Folio Mentol la première série, épisode 4 !

Folio Mentol, la première série (l’ancienne série)

Épisode 4
La jungle des séparations

Par
Dominic Fortin-Charland

Écrit en 2001


 

Dome se lève étourdi dans un décor tapissé de blanc.

UZIR
Ne t’inquiète pas, tu n’es pas mort ! Tu es juste ailleurs…

DOME
Qui parle ?

UZIR
Certains me considèrent comme étant le dieu de votre Terre, mais par signe d’amitié, je te pris de m’appeler Uzir.

DOME
Je suis content d’enfin vous rencontrer, ça prouve en partie que je ne suis pas fou… ou le contraire.

UZIR
Tu t’es toujours jugé trop durement, peu de gens auraient donnés leur vie pour sauver quelqu’un.

DOME
C’était un sacrifice imprévu qui n’a pas servi à grand chose…

UZIR
Sans ta mort, Nara ne l’aurait pas repoussé aussi facilement. Vois-tu cette épée ?

Dome voit une longue épée plantée dans l’un des murs, à l’autre bout d’un long couloir obscur.

UZIR
C’est l’épée d’un ami, un ancien dieu de la guerre surnommé Zan L’Invulnérable et Insatiable Dévoreur De Vérités. Ou juste Zan pour les intimes ; il n’a jamais aimé qu’on lui donne des surnoms. Il était du genre assez bête et humble, toujours prêt à tendre l’oreille, mais surtout prêt à tendre l’épée, préférant les actes aux mots, et ce même si sa bibliographie a longtemps fait l’objet d’études dans d’innombrables écoles des paradis et dans le cœur de bien des démons. Zan était ce genre d’homme capable de voyager entre les enfers et les paradis sans jamais y voir la moindre différence, sans jamais émettre le moindre tabou, toujours à l’affût des âmes égarés. Il était même capable de reconnaître la souffrance du supposé Dieu Tout-Puissant et de lui tendre la main comme à un ami…
(avec une touche d’émotion non-contenu)
Mais bon, je m’égare, je ne suis pas censé me souvenir autant de lui, cela restera notre petit secret… Il a été effacé des mémoires et j’aimerais à présent, si tu le veux bien, que tu reprennes sa quête là où il l’avait laissée. Cette épée est aussi forte que le cœur de celui qui la porte… Si tu réussis à l’atteindre, elle sera à toi. C’est la seule condition.

DOME
Il était surnommé l’Invulnérable et il est mort… Qu’est-ce qui s’est passé ?

UZIR
Personne ne peut demeurer totalement invulnérable en ces temps de guerres… Il avait cette fâcheuse habitude d’affronter toutes les situations dites impossibles et de s’en sortir indemne… mais un jour, lors de la plus grande guerre contre les armées des enfers unifiés, Zan a choisi de mourir. C’était la seule solution pour démontrer à l’être qui l’effaça des mémoires que celui-ci avait tort. Une très longue histoire et malheureusement, le temps presse. Alors, acceptes-tu ce défi ? Acceptes-tu de devenir le porteur du fardeau de Zan, celui de te battre pour la vérité de tous et chacun, celui d’affronter les situations les plus impossibles pour qu’un jour, la paix règne à nouveau ?

DOME
Et si je ne réussis pas ?

UZIR
Tu réussiras. Je ne sais pas quand, mais tu réussiras.

DOME
Si je peux ensuite rejoindre mes amis, j’accepte…

UZIR
Alors, bonne chance jeune guerrier et surtout, n’oublie jamais la force de ton amour. Ne doute pas trop de toi.

DOME
C’est parti si je veux sortir d’ici un jour…

Il court vers l’épée, mais un mur de lave se déverse devant lui.

UZIR
Malheureusement, ce ne sera pas aussi simple, Zan a prévu quelques épreuves. Tu devras mériter cette épée. Je te laisse entre les mains d’une amie, Ciala. Sa voix te guidera tout au long de ton périple. Bon courage Dome.

DOME
Heu, mon « périple » ? Il y a un mur de lave devant moi ! Je ne peux pas traverser un mur de lave.

CIALA
Enchanté Dome, ta première épreuve sera de prendre conscience des réels tenants de la matière.

DOME
Je ne peux pas juste le contourner ? Je ne suis pas vraiment à l’aise avec le magma. Je fais de la haute pression !

CIALA
Reste concentré, regarde bien le mur…

DOME
Bon, s’il le faut, c’est parti. Dome versus le mur de lave !

[…]

LOPOJO
Puis-je me permettre un commentaire ?

POPO
Oui…

LOPOJO
Je trouve que vous avez été irrespectueux envers Dome à l’enterrement.

POPO
En le disant stupide ?

LOPOJO
Je crois qu’il méritait un meilleur hommage… Dome est celui qui nous a tous ressemblé.

POPO
J’ai aussi dit qu’il avait du cœur.

LOPOJO
Il s’est sacrifié pour votre cause… il est mort pour votre légende. Nous devrions leur offrir nos excuses.

POPO
(soupirant, l’air ennuyé)
Tu vois ces mains pleines de terre ?

LOPOJO
Oui…

POPO
Disons simplement que toi tu l’as enterré et que moi, je l’ai… enfin, tu comprends.

LOPOJO
Je n’ose pas.

POPO
Son corps est sous mon lit, dans une glacière.

À ce moment, le visage troublé de Lopojo atteignit presque le niveau de huitième merveille du monde.

[…]

Et les jours et les mois passèrent…

Dotovip, assis par terre, prend une feuille et un crayon de fusain noir pour écrire quelques mots.

« Cher Hako, cela fait deux mois que je n’ai pas de nouvelles de qui que ce soit ! Cela ne dit rien qui aille ! Cependant, selon la Légende, personne d’autre n’est mort et j’essaie de garder confiance. Mais qu’est-ce qui a pu causer leurs disparitions ? Que sont-ils devenus ? Et toi, est-ce que tes recherches avancent ? N’abandonne pas, je suis certain que tu arriveras à le retrouver. Dowin ne peut pas disparaître de la Légende… toi non plus.

Je suppose qu’après avoir précipité la Légende, c’est normal que celle-ci subisse une pause ! Quoiqu’il en soit, revenez vite sains et sauves, l’humanité a besoin que vous soyez réunis.

Dotovip »

Dotovip ferme ses yeux fatigués et se concentre. La feuille disparaît.

Il sourit, l’air d’avoir vieilli d’une année.

DOTOVIP
Voilà qui est fait…

[…]

Dans une cabane en bois, situé sur un arbre.

Les vêtements de Théodore sont excessivement sales, pour ce qui en reste.

THÉODORE
Wistimitri, que fais-tu ?

Le singe saute de branche en branche jusqu’à ce qu’il arrive à côté de son maître avec une banane.

THÉODORE
Ça fait tant de jours que nous cherchons Sciator que j’ai l’impression que nous ne le trouverons jamais…

Wistimitri tend la banane à Théodore avec un petit air piteux.

