu as ?

HAKO
Mo-Mo a faim et il est en train de détruire un village… Le village d’Otéra !

WILOP
Bravo, tu t’améliores de plus en plus.

HAKO
Il faudrait trouver un moyen de se rendre là-bas…

WILOP
C’est trop tard pour eux. Le temps qu’on arrive, ils seront tous morts.

HAKO
Non, il faut les aider…

WILOP
Le sentiment d’impuissance me dérange, mais qu’est-ce qu’on peut faire ?

HAKO
Tout justement, on est les sauveurs ! Je ne laisserai pas ce village se faire détruire !

Il s’en va en courant.

WILOP
Je suppose qu’il ne sait même pas c’est où, Otéra…

[…]

HAKO
(Il court vers ses amis.)
Il me faut un moyen de me rendre à une ville précise en peu de temps !

NARA
Pourquoi ?

HAKO
Si nous y allons tous, nous avons une chance d’en finir avec Mo-Mo et de sauver des vies.

DOWIN
Nara, tu dois pouvoir nous téléporter là-bas ?

POPO
Excellent plan, sauveurs, tenez-vous prêts !

ATONIN
Il y a quand même une différence entre une pizza et un groupe d’humains…

POPO
Certes, ce sera dangereux, très dangereux. Mais je partage la fougue héroïque d’Hako !

NARA
Il vaut mieux que je visualise avant de nous téléporter.

ATONIN
Tu visualises pour les pizzas ?

NARA
Je les imagine dans un restaurant que je connais bien.

HAKO
J’ai l’image d’Otéra dans ma tête grâce à Kurto, mais, à part ça…

POPO
Hum… tu dois être capable d’envoyer cette image à Nara.

HAKO
Je vais essayer…

AIGLISIF
Ce sera trop long, j’ai l’image sur mon téléphone portatif.

Il la montre vite à Nara.

NARA
Est-ce que je te téléporte aussi ?

AIGLISIF
Oui, c’est Mo-Mo qui a tué mon frère et je me dois de le combattre.

NARA
(en regardant Lopojo)
Et toi ?

LOPOJO
Moi ?

NARA
Oui.

LOPOJO
Je…

POPO
C’est un combat pour les sauveurs, pas pour nous.

NARA
C’est à Lopojo que je parle.

LOPOJO
Je ne pense pas que ce serait sage de ma part.

HAKO
C’est faux, nous allons tous y aller… vous êtes forts vous aussi, vous avez tous votre rôle à jouer !

POPO
Contre Mo-Mo, nous allons seulement mourir.

BOB
Je vais venir et tenter d’être utile.

LOPOJO
Moi aussi…

THÉODORE
C’est ridicule, vous allez vous faire écraser.

ATONIN
Je viens moi aussi, histoire de déranger Théodore par ma présence.

THÉODORE
C’est toi le pire.

ATONIN
Ne rêve pas trop, je ne mourrai pas. Moi aussi je ferai partie de cette « légende »…

MANOA
Mon arc et mes flèches sont prêts, je vous suis.

POPO
Si c’est comme ça, j’y vais moi aussi…

Il prend les mains de Nara et Hako, puis les rapproche.

NARA
Ça y est, je vois le village. C’est beaucoup plus net qu’avec le cellulaire !

POPO
Tu vois Aiglisif, tu n’as pas besoin de cet objet d’abrutissement ! Je te le confisque !

Il lui prend le téléphone.

AIGLISIF
Nooooon, mes petits jeux de sudokus !

SAMANTA
(Elle les rejoint en tenant Birco avec une laisse.)
Qu’est-ce qui se passe ? Birco s’affole, vous lui faites peur…

NARA
Désolé si ma téléportation nous amène n’importe où…

ATONIN
C’est rassurant.

SAMANTA
Euh, quelle téléportation ?

Tous ceux et celles qui sont à cette table disparaissent.

[…]
Un peu plus loin, dans la grande hutte.

DOME
Bon… j’y vais… si je continue, c’est la table que je vais manger.

WILOP
(Il entre, paniqué.)
Ils sont partis combattre Mo-Mo sans nous !

DOME
Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ?

WILOP
Tout ce que Hako m’a dit, c’est que Mo-Mo attaque un village nommé Otéra…

DOME
J’y vais !

WILOP
Et comment comptes-tu t’y rendre ?

Dome est déjà parti.

WILOP
Ils se prennent déjà pour des super héros.

[…]

Au petit village d’Otéra, où tentent de fuir des centaines de villageois apeurés.

Apparaissent soudainement Birco, Nara, Dowin, Hako, Popo, Théodore et ses animaux (Wistimitrie et Digrou), Manoa, Bob, Samanta, Lopojo, Aiglisif et Atonin.

POPO
Ouf… ça a fonctionné…

NARA
Je suis la première surprise.

Hako se retourne et voit Mo-Mo en train de manger une maison.

HAKO
ARRÊTE !

Il court vers le géant.

BOB
Qu’est-ce qu’on peut faire pour aider ? Auriez-vous un fusil de libre par hasard ?

POPO
Vaut mieux rester ici pour le moment.

