Folio Mentol la première série, épisode 3 !

Folio Mentol, la première série (l’ancienne série)

Épisode 3
Une mort contradictoire

Par
Dominic Fortin-Charland

Écrit en 2001


Usine désaffectée, nouveau repaire des démons, 9 heures 20 minutes.

FOLIO
Je me suis fait ridiculiser…

FABIUS
Je ne comprends pas, vu leur niveau d’amateurisme, vous auriez pu les tuer sans la moindre difficulté !

FOLIO
Es-tu en train d’émettre la théorie que j’ai consciemment décidé de les laisser vivre ?

FABIUS
Absolument.

FOLIO
Depuis quand es-tu devenu aussi chiant qu’Hisis ?

FABIUS
Pourquoi êtes-vous parti après l’impact de la voiture et pourquoi nous avez-vous forcés à faire de même ?

FOLIO
J’ai… je… Je ne dirai rien sans la présence de mon avocat !

FABIUS
Père, auriez-vous faibli ?

FOLIO
(en cherchant autour de lui)
Bon… qui a mangé mon avocat ?

FABIUS
Seriez-vous encore un peu « humain » ?

FOLIO
INSOUCIANT, n’as-tu donc jamais entendu parler de la délicatesse et des préliminaires avant de tuer ? Il nous faut une montée dramatique !

FABIUS
J’en conclus que vous avez un plan !

FOLIO
Ils nous croient faibles et ce sera à présent beaucoup plus facile de les surprendre.

FABIUS
Mais, tu aurais pu au moins éteindre le feu qui a ravagé la plupart de mes créations…

FOLIO
AH QUE TU M’ENNUIES ! Où est Hisis pour que je m’enfonce encore un peu plus ?

FABIUS
(embêté)
Hisis…

FOLIO
Tu sais, ta soeur… les cheveux verts frisés, dix orteils, l’air bête et les yeux éteints…

FABIUS
Je ne l’ai pas revu.

Mo-Mo surgit en tenant une tâche verte qui gigote.

MO-MO
Quelqu’un sait apprêter des cuisses de grenouilles ?

FOLIO
NE LA MANGE SURTOUT PAS !

MO-MO
Pourquoi ?

FOLIO
C’est Hisis !

MO-MO
Est-ce que je peux quand même la manger ?

Folio Mentol envoie un rayon sur la grenouille et celle-ci se change en Hisis.

FOLIO
(avec un air de reproche)
Tu jouais à cache-cache sans moi ?

HISIS
Merci père… c’est Nara, elle m’a renvoyé mon attaque avec un miroir et… vous connaissez la suite.

FOLIO
Fabius, dites à Sciator de retrouver la bande de joyeux lurons et de tous les détruire… En particulier Nara. Ce n’est pas seulement grâce au miroir qu’elle a repoussé l’attaque d’Hisis et elle ne doit surtout pas s’améliorer. Donc, à 10 heures et 18 minutes précisément, pas une minute de plus, je la veux…

HISIS
Morte ?

FOLIO
Quoi, j’ai oublié un mot et bousillé mon monologue ? Ah… allez réveiller Sciator et laissez-moi tranquille !

[…]

Village des sauveurs, 9 heures 32 minutes.

Dome fixe les villageoises danser la danse de la victoire sans vraiment les voir, perdu dans ses pensées.

DOME
C’est bizarre, ce « destin » … Ce n’est pas ce que je ressentais, ce n’était pas ça mon intuition.

JULES
(à ses côtés)
Je voulais surtout te parler de ton départ précipité de Zuke…

DOME
Tout cela me semble déjà loin… Quoique…

JULES
Tu te rends compte que la police te recherche ?

DOME
Laisse tomber, je n’ai pas envie d’en parler.

JULES
Je voulais juste te demander de m’avertir la prochaine que ça ne va pas.

DOME
Je vais essayer… merci de t’en soucier.

JULES
Tu aurais pu te tuer.

DOME
Peut-être, mais au moins, je guéris vite !

JULES
En fait… je voulais surtout te dire que je tiens à toi et que j’ai été très inquiet.

DOME
(après un léger silence)
Parfois, j’ai l’impression que personne ne m’aime.

JULES
Fais en sorte que ça ne s’applique pas à moi, petit frère.

DOME
(souriant)
Tu sais ce qui aurait été drôle, c’est qu’Atonin soit avec nous.

JULES
C’est vrai que ça aurait été plus amusant.

DOME
Il aurait su quoi leur dire à ces villageois pseudos sectaires tandis que moi, je suis trop gentil pour rien.

JULES
Tu doutes tant que ça d’eux ?

DOME
Je ne suis pas une référence, je doute de tout, surtout de moi-même.

JULES
Je sais que beaucoup de gens t’ont trahi, mais tu peux compter sur Nara et moi. Peut-être même sur Hako.

DOME
Et Dowin ?

JULES
Ah ! Ah ! J’aurais également pu le nommer, mais bon, il nous tuerait tous si un gars déguisé en barbu céleste lui disait de le faire. Dowin est précisément la cible idéale pour ce genre d’histoire, il va falloir veiller sur lui…

DOME
Je trouve ça étrange cette légende sans Atonin. Ça sonne faux, comme si ce n’était pas mon destin, mais une supercherie. Comme tu le dis, je pense que tôt ou tard, il faudra sortir Dowin de force et ça risque de mal.

JULES
Le mieux, c’est d’aller en parler aux autres de la tribu pour en savoir plus. Tu viens ?

DOME
Non, je vais rester ici encore un peu…

Jules regarde Dome un instant, stoïque, puis le prend soudainement dans ses bras.