THÉODORE
Merci… Je suis content de t’avoir rencontré petit singe !

Wistimitri serre la tête de l’humain avec ses deux bras poilus.

THÉODORE
Je suppose que toi aussi… J’ai passé deux mois seul avec toi, loin des jeux vidéo, d’Internet et de l’école, et pourtant, je ne me suis pas ennuyé. Le fils de riche qui se construit une cabane et qui se nourrit de fruits et de plantes, personne n’aurait imaginé ça de moi ! Surtout pas moi… J’ai tellement changé ! C’est plus plaisant que prévu de penser à autre chose qu’à soi-même… et d’avoir un but. Mes jeux de guéguerres ne me manquent absolument pas !

Wistimitri s’assit et l’écoute attentivement.

THÉODORE
Mais arrêtons de discuter et continuons nos recherches ! Ma proie ne m’échappera pas…

[…]

Pokilla et Jules sont dans une cage en pleine jungle. Ils ont beaucoup maigris.

SCIATOR
(en leur lançant de la nourriture en ouvrant une petite trappe)
Voilà pour vous, une bonne dose de vos organismes génétiquement modifiés…

POKILLA
Quand vais-je pouvoir manger de la véritable nourriture ?

JULES
C’est déjà ça qu’ils nous nourrissent… vaut mieux ne pas se plaindre.

POKILLA
Ce n’est pas toi qui es habitué à une nutrition totalement naturelle…

JULES
Mange quand même un peu…

POKILLA T
u crois que j’ai faim après la pâte à biscuits passée date d’hier ?

JULES
(en jouant dans sa nourriture)
Quoique, cette patate avec une tête de poisson ne m’inspire absolument pas…

SCIATOR
Un peu de respect, ce sont les spécialités de Fabiaramar.

POKILLA
Je vais vomir…

SCIATOR
Fais-le dans le seau à excréments, j’allais justement le changer.

POKILLA
Je t’ai déjà demandé de ne jamais parler de ce seau, histoire que je parvienne à l’oublier !

SCIATOR
Je vous le redis, faîtes l’amour et vous pourrez repartir.

POKILLA
Toujours aussi pervers…

SCIATOR
Je sais que je me répète depuis plus d’un mois, mais faîtes-le et n’en parlons plus !

POKILLA
Comme je l’ai déjà dit des centaines de fois : C’EST NON ET ÇA RESTERA NON !

JULES
Arrête de t’entêter, c’est inutile avec elle.

SCIATOR
Je veux savoir ce que c’est ! À la télévision, les gens ne parlent que de ça… Je vous laisse jusqu’à demain pour vous décider… Je n’arrête pas de prendre soin de vous, je suis devenu votre « nounou », et ma patience a des limites !

POKILLA
Qu’en arrêteras-tu de nous bombarder de questions sur la psychologie humaine ?

SCIATOR
J’ai hérité de la télévision de Mo-Mo et il y tellement de choses que je ne comprends pas et qui m’intriguent chez vous les humains. Mais là, ce qui m’obsède le plus, c’est l’amour ! Dans le repaire du mal, c’est tabou… personne ne veut m’expliquer ce que c’est ! Mais vous, je sais que vous le faîtes et je veux vous voir en action… ou je vous tue.

JULES
J’aimais mieux tes autres questions…

POKILLA
Toi et tes réponses psychologiques sur n’importe quoi !

JULES
Moi au moins je savais quoi répondre…

POKILLA
Es-tu en train d’insinuer que je suis inculte ?

JULES
Non, mais à force d’être éloignée du reste du monde…

POKILLA
Au moins, je n’ai pas été inondé par vos bêtises de société capitaliste.

JULES
Il y a aussi plein de choses qui en valent la peine !

POKILLA
Veux-tu bien, s’il te plaît, manger ta patate à tête de poisson et mourir du cancer… ou t’étouffer avec.

SCIATOR
Qu’attendez-vous au juste ? Faîtes-le et vous partirez ! C’est aussi simple que cela…

JULES
Pokilla, nous…

POKILLA
N’y pense même pas !

JULES
Mais…

POKILLA
Tais-toi !

JULES
J’ai…

POKILLA
Non c’est non !

JULES
A…

POKILLA Mon cœur est déjà pris par Théodore !

JULES
(surpris)
Théo… ?

POKILLA
Ferme-la !

JULES
Mer…

Long silence.

POKILLA
Je ne t’ai pas coupé cette fois… pourquoi tu t’es arrêté ?

JULES
L’habitude ! Toi et ton sale caractère…

POKILLA
Ce n’est pas moi la pire des deux !

JULES
C’est sûr que…

POKILLA
Qu’est-ce que je t’ai dit ?

JULES
De me tai…

POKILLA
Ben justement, tais-toi ! Ne me fais pas répéter pour rien. Je mourrai, mais je garderai ma dignité.

[…]

Dans la caverne plongée dans le noir.

Perdue dans d’obscures pensées, Nara entend des bruits de pas et se lève, inquiète.

NARA
Qui est là ?

[…]

Wilop mange un sous-marin en marchant dans le cimetière quand soudain, il voit que la tombe de Dome a été totalement détruite et qu’il y a un trou de la grandeur d’un humain… Résultat, il échappe son sous-marin.

[…]

NARA
Répondez…

Elle entend un autre bruit, dans une autre direction.

NARA
Arrêtez, vous me faîtes peur…

Découpator saute dans le dos de Nara et la projette sur le sol.

NARA
Après m’avoir rendu folle avec vos chuchotements bidons, vous vous décidez enfin à m’attaquer !

DECOUPATOR
Je vais te découper en rondelle d’oignons ! Tu seras succulente dans une salade de petits pois !

NARA
Non merci, je déteste les oignons, ça donne mauvaise haleine…

DECOUPATOR
Après tant d’attente inutile, tu vas enfin mourir !

NARA
Pourquoi avez-vous attendu ?

DECOUPATOR
Tu vas griller dans le feu de mes entrailles !

NARA
Je vois que tu ne sais pas dire grand chose d’autres à part des synonymes de tuer…

DECOUPATOR
Tu vas voir ce que tu vas voir !

NARA
Avec tout ce charabia, tu attaques quand ? Est-ce que j’ai le temps de finir mon secondaire 5 ?

DECOUPATOR
Tu ne m’auras pas comme ça !

NARA
Heu… je n’ai rien fait !

DECOUPATOR
Je suis ici pour te découper, pas pour parler.

NARA
Ça ne paraît pas… ah, tant pis !

Elle attrape une roche à l’aveuglette et frappe la tête du monstre.

DECOUPATOR
Apprentie magicienne, qu’as-tu appris en soixante jours pour m’attaquer avec cette inoffensive roche ?

NARA
J’ai appris… à téléporter de la nourriture.

DECOUPATOR
C’est tout ?

NARA
C’ÉTAIT ÇA OU JE MOURAIS DE FAIM !