BOB
Hum, non, je sais quoi faire !

Il va vers le combat d’un pas décidé, suivi de Manoa.

SAMANTA
Je pourrais le séduire.

POPO
(Il regarde Samanta étrangement.)
Vous êtes consciente qu’il s’agit d’un démon ?

SAMANTA
Absolument. Je suis déjà toute mouillée.

THÉODORE
Wistimitrie et Digrou, on va faire de notre mieux pour aider Hako ! À L’ATTAQUE !

Ils partent tous les trois, Wistimitrie chevauchant Digrou.

SAMANTA
Sérieusement, croyez-vous que Mo-Mo pourrait aimer une fille comme moi ? Un si gros et grand homme, ça doit avoir un méchant organe…. Bonjour l’orgasme !

ATONIN
Elle remet ça…

POPO
(Il vomit.)
Sama… argh… franchement, il faut le tuer et non l’amuser !

SAMANTA
C’est vrai que ça ferait mal, mais avec sa langue, ça pourrait tellement être AAAAAH !

LOPOJO
J’aime mieux combattre aux côtés de Dowin que d’entendre ce genre d’absurdités…

DOWIN
Alors, allons-y ensemble Lopojo !

LOPOJO
Je tâcherai d’être à la hauteur.

Il s’en va avec Dowin.

NARA
À moi d’y aller… à ma façon !

Elle disparaît.

AIGLISIF
Je vais enfin te venger petit frère…

Il fonce.

ATONIN
Je trouve qu’on fait beaucoup dans le blablabla inutile… Ils auraient pu tous foncer en même temps à la place de tous dire une phrase un après l’autre pour accentuer l’effet dramatique. Là, je te gage qu’ils arriveront à tour de rôle devant Mo-Mo pour bien sûr se faire botter un par un parce qu’ils n’ont pas pris le temps de penser à la moindre stratégie…

POPO
Vous n’allez pas les rejoindre ?

ATONIN
Et vous ?

POPO
Je vois d’ici les grands titres : « L’homme cancéreux en phase terminale contre le géant ? » !

ATONIN
Il ne reste plus qu’à prendre une pause snob et à regarder le combat de haut.

POPO
Non ?

ATONIN
Je vois, un rabat-joie qui n’aime pas être rabat-joie… On formera un si beau duo !

[…]

HAKO
J’aurais dû t’achever la dernière fois !

MO-MO
Encore toi, tu commences à m’énerver !

Il fracasse le sol et Hako est catapulté vers l’arrière.

Wistimitrie monte sur la tête de Mo-Mo et lui donne un coup de petit bâton de bois. En guise de réplique, Mo-Mo fait tomber le singe d’un mouvement de cou.

Digrou le rattrape avant l’impact au sol.

THÉODORE
Bien joué Digrou !

Nara lance une boule de feu sur l’un des yeux du géant après s’être téléportée sur sa tête.

NARA
J’ai réussi !

Elle se retéléporte sur le sol.

MO-MO
Ah ! ÇA FAIT MAL !

Il arrache une remise du sol et la lance vers Nara.

THÉODORE
ATTENTION !

Il saute pour pousser Nara et reçoit la remise à sa place.

NARA
Les hommes, comme si les femmes avaient toujours besoin d’être sauvées !

Elle libère Théo en le téléportant en dehors des débris, puis s’étend un moment, étourdie et épuisée par ses précédents sorts. Une atroce migraine la paralyse, elle en tremble…

NARA
Je suppose que ce n’est pas bon signe… Digrou, apporte Théodore loin d’ici !

Wistimitrie regarde son humain étendu par terre et cri de rage.

MO-MO
Huhuhuhu, le singe est fâché !

Wistimitrie part dans un centre d’achats tandis que Digrou éloigne son maître du combat.

MO-MO
Vous êtes tous venus ?

Lopojo va voir si Nara va bien. Il remarque que celle-ci saigne du nez.

DOWIN
Oui, même le petit homme est là !

MO-MO
T’as même pas de pouvoir le « Sauveur » ! (Il le botte.) Tu vois, cette fois, je t’ai reconnu !

Dowin tombe vulgairement dans une piscine.

AIGLISIF
Il les découvrira !

Il sort un harpon de son sac d’armes et l’actionne vers l’ennemi.

MO-MO
Qu’est-ce que tu viens faire là toi l’autre petit minus ?

AIGLISIF
VENGER KURTO !

MO-MO
Désolé, mais tu n’es pas assez fort !

Il arrache le harpon planté dans son crâne.

AIGLISIF
Tu as tort…

NARA
Ça va aller Lopojo, ne t’en fais pas pour moi…

LOPOJO
Reste ici, je reviens tout de suite !

Il respire un bon coup et fonce vers le démon.

AIGLISIF
C’est parti…

Lopojo saute sur les mains d’Aiglisif qui le catapulte sur la jambe droite de Mo-Mo auquel il s’accroche solidement à l’aide de sa lance. Le géant, pour l’enlever de là, frappe vite où sa jambe et ne fait qu’enfoncer la lance puisque Lopojo a déjà sauté sur la terre ferme.