JULES
(nerveux)
Ne me refais plus un coup pareil.

Il s’en va immédiatement après, laissant Dome confus, mais avec une joie naissante.

DOME
Merci Jules. Merci grand-frère…

[…]

Hutte de Popo, 9 heures 38 minutes.

WILOP
C’est ridicule, tout le monde s’amuse et… le monstre de fer VA VENIR TUER NARA !

POPO
Je sais, je sais…

WILOP
Oui, mais réagissez ! Il faut alerter le village et tout de suite prendre nos armes pour la protéger !

POPO
Tu n’étais pas censé relire la légende…

WILOP
Peu importe, j’ai vu qu’elle a changé et je vous demande de ne pas la laisser mourir !

POPO
Je suis désolé fils, mais il faut suivre notre destiné si nous voulons gagner. Elle doit mourir…

WILOP
Mais, père…

POPO
Il n’y a plus de mais… ses lignes ont déjà changé deux fois et il ne faut plus que cela arrive.

WILOP
Au contraire, nous diminuons nos chances sans Nara…

POPO
Pour l’instant, nous sommes supposés gagner et pour en être certain, il vaut mieux ne rien changer.

WILOP
Nous gagnons, mais à quel prix ? Père, je vous demande une dernière fois de reconsidérer votre décision !

POPO
Cela ne me fait pas plaisir, mais sache qu’aucun de nous deux ne doit intervenir, est-ce clair ?

WILOP
Non, pas ça père, s’il te plaît…

POPO
Wilop, n’oublie pas que tu as promis et accepté de suivre cette légende coûte que coûte.

[…]

Hutte des sauveurs, 9 heures 40 minutes.

NARA
(en tendant les mains devant elle)
AAAAAAHHHHHH !

DOWIN
Penses-tu réussir ?

NARA
Pour l’instant, j’ai surtout l’air d’une cruche.

DOWIN
Les conseils de Dome ne t’aident pas ?

NARA
Tu parles des conneries qu’il a marquées sur un bout de papier ?

DOWIN
Des conneries ?

NARA
Tu n’as pas remarqué qu’il a dessiné une femme toute nue ?

DOWIN
Non… Je peux la voir ?

NARA
(en lui tendant le dessin)
Je lui ai ajouté du poil sous les aisselles et une moustache.

DOWIN
Pas grave, peut-être que ça m’aidera à développer mes propres pouvoirs ! Moi aussi je commence à désespérer…

NARA
Wilop doit se tromper, peut-être qu’on est juste des humains ordinaires. On devrait s’acheter une coupe de fusils !

DOWIN
Bah, continue d’essayer et tu finiras par y arriver ! T’as toujours été la première de la classe, tu réussiras avant moi et comme à mon habitude, je vais complexer des jours durant en essayant de t’égaler en vain.

NARA
Dowin, je ne suis pas fane des encouragements à deux balles…

DOWIN
Alors… heu… ne lâche pas, je reviens tantôt.

Il part de la hutte et Nara continue d’essayer n’importe quoi en soupirant longuement.

Puis, elle réalise…

NARA
(en regardant autour d’elle, l’air sceptique)
Heu, Dowin est réellement parti avec le dessin… TU ES LOUCHE DOWIN ZAETA WINAM !

[…]

Taverne du village, 9 heures 42 minutes.

THÉODORE
Je me demande où ils vont frapper la prochaine fois…

HAKO
Dans le visage sûrement.

THÉODORE
Je parlais du lieu.

HAKO
Sûrement à l’endroit où on va être.

JULES
(en les rejoignant au comptoir de la taverne, attiré par la discussion)
Ils peuvent attaquer d’autres personnes que nous.

THÉODORE
Exact. Merci de ton soutien Jules, je me sens moins seul.

HAKO
Ouin, ça va aller mal de se tenir informé sans Internet et sans télévision !

THÉODORE
Avec un peu de chance, ils doivent capter la radio satellite…

JULES
Le mieux, ce serait de lire la légende !

THÉODORE
Ce vieux nudiste de Popo ne veut même pas qu’on la regarde, alors, la lire…

HAKO
Tuons Popo !

JULES
Hako…

HAKO
Quoi ?

JULES
Ta gueule !

HAKO
Fâche-toi pas, c’était une blague.

THÉODORE
C’était loin d’être drôle…

HAKO
Oui, mais à force de parler juste de tuer si, de tuer ça…

THÉODORE
Bref, Jules, tu suggères quoi pour réussir à la lire ?

JULES
Je vais faire diversion avec Hako et toi, tu vas te charger de la voler…

[…]

Centre du village, 9 heures 56 minutes.

Dome va voir une fille qui prend une pause de danse.

DOME
Pardon de te déranger, c’est quoi ton nom ?

POKILLA
Pokilla, et toi ?

DOME
Franchement, c’est moi, le sauveur de l’humanité !

POKILLA
DOWIN ! TU ES DOWIN ? LES FILLES, DOWIN ME PARLE, À MOI ! Elles vont toutes me jalouser… et avec raisons ! C’est tellement un honneur… C’est, c’est… c’est… le plus beau jour de toute ma vie !

DOME
Je blaguais, je ne suis pas Dowin, mais Dome, l’autre sauveur…

POKILLA
Connais pas…

Elle hausse les épaules et s’en va… mais revient tout de suite.

POKILLA
Sérieusement, je m’appelle Pokilla. Je suis enchantée de faire ta connaissance, deuxième sauveur de l’humanité.

DOME
Fantasmes-tu réellement sur Dowin ou… ? Parce qu’il serait sûrement intéressé…

POKILLA