DECOUPATOR
C’est dommage pour toi, te voilà incapable de me battre !

NARA
J’ai encore ma magie du…

Elle reçoit une lame dans l’un de ses pieds et une autre est posée sur sa gorge.

DECOUPATOR
Ferme-les yeux si tu ne veux pas te voir mourir !

NARA
Nous sommes dans le noir… et de toute façon, morte, je ne pourrai pas me voir !

DECOUPATOR
Et voilà que meurt la magicienne pour que s’accomplisse le règne de Folio Mentol !

Il s’élance. Nara entend un bruit de lame et une torche s’allume derrière elle. Elle voit Decoupator coupé en deux.

DOME
J’espère que je ne te dérange pas en plein tête à tête amoureux…

NARA
(en se jetant dans ses bras)
DOME !

DOME
Salut Nara…

NARA
C’est… c’est merveilleux de te revoir.

Dans ses bras, Dome ferme les yeux et ses muscles se détendent après deux mois d’angoisses.

NARA
Rassure-moi, c’est bien toi… tu n’es pas une sorte de clone diabolique inventée par « Fabiaramar ».

DOME
C’est vraiment moi… Enfin, presque.

[…]

Auparavant, lors des épreuves pour obtenir l’épée.

DOME
Je… n’en peux plus… Il faut que… ces épreuves arrêtent avant que j’en finisse moi-même…

Une voix féminine lui répond, celle de l’acolyte du Dieu Uzir, Ciala.

CIALA
Es-tu en train de parler de suicide ?

DOME
Ça vous amuse de faire ressurgir ma stupidité et toutes mes erreurs ?

CIALA
Pourtant, tu en as traversées plusieurs sans broncher.

DOME
La dernière était plus lourde que les autres…

CIALA
Qu’arrivera-t-il à tes amis si tu ne sors pas d’ici ?

DOME
Justement, laissez-moi sortir, il faut que j’aille les aider !

CIALA
Cela me coûte, mais l’ancien maître de cette épée a imposé ses conditions pour son successeur.

DOME
Donc… c’est ça… je dois retourner dans une quête débile de perfection pour je ne sais trop qui ?

CIALA
Non, tu dois simplement démontrer que tu souhaites posséder cette épée pour défendre tes amis.

DOME
Je peux les défendre sans…

CIALA
Crois-moi, cette épée possède des pouvoirs que tu adoreras.

DOME
Vous essayez de m’acheter ?

CIALA
La prochaine épreuve devrait te convaincre…

Nara apparaît devant lui, triste et obscure.

DOME
Nara ?

NARA
Tu m’as abandonné… tant de fois.

DOME
Ce n’était pas ce que je voulais…

NARA
Si, tu préfères toujours être avec quelqu’un d’autre plutôt qu’être avec moi.

DOME
C’est faux…

NARA
Combien de fois m’as-tu trahis pour Jexy ?

DOME
Nara…

NARA
Tu m’as brisé, menti, trompé, blessé… je t’aimais.

DOME
Moi aussi…

NARA
Mais, c’est Jexy ton âme soeur et je n’étais qu’une amourette ?

DOME
Jexy ne m’aime plus.

NARA
Mais toi, tu l’aimes encore.

DOME
Nara… tu es très importante pour moi, que ce soit de l’amitié ou de l’amour… tu es importante.

NARA
Peu importe, je suis seule à présent et je mourrai dans ses souterrains.

DOME
Quels souterrains ?

NARA
Des créatures veulent me tuer, ils me le chuchotent sans cesse… Je n’arrive plus à réfléchir. Si tu es mort, à quoi ça sert de continuer ? Tu étais le seul à voir qui je suis vraiment, les autres… les autres ne veulent pas de la vraie Nara.

DOME
Dès que je partirai d’ici, je te sortirai de là… c’est promis !

NARA
Ce sera pour te racheter ou parce que tu m’aimes ?

Elle disparaît devant lui et Dome tente de la retenir.

DOME
Attends…

CIALA
Elle a appris à téléporter de la nourriture, mais elle s’épuise et ne survivra pas longtemps.

DOME
Ne me faîtes pas chier et finissons-en…

Il court vite vers l’épée, mais un autre mur apparaît, cette fois un mur de chair humaine.

CIALA
La prochaine épreuve risque de malheureusement te plaire… Promis, je ne regarderai pas.

[…]

NARA
On t’a… enterré…

DOME
Il semble qu’il m’en faut plus pour mourir.

NARA
(mal à l’aise)
Est-ce que… est-ce que tu es là depuis longtemps ?

DOME
Depuis quelques jours…

NARA
Pourquoi tu n’es pas venue me voir plus tôt ?

DOME
C’est que tu sens mauvais !

NARA
Je vais… te… tuer…

DOME
Ouf, deux mois sans te laver et cette odeur… c’est horrible !

NARA
Dome… ce n’est pas drôle !

Elle se remet à pleurer et Dome resserre sa poigne autour d’elle.

DOME
Voyons Nara, tu sens très bon et… je… Je…

Ses lèvres frôlent celles de Nara et troublée, elle accroche la torche de celui-ci. Le feu prend sur le veston de Dome et il l’enlève vite en échappant la torche qui roule un peu pour ensuite s’éteindre complètement.

DOME
Je brûle littéralement pour toi !

NARA
(quelque peu effrayé d’être à nouveau dans le noir)
Rassures-moi, tu en as tué combien jusqu’à maintenant ?

DOME
Environ douze ou treize !

NARA
La vérité s’il te plaît…

DOME
Deux avec celui-ci. Ils sont très faciles ! Ce sont des monstres bioniques programmés pour tuer en répétant les mêmes phrases sans arrêt. S’ils ne t’ont pas trouvé avant, ce n’est pas parce qu’ils préparaient un plan, c’est seulement parce qu’ils sont trop bêtes pour chercher quelqu’un dans le noir sans se perdre à chaque fois…

NARA
Tu crois qu’il en reste combien ?

DOME
Deux, ils étaient quatre. Je les ai vu en train tous ensemble. Très grosse discussion d’ailleurs : Trouver Nara ! On va la tuer ! Pour Folio Mentol ! Allons-y ! Cherchons ! Découper Nara ! Allons-y ! Où ? Ici ! Non ! Ici ! Non !

NARA
Tuons-les le plus vite possible pour aller retrouver Jules et Pokilla, ainsi que Théodore s’il n’est pas trop tard.

DOME
Je t’ai entendu tantôt et je me disais que… nous pourrions manger quelque chose avant !

NARA
(en soupirant)
Des omelettes ou des pâtes ?

DOME
Franchement, tu me connais mieux que ça  !

NARA
Des pâtes aux tomates…

DOME
Ah, comme je vais adorer ton nouveau pouvoir !

[…]

Sciator prend son bain dans un marais non loin de là et Jules en profite pour s’approcher de Pokilla.