AIGLISIF
Ça ne fonctionnera pas deux fois…

LOPOJO
Donne-moi une autre arme et j’y retourne !

Mo-Mo frappe la rue avec ses pieds et des bouts du sol revolent sur les deux hommes.

MANOA
Les gars, est-ce que ça va ?

Elle tend son arc et tire ses flèches.

MO-MO
Ça chatouille !

Il s’élance pour écraser Manoa, mais Bob la pousse juste à temps tout en tirant avec son fidèle fusil d’élite. Il touche plusieurs fois des points vitaux de Mo-Mo, ne ratant jamais sa cible tout en reculant pour amener Manoa hors du combat. Mo-Mo tente de l’attraper, mais les dernières balles le percutent plus que prévu, visant près de ses yeux…

MO-MO
Cessez de viser mes yeux, misérables !

Puis, lorsqu’il manque de munitions, Bob se cache derrière un bâtiment.

BOB
Soyons réaliste, on ne peut rien faire contre lui en l’affrontant au corps à corps ! Il faut trouver un moyen de l’aveugler… Il ne resterait que tes flèches, c’est notre seul espoir !

MANOA
(effrayée)
Non, je… je n’y retourne pas…. Seul Hako peut le vaincre.

[…]

MO-MO
Bande de lâches, ils partent tous… ou meurent tous.

SAMANTA
Mon gros, regarde par ici !

MO-MO
Quoi ?

SAMANTA
Est-ce que je peux être ta femme ?

HAKO
(Il se relève.)
À quoi tu joues ?

SAMANTA
Je me rallie du bon côté !

MO-MO
Tu as fait le bon choix ! (Il se penche pour être à la hauteur de Samanta.) Embrasse-moi !

Samanta asperge l’oeil intact de Mo-Mo de poivre de Cayenne.

SAMANTA
Crétin, j’ai dit du bon côté !

HAKO
Bien joué Samanta, maintenant va rejoindre Bob et Manoa !

SAMANTA
Oui, j’aime mieux ne pas m’attarder ici !

HAKO
À nous deux maintenant, Mo-Mo !

MO-MO
MES YEUX, JE NE VOIS PRESQUE PLUS !

HAKO
Un léger avantage pour moi…

MO-MO
NON !

Il frappe Hako au visage avec un morceau de vitre et touche directement ses yeux. Horrifié et aveuglé, Hako touche son visage ensanglanté. Le géant rit aux éclats.

HAKO
Non, c’est impossible !

MO-MO
Crétin, je vois encore un peu !

HAKO
Je suis… complètement aveugle…

Mo-Mo aperçoit trois silhouettes encore debout au loin : Popo, Atonin et Birco.

MO-MO
En voilà trois autres à écraser…

[…]

POPO
Mo-Mo se dirige vers nous !

ATONIN
Comme si je n’avais pas remarqué… C’EST UN GÉANT !

POPO
C’est… c’est la première fois que je fais face à l’un de ces monstres.

ATONIN
À force de toujours compter sur de supposés sauveurs, on oublie de bâtir de vraies stratégies. C’est là notre différence, moi, je ne me base jamais sur les autres.

POPO
Me voilà rassuré… Jeune homme, dites-moi que vous avez une idée !

ATONIN
Absolument pas… C’EST UN GÉAAAAAAAAAAAAAAANT !

[…]

Au village.

Wilop entre dans la hutte de Dotovip qui est en train de méditer.

DOTOVIP
Que puis-je pour toi, Wilop ?

WILOP
Hako s’est rentré dans la tête que tout le monde peut être un sauveur et entrer dans la Légende… Mo-Mo… Mo-Mo attaque un village, il est déchaîné… et Hako a convaincu tout le monde d’y aller ! Il a amené mon père avec lui. Nara a dû les téléporter !

DOTOVIP
(Il ouvre les yeux, soudainement très inquiet.)
C’est de la folie ! Seuls les Sauveurs peuvent combattre les démons ! Où sont-ils allés ?

WILOP
À Otéra…

DOTOVIP
Nous n’y arriverons jamais à temps… Vite, donne-moi le livre de la Légende !

Wilop lui tend et le vieux sage le parcourt rapidement.

DOTOVIP
Avec un peu de chance, Hako aura réussi à tuer Mo… non, Mo-Mo l’a battu. Mais… mais… c’est impossible. Quelqu’un d’autre le combattra… Un demi-homme…

WILOP
Dome ?

DOTOVIP
Non, la Légende est devenue folle… Il s’agit du singe, Wistimitrie.

WILOP
Hako… Hako avait donc raison, n’importe qui peut devenir un Sauveur.

[…]

Wistimitrie se promène dans les corridors d’un centre d’achat, l’air irrité de ne pas trouver ce qu’il cherche. Mais il se laisse déconcentrer par un joli mannequin de demoiselle.

Il regarde sous sa jupe et ricane… Mais pas longtemps puisqu’il aperçoit l’objet désiré à l’autre bout de l’allée. Son regard s’illumine, son air maniaque brillant de mille feux.

À SUIVRE !