JULES
Est-ce que je…

POKILLA
Mais pourquoi t’entêtes-tu à m’énerver ?

JULES
VAS-TU FINIR PAR ME LAISSER PARLER ?

POKILLA
Ça va, ne te fâche pas. Si c’est si important, parle. Tu n’as pas appris à t’imposer dans ta super « ville aux mille et une merveilles culturelles et technologies » ?

JULES
Je n’ai aucune intention de faire l’amour avec toi ! Puisqu’il ne sait pas ce qu’est l’amour, on n’a qu’à faire semblant que ce n’est que se dire je t’aime.

POKILLA
Je sais que d’où tu viens, dire je t’aime sans le penser, c’est normal… mais pas pour moi.

JULES
Je te demande juste un petit effort…

POKILLA
J’accepte puisque c’est assez simple et pratique comme plan, mais c’est clair que je ne t’aime pas.

JULES
Crois-moi, moi non plus, mais je ferais n’importe quoi pour sortir d’ici !

POKILLA
N’importe quoi… comme me faire l’amour ?

JULES
Heu… j’ai déjà dit que…

POKILLA
Sale pervers.

JULES
Aux secours.

[…]

Wistimitri marche en se balançant de gauche à droite quand, soudain, un tigre bondit férocement sur lui.

THÉODORE
LÂCHE WISTIMITRIE !

Le tigre lâche l’autre animal instantanément tandis que Théodore se préparait à l’attaquer. Wistimitri fait des bonds en donnant des coups de poings dans le vide, l’air furieux, prêt à combattre ce nouvel ennemi.

THÉODORE
Wistimitri, calme-toi ! Je crois que le tigre ne nous veut plus aucun mal…

Le tigre semble effectivement docile et il s’approche de l’humain pour lui lécher le visage.

THÉODORE
Je vais te baptiser Digrou ! Wistimitri, est-ce que tu salues notre nouvel ami ?

Wistimitri donne une petite bine amicale au tigre. Digrou attrape le singe entre ses dents.

THÉODORE
Digrou, recrache-le tout de suite !

Digrou laisse partir Wistimitri et se penche tout piteux.

THÉODORE
Je crois que c’est officiellement clair, j’ai un certain pouvoir sur les animaux…

[…]

DOME
C’était le meilleur repas de toute ma vie ! Je peux avoir un dessert ?

NARA
Je ne devrais pas utiliser ma magie pour des choses aussi inutiles…

DOME
MANGER N’EST PAS INUTILE ! C’EST UN BESOIN FONDAMENTAL ET UN ART ABSOLU !

NARA
On a d’autres choses de plus urgents à faire…

DOME
Tu as raison, allons faire l’amour !

NARA
Essaie de garder ton sérieux s’il te plaît…

DOME
Facile, je suis de nature très sérieuse… ATTENTION, DERRIÈRE-TOI !

NARA
Quoi ?

Elle pivote rapidement, effrayée.

DOME
Je t’ai eu ! Mouahahahaha !

NARA
Attends que je… DERRIÈRE-TOI DOME !

DOME
Quelle blague de mauvais goût…

L’un des monstres, Grifor, enfonce l’une de ses longues lames dans le ventre du guerrier.

DOME
Pas encore…

NARA
NON !

GRIFOR
C’est la punition pour avoir tué deux de mes frères !

NARA
(en faisant apparaître une baguette de pain)
En garde !

GRIFOR
C’est pour manger ici ou pour emporter ?

NARA
Ne ris pas de moi, je ne suis qu’une apprentie… ou pas. J’ai également un deuxième pouvoir en réserve.

Une puissante frappe de feu fait exploser le crâne de Grifor tandis qu’une épée lui coupe le cou.

DOME
Il est bizarre de penser que celui qui les a créé a pensé à toutes ces phrases préenregistrées… « C’est pour manger ici ou pour emporter » ? N’importe quoi…

NARA
Je suis censée pouvoir utiliser la magie de soin, laisse-moi essayer !

Elle palpe la plaie… qui a disparu.

DOME
C’est inutile… La question est surtout de savoir si je peux encore mourir…

NARA
Je jalouse profondément ton pouvoir !

DOME
Et toi, depuis quand fais-tu exploser des trucs ?

NARA
C’est ça qui arrive quand quelqu’un s’attaque à toi…

[…]

SCIATOR
Allez-y maintenant, votre temps est écoulé !

JULES
Je n’arrive pas à croire que je vais faire ça… Ah, madame… que vous avez de beaux yeux !

POKILLA
Et toi de jolies oreilles.

JULES
Tu aurais pu trouver mieux…

POKILLA
Je fais des efforts et non des miracles.

JULES
Tu es tellement gentille et tu sens si bon !

POKILLA
Si tu crois que je ne repère pas le sarcasme…

JULES
J’ai rarement vue une fille qui sue autant de toi.

POKILLA
Finissons-en ! (Elle embrasse Jules une seconde, puis dévisage Sciator.) Maintenant, laisse-nous sortir !

SCIATOR
L’amour semble d’un ennuyant… Je croyais pourtant que c’était l’expression d’une passion débordante !

JULES
C’est juste que Pokilla et moi, nous ne sommes pas amoureux.

SCIATOR
Pourquoi ?

JULES
Parce que c’est une…

POKILLA
Tu prononces un autre mot et je t’arrache la tête… si je la trouve.

JULES
Ce n’est pas mon genre de dire du mal de quelqu’un, mais tu es insupportable !

POKILLA
Et toi tu… embrasses mal !

JULES
On ne s’est même pas embrassé pour vrai.

POKILLA
Ce n’est pas une excuse…

JULES
Bon…

Il s’approche vite et embrasse à nouveau Pokilla, cette fois en s’appliquant. Elle le laisse faire… Une minute passe.

POKILLA
Rien à faire, tu embrasses définitivement très mal. Je suis déçue de t’avoir accordé le bénéfice du doute.

JULES
Cesse d’essayer de m’enfoncer ta langue dans le fond de la gorge et on en reparlera…

POKILLA
Cesse d’être aussi coincé…

JULES
J’en ai assez, tu ne fais que m’envoyer promener sans essayer de me connaître !

POKILLA
J’ai l’impression que tu me juges, alors je fais de même, monsieur le civilisé.

JULES
Et tu aimes quand même Théodore ? Lui vous traite carrément de sauvage, moi je dis seulement que ce n’est pas bon pour votre développement cognitif de rester toujours entre vous, loin de toutes les autres civilisations.

POKILLA
Théodore me comprend, comme s’il avait lui aussi grandi dans la nature.

JULES
Est-ce qu’on parle du même gars incapable de quitter sa console portable plus de quinze secondes ?

POKILLA
Tu n’as pas vu toute la bestialité qui brûle dans ses yeux.

JULES
Ce n’est pas une raison pour être chiante avec moi…

POKILLA
Tu n’avais qu’à éviter d’être enfermé avec moi !

SCIATOR
Décidément, je ne comprendrai jamais les humains.

[…]

DOME
Bon, je suppose qu’il nous reste à tuer le dernier de ces monstres…

NARA
… il faudrait déjà le trouver. As-tu quelque chose pour rallumer la torche ?

DOME
Ton pouvoir de feu.

NARA
Ah, ben oui… Oublie ce que je viens de te demander, c’est gênant !

Le dernier des monstres surgit !

HIQUISATOR
Désolé de vous interrompre, mais je crois que je vais vous tuer !

D’un autre amas de feu, cette fois c’est tout le corps de l’ennemi qui explose.

NARA
Ne t’excuse pas, évite simplement DE ME FAIRE SURSAUTER !

DOME
Ah que c’est bon de retrouver la Nara colérique !

NARA
Woah, je ne pensais pas pouvoir être si forte…

DOME
On n’a plus qu’à sortir d’ici maintenant… si on trouve comment. Tu crois qu’on peut se considérer comme de la nourriture ? Non, laisse tomber, j’aurais trop peur que tu ne téléportes que mon pénis. J’y tiens à mon pénis.

NARA
Et moi, je ne m’ennuyais pas de tes blagues déplacées. Bon, okay, un peu…

DOME
Tu souviens-tu de cette bonne vieille époque où on faisait l’amour tous les jours ?

NARA
Tais-toi et avance…

Elle rallume la torche et s’aventure dans les longs couloirs.

[…]

Dans une salle remplie de pièces de robots et de machines étranges.

FABIUS
Même si j’ai contrôlé le dernier, il est mort comme les autres. Il y avait quelqu’un d’autre avec Nara…

HISIS
Qui ?

FABIUS
Je ne sais pas, mais il vaut mieux s’en méfier.

HISIS
À toi d’aller l’annoncer à père…

FABIUS
Dans l’humeur qu’il est…

HISIS
Peut-être que cela le motivera à bouger !

FABIUS
Ou à encore remettre mes compétences en doute…

HISIS
Comment avancent tes autres projets ?

FABIUS
Très bien, tant que tout ne brûle pas à nouveau. Même Sciator sera bientôt de l’histoire ancienne… J’ai beaucoup mieux en préparation, les sauveurs ne pourront absolument plus rien contre nous. Père sera fier de moi !

HISIS
Ou il mettra lui-même le feu au labo.

FABIUS
Certes… Gardons cela secret pour l’instant. De toute façon, Sciator suffira pour tous les tuer.

[…]

Digrou et Wistimitrie écoutent Théodore.

THÉODORE
Croyez-vous que Pokilla pense à moi des fois ? elle me… (Il s’arrête et renifle.) SCIATOR EST PRÈS D’ICI !

Digrou pousse un rugissement, prêt à attaquer.

THÉODORE
La discrétion n’est pas ton fort…

Wistimitri rit de Digrou, mais il s’accote sur un arbre pourri qui s’écroule dans un boucan épouvantable.

THÉODORE
Franchement, vous… (Soudainement inquiet.) NON, L’AMOUR DE MA VIE EST AVEC LUI !

Wistimitri fait une grimace.

THÉODORE
Pourquoi as-tu grimacé ?

Wistimitri hausse les épaules.

THÉODORE
Ce n’est pas parce que tu es un singe que tu es obligé de grimacer… VITE, DÉPÊCHONS-NOUS !

[…]

Sciator ouvre la cage de Jules et Pokilla.

SCIATOR
Vous pouvez partir, mortels !

Il referme vite la porte.

SCIATOR
Ah ! Ah ! Vous y aviez cru ?

POKILLA
Vous aviez promis !

JULES
On a fait ça pour rien…

POKILLA
Je proteste, je veux sortir d’ici tout de suite, sinon…

SCIATOR
Sinon quoi, tu vas te mettre en colère et briser la cage pour venir me tuer ?

POKILLA
Pourquoi pas ? (Elle part pour frapper le métal, mais Jules l’arrête.) Lâche-moi !

JULES
Tu cherches à te faire mal ?

POKILLA
Ne t’avise pas de me dire quoi faire !

JULES
Est-ce qu’on pourrait avoir des cages séparées au moins ?

SCIATOR
Peut-être, mais elles ne seront pas ici…

JULES
C’est-à-dire ?

SCIATOR
Vous avez de la chance, Folio Mentol va s’occuper de vous deux !

JULES
Tant que je suis placé loin d’elle…

SCIATOR
Il va vous tuer.

JULES
J’aime mieux rester avec elle finalement…

SCIATOR
Non… MAÎTRE, VOUS POUVEZ Y ALLER !

POKILLA
Si tu crois qu’il va t’entendre, on est dans la jungle, crétin !

La prison disparaît avec Pokilla et Jules à l’intérieur.

SCIATOR
Crétin ? J’ai quand même pris soin de vous… Tant pis, je vais au moins pouvoir me reposer un peu !

Digrou bondit sur lui.

SCIATOR
Qu’est-ce que tu me veux toi ?

Il le repousse tandis que Wistimitri atterrit sur sa tête avec un bout de bois pointu.

SCIATOR
ENCORE TOI ? (Il se penche brutalement et le fait tomber.) Cette fois, tu n’auras pas mon nez…

THÉODORE
(sombrement)
Nous nous retrouvons enfin…

[…]

NARA
Ça fait des heures qu’on tourne en rond !

DOME
Je me souviens, c’est par ici que je suis passé.

NARA
Avoue dont qu’on est perdu !

DOME
Pour que tu me fasses exploser ?

NARA
Avoue et on verra ensuite…

DOME
Tu n’as qu’à nous téléporter à côté de Théodore ! Pense à mon pénis, à mon corps à croquer…

NARA
Ça ne se fait pas en claquant des doigts !

Elle claque des doigts et ils disparaissent.

[…]

THÉODORE
(en le menaçant d’un couteau de chasse)
Où est Pokilla ?

SCIATOR
Je suis fait en or.

THÉODORE
Et alors ?

SCIATOR
Penses-tu pouvoir transpercer de l’or avec du métal ?

THÉODORE
Je t’ai déjà transpercé avec mes griffes…

SCIATOR
J’avoue que ça porte à confusion…

THÉODORE
Peut-être n’es-tu fait que de plaqué or ?

SCIATOR
Fer, or ou peau, peu importe ! Je ne sais même pas ce que c’est, ni la différence entre les trois !

THÉODORE
Ce n’est pas en restant avec ces démons que tu vas le savoir…

SCIATOR
Je suis un démon et je n’ai besoin que de mes lames pour te tuer.

Il fracasse le visage du sauveur.

THÉODORE
(en observant le sang couler, excité)
Merci pour cette nouvelle cicatrice, l’autre avait disparu…

SCIATOR
En veux-tu d’autres ?

THÉODORE
Oui, en souvenir d’un ennemi bientôt décédé !

SCIATOR
Tu divagues…

Il saute par-dessus Théodore et lui enfonce ses lames dans le dos.

Dome et Nara apparaissent près du combat.

DOME
Tu as… réussi !

NARA
Nous arrivons trop tard…

DOME
(en allant au chevet de Théodore)
Il n’est pas mort, il respire encore.

SCIATOR
Dome, je t’ai pourtant tué…

DOME
J’ai beaucoup de misère à mourir ces temps-ci.

SCIATOR
Et Nara, tu es enfin sortie du trou !

NARA
Je me suis téléportée…

SCIATOR
Félicitation, ça t’aura pris que quelques heures… et deux mois !

DOME
Bref de retrouvailles, combattons-nous !

SCIATOR
Je n’attends que cela…

DOME
Nara, à toi l’honneur de commencer !

NARA
Lâche…

Elle y va d’une boule de feu, mais Sciator se déplace et évite l’attaque.

SCIATOR
Quoi d’autre ?

DOME
(à Nara)
As-tu la force de recommencer ?

NARA
Je ne crois pas, la magie m’épuise trop rapidement…

DOME
C’est donc à mon tour !

Il brandit son épée et s’élance sans peur vers l’ennemi. Malheureusement, l’air lassé, Sciator arrête l’assaut d’un coup de pied dans les côtes. Dome essaie de se relever, mais retombe à cause de ses os brisés.

SCIATOR
(en plaçant l’une de ses lames sur la gorge de Nara)
Finissons le travail…

DOME
Ne t’avise même pas de la… toucher…

Relevé et intact, il tente d’intervenir, mais se fait trancher en deux.

NARA
SALE MONS…

D’un mouvement de tête, Sciator assomme la sauveuse.

Wistimitri se dépêche de prendre l’épée de Dome pour l’amener à côté de Théodore.

SCIATOR
Nara, belle Nara, la nouvelle légende disait pourtant que tu ne périssais plus… Bof, elle est nulle. Adieu !

DOME
(presque comateux, il voit Théodore bouger)
Théo… vite… mon épée…

Entendant Dome, Théodore ouvre les yeux et voit Nara en danger… Pris d’une rage meurtrière, il saisit l’épée et impulsivement, il voit une ouverture au niveau du cou de Sciator et y envoie violemment son arme.

SCIATOR
Hum, finalement, la légende n’est pas si nulle !

THÉODORE
Rappelle-toi de cette défaite Sciator !

SCIATOR
J’aurais dû t’achever avant leur arrivée… Nous nous reverrons Théodore Turgeon.

Il profite des blessures de ses ennemis pour s’enfuir.

THÉODORE
Wistimitri et Digrou, comment allez-vous ?

Digrou bondit de joie avec Wistimitri qui trône victorieux sur lui, tel un chevalier sur son destrier.

DOME
(son corps à nouveau en un seul morceau)
Content de te revoir Théo…

THÉODORE Je te croyais mort… doublement mort.

DOME
Je fais comme toi, je suis à moitié mort pour inquiéter tout le monde et je reviens en force !

THÉODORE
Je suis parti venger quelqu’un qui n’était même pas mort…

DOME
En fait, j’étais mort, mais… je t’épargne les détails !

NARA
(en se relevant, aidée par Dome)
Il faut retourner au campement, pour soigner nos blessures…

DOME
Bonne idée, je commence à avoir faim !

NARA
Tu as toujours faim !

DOME
Ça donne faim mourir et revivre !

Wistimitri tend une banane à Dome.

DOME
Ce singe est mon sauveur !

THÉODORE
J’oubliais, je vous présente Wistimitri et Digrou, deux autres membres de notre équipe !

DOME
Bienvenue à vous deux.

THÉODORE Et toi Dome, c’est nouveau cette épée ?

DOME
Je l’ai trouvée… elle… traînait… par terre… en pleine forêt. Lalalalala…

NARA
N’essaie même pas Théo, il ne veut rien dire sur cette épée.

THÉODORE
Tant pis. Est-ce que vous savez où se trouve celle qui s’appelle Pokilla ?

NARA
Oui, elle s’est fait capturer avec Jules.

THÉODORE
Où l’ont-ils emmenée ?

NARA
Je ne sais pas…

THÉODORE
Il faut partir à leur recherche !

NARA
C’est ce qu’on voulait faire…

THÉODORE
Qu’est-ce qu’on attend ? Allons-y !

NARA
Ne t’emporte pas, il faut retourner au camp et trouver du renfort…

THÉODORE
La légende devrait nous dire où ils sont…

Dome laisse les deux autres prendre de l’avance pour regarder un instant le ciel. Il pense honteusement aux épreuves qu’il a dû endurer pour obtenir l’épée et il baisse la tête en manquant d’air. Il suffoque carrément.

DOME
Je ne mérite pas d’avoir des amis… ni de tenir cette épée… J’ai… j’ai volé un destin qui ne m’appartient pas.

NARA
(en revenant sur ses pas)
Tu viens ?

DOME
Oui oui, j’arrive… Plus vite on sera rendu et plus vite je pourrai manger à m’en faire exploser l’estomac !

Le vent caresse les cheveux de Nara et elle sourit.

NARA
Si tu savais comme c’est bien de sortir de ce trou…

DOME
Désolé de ne pas être arrivé plus tôt…

NARA
Merci…

DOME
Nara… j’ai tellement eu peur de te perdre…

[…]

Les vêtements de Dome s’évaporent et un océan de splendides femmes nues, dont la plupart à l’apparence familière, apparaissent devant lui sur plus d’un kilomètre. Il perd l’épée de vue, de même pour son sens de l’orientation. Les femmes se font invitantes, certaines s’approchent de lui pour le toucher et d’autres s’amusent entre elles en le regardant. Toutes les sensations semblent décuplées et le plaisir le brûle très rapidement. Il se laisse emporter.

CIALA
Ce sont toutes les femmes que tu as appréciées, ainsi que la plupart de tes fantasmes.

À force d’être poussé par une femme à la peau verte pomme, et à la crinière tout aussi verte, Dome tombe et elles en profitent pour embarquer dessus. Il est enivré par tant de chaleur féminine et de sensations fortes…

CIALA
Personne ne t’en voudra de rester là et d’en profiter.

DOME
Laissez-moi, mes amis sont en danger… mes… amis…

La femme à la peau verte le masturbe et il perd un peu plus la raison.

DOME
Ne me tentez pas !

Il lui attrape la taille et lui fait passionnément l’amour tout en touchant toutes les autres, insatiable, avec aise, comme s’il avait connu ce genre de délices toute sa vie. Comme s’il réveillait sa personnalité d’autrefois…

LA PLUS VOLUPTUEUSE DES FEMMES
Laissez-moi le…

Toutes les autres femmes s’écartent pour la laisser passer.

DOME
(frappé par son incroyable beauté)
Qui… qui es-tu ?

Troublé, il ne pense même pas à la repousser… Elle le chevauche avec passion, en gémissant.

LA FEMME
Je suis Diabolica, la reine des enfers !

Effrayé, traumatisé, Dome tente de se relever, de se dégager, mais celle-ci le retient en l’embrassant.

CIALA
Il faudra que tu aies sincèrement envie de partir.

Cette fois, Ciala n’est pas là seulement en tant que voix… Elle est présente, nue, sa beauté le frappant autant que celle de Diabolica. Ciala détient une beauté de déesse, celle d’une femme à la sagesse et pureté éternelles.

DOME
(anxieux)
C’est… c’est réellement nécessaire ce genre d’épreuves ?

CIALA
L’ancien maître de l’épée te connaît et s’il a été si précis sur le contenu des épreuves, c’est pour ton bien.

DOME
Ce Zan devait me détester. Mais il est hors de question que j’abandonne mes amis… ÉCARTEZ-VOUS !

En pensant à Nara, il fonce en frappant les illusions perverses qui lui barrent le chemin. Son corps raide et tremblant l’empêche de bien respirer, mais il continue de courir… excepté quand il la voit.

JEXY
Tu pars déjà ?

DOME
Ne me touche pas !

JEXY
As-tu déjà cessé de m’aimer ?

DOME
Absolument pas… d’où le fait que j’aimerais que tu gardes tes distances.

JEXY
Tu n’aimais pas ta vie et pourtant, tu veux à tout prix y retourner ? N’est-ce pas paradoxal ?

DOME
Oui, je suis un paradoxe. Et toi, tu n’es pas la véritable Jexy.

JEXY
Reste ici, je te ferai tout ce que tu adores. Je t’aime encore Dome, je m’inquiète pour toi !

Elle l’approche…

DOME
JE T’AI DIT DE NE PAS ME TOUCHER !

Hystérique, il attrape une femme habillée en professeure et l’expédie sur Jexy. Il réussit ensuite à apercevoir l’épée et il accélère sa course effrénée avant de dégénérer. Il ferme les yeux malgré les obstacles qu’il continue de repousser et il se concentre sur Nara. Les sensations physiques ont beau se montrer exponentielles, lui continue. Il se souvient du rire de Nara et redoublant d’ardeur… il se butte à un autre mur, à une nouvelle épreuve.

CIALA
(à nouveau seulement là par sa voix)
Tu devras apprendre à guérir les treize cicatrices qui couvrent ton dos.

DOME
Et je suis censé faire quoi pour ça ? De l’alchimie ? Danser sur un pied avec un doigt dans le nez ?

CIALA
Tu devras affronter ce qui les a causé.

DOME
Est-ce que je pourrais retourner baiser la reine des enfers à la place ?

CIALA
Effectivement, je constate que ton érection ne déroge pas.

DOME
Inutile de le préciser…

CIALA
Dome, concentre-toi, il est temps que tu affrontes tous les éléments de ton passé.

DOME
Pour me rappeler que je ne suis rien ? Que dans ce monde, les gens que j’aime le plus sont aussi les gens qui peuvent me détruire ? EN QUOI ÇA ME SERVIRA ? Je veux juste oublier qui je suis et défendre mes amis !

CIALA
Tu devras tôt ou tard accepter pleinement tes souvenirs… et qui tu es vraiment.

[…]

Dans l’un des paradis, une femme et un homme boivent une tasse de thé.

CIALA
Je suppose que si tu es ici, c’est que toi aussi tu n’as pas oublié.

KRILLO
Quelque chose dans le genre…

CIALA
Comment as-tu deviné que c’est également mon cas ?

KRILLO
À la manière que tu le regardes…

Le regard de l’homme se pose sur une petite sphère d’énergie qui montre les retrouvailles de Dome et Nara.

CIALA
(souriante, familière)
Tu me connais si bien Krillo.

KRILLO
Malgré tout, tu restes un mystère pour moi, alors j’aimerais que tu sois honnête pour une fois.

CIALA
(calme)
C’est impossible et tu le sais.

KRILLO
Pourquoi ne pas avoir dit à Dome que cette épée, c’est celle qu’il portait jadis ? Du temps où il était Dami Zan.

CIALA
Toi aussi tu as tes secrets, Krillo.

KRILLO
Souhaites-tu toi aussi la mort de Folio Mentol ?

CIALA
Non.

KRILLO
Pourtant, si Dome ne se souvient pas de qui il était dans son ancienne vie, c’est ce qu’il fera, il tuera Folio Mentol.

CIALA
Folio Mentol n’a-t-il pas tué toute ton équipe ?

KRILLO
Suite à l’échec lamentable du prototype des Sauveurs, j’ai compris que Folio…

Krillo se tait et met des écouteurs sur sa tête pour entendre une jolie mélodie.

CIALA
Krillo ?

KRILLO
Folio Mentol n’a pas été insensible à ma musique, ce n’est pas un démon.

CIALA
J’ai connu des hommes bien pires que des démons, dont un qui a détruit des milliards de planètes.

KRILLO
(lui souriant)
Désolé, mais je ne t’entends plus Ciala, j’ai mieux à faire.

Krillo s’en va et Ciala termine son thé, seule, songeuse.

CIALA
La légende est un tissu de mensonge, mais il faut la suivre… Cette planète est le dernier espoir de l’humanité, on ne peut laisser quiconque la détruire. (Elle tremble un peu.) Pourtant, moi aussi Krillo, j’aimerais croire que Folio Mentol n’est pas insensible à notre « musique », j’aimerais vraiment le croire. Dami Zan y croyait…

[…]

Au camp, dans une hutte.

Wilop lit la légende en souriant.

WILOP
Dome est encore en vie et il est allé chercher Nara !

POPO
Et Théodore ?

WILOP
Il est vivant, mais… Jules et Pokilla vont être torturés et dissous dans l’acide…

POPO
Mon dieu, ma fille ! Je n’aurais jamais dû accepter son départ…

WILOP
Ne t’en fais pas, je ferai tout pour la sortir de là !

POPO
Tu n’iras nulle part sans Dowin…

WILOP
Mais, Pokilla est en danger…

POPO
Ils doivent se débrouiller seuls !

WILOP
ET S’IL NE REVENAIT PAS ?

POPO
IL REVIENDRA !

WILOP
Comment peux-tu lui faire confiance aussi aveuglement ?

POPO
Ce n’est pas ton genre de contester mes ordres…

WILOP
Cette fois, c’est différent, Pokilla a besoin de moi !

POPO
Tu m’as aussi trahis pour cette inconnue, Nara.

WILOP
Si je me suis autant entraîné, CE N’EST PAS POUR LAISSER MOURIR LES GENS QUE J’AIME !

POPO
Mon fils… me fais-tu confiance ?

WILOP
Oui…

POPO
Alors, attends le reste de l’équipe.

WILOP
Ça fait deux mois que je les attends…

POPO
S’ils ne reviennent pas, je serai le premier à partir avec toi pour la sauver, c’est promis.

WILOP
Je n’en peux plus de la savoir en danger…

[…]

Dans une usine de biscuits abandonnée, dans une cage minuscule suspendue dans les airs.

POKILLA
Je ne sais pas c’est quoi le pire, être au-dessus d’un baril d’acide ou être près de toi !

JULES
Tais-toi au moins une minute s’il te plaît…

MO-MO
Huhuhu, vous êtes comme à la télévision !

POKILLA
Je déteste les démons et leur satané télévision…

[…]

Ailleurs, au sein d’un autre pseudo paradis.

SIRANO
Tu leur as donné un coup de main ?

UZIR
Tu veux parler de la téléportation ?

SIRANO
Ça… et l’épée d’invincibilité ! Tu es sûr de ce que tu fais ?

UZIR
Je me le demande…

SIRANO
(en plaçant ses cheveux multicolores derrière ses oreilles)
Mon offre de m’en mêler tient toujours…

UZIR
Ce n’est pas le moment… et… je suis sceptique.

SIRANO
Je pourrais m’arranger pour qu’ils ne s’entre-tuent pas.

UZIR
Oui… mais si Folio Mentol réussissait à détruire Arca ?

SIRANO
Soha prendra possession de l’énergie qu’elle contient et ça risque de nous faire très mal !

UZIR
Plus de planètes, plus de paradis, plus d’enfers… il ne resterait plus rien.

SIRANO
Et je pourrais enfin intervenir à ma guise au lieu de rester ici pour compenser l’absence de mes deux frères !

UZIR
Même si je te donnais le feu vert, il est impossible pour nous de nous rendre sur la Terre. Plus maintenant. Leur donner un simple coup de main à distance vient de me vider de mon énergie pour la décennie à venir…

SIRANO
Illiotorus pourrait…

UZIR
Illiotorus te hait autant qu’il hait Folio Mentol.

SIRANO
Diabolica pourrait… peut-être. Je pourrais la séduire. Je suis sûr qu’elle me voudrait en tant que troisième mari !

UZIR
Sirano, peux-tu me rendre service ?

SIRANO
Non ?

UZIR
Assures-toi simplement d’être prêt le jour où Folio Mentol reviendra détruire les paradis.

SIRANO
Pour dérouler le tapis rouge ?

UZIR
Sirano…

SIRANO
Bon, d’accord, je dois me rappeler que je suis le fils de Dieu… enfin, que dis-je, de l’ancien Dieu. Combien de temps encore devrons-nous perdre notre dignité en nous abaissant au statut de marionnettes dans les mains de…

UZIR
Silence Sirano. Silence où « tu sais qui » te tuera !

SIRANO
Ouin, des fois, y’a pas à dire, j’espère sincèrement le retour de Folio Mentol…

[…]

Au nouveau repaire des démons.

FOLIO
(en fixant le vide devant lui) Les hirondelles tomberont sur le champ de batailles, serment du maître fusil chasseur ! Comment un petit homme pourrait détruire la folie ? C’est une insulte ! Toutes les lymphes de ma mémoire et le mal qui ronge ne peuvent mourir ainsi ! Goûte à l’étrange supplice de connaître l’infamie mon ami le petit ! (Il se penche soudainement à cause d’un terrible mal de ventre.) Pourquoi… Des jours que je ne suis plus capable de bouger d’ici, quelle faiblesse ! (Il tremble dangereusement.) Qu’est-ce que je fais ? Qu’est-ce que je suis ? (Son regard change pour de la rage.) JE NE FAIS RIEN ! Ah ! Ah ! Ah ! La lumière d’un cœur éteint ne sera plus qu’une légère brise lumineuse d’une bombe destructrice et sans fin. Amène-toi sale compréhension que je te brise les os de n’avoir pas touché ce qui était là. Et toi l’amour, toi qui trompe, viens que je te fasse mes beaux jours. (Deux boules d’énergies d’une taille démentielle apparaissent sur ses mains et il les fixe.) LE TEMPS EST VENU POUR FOLIO MENTOL DE DÉTRUIRE LEUR SENS INNÉ DE MANQUE DE RÉALITÉ ! Ou pas.

Il annule sa magie et se replie pour crier au meurtre.

Un peu plus loin, Hisis et Fabius se regardent, perplexes.

FABIUS
Il fait tout bonnement n’importe quoi… ou peut-être qu’il prépare un autre plan ?

HISIS
Tu parles d’un plan complètement débile ou d’un vrai plan ?

SCIATOR
(arrivant)
Qu’est-ce qu’il fait encore ?

FABIUS
C’est ce que nous essayons de démystifier…

HISIS
Depuis la dispersion des sauveurs, il semble avoir basculé.

SCIATOR
J’y vais, allez surveiller Mo-Mo pour qu’ils ne mangent pas nos invités.

Il va rejoindre Folio.

FABIUS
Ma création vient-elle de nous donner un ordre ?

HISIS
Il semble que ta créature développe sa propre autonomie…

[…]

SCIATOR
(à Folio)
Puis-je ?

FOLIO
Tu as découvert que tu n’es fait que de plaqué or ?

SCIATOR
Tu as décidé de ton destin et celui-ci est de mener cette planète à sa destruction. Est-ce bien cela ?

FOLIO
Ils viendront chercher Pokilla et Jules. Tu sais sûrement ce que cela signifie…

SCIATOR
Non…

FOLIO
UN PIÈGE !

SCIATOR
Un quoi ?

FOLIO
Ce que tu as utilisé contre Nara pour la faire tomber dans le trou…

SCIATOR
Ce n’est pas juste un trou qu’il faut dire ?

FOLIO
Laisse tomber et allons tous ensemble accomplir notre tache !

SCIATOR Tache ? C’est tâche que tu devrais dire.

FOLIO
Dans notre cas, tache et tâche se ressemblent étrangement, ne trouves-tu pas ?

SCIATOR
Oui…

FOLIO
TU AS TORT PARCE QUE ÇA N’A AUCUN RAPPORT ! JE DÉLIRE COMPLÈTEMENT ! Maintenant, laisse-moi seul avec ma chaise, je veux continuer à penser à des « plans ». Et dis aux autres d’arrêter de me regarder !

SCIATOR
Oui, désolé de t’avoir dérangé… Je me plais à essayer de vous comprendre.

FOLIO
Pourquoi souhaites-tu devenir aussi fou que les humains ? Si tu réussis, je devrai te tuer.

SCIATOR
J’essaie juste de comprendre… et je crois que tu es celui qui pourra tout m’expliquer. Ce que je veux, c’est saisir la vérité, l’humanité, et saisir pourquoi, toi, Folio Mentol, tu as décidé de la détruire.

FOLIO
Oui, c’est ce que je dis : si tu parviens à me comprendre, je devrai te tuer.

SCIATOR
Heu, d’accord… je… vous laisse maître. Je vais nourrir nos prisonniers.

Il part rejoindre Jules et Pokilla.

FOLIO
Ah ah, je ne suis qu’un fou…

À SUIVRE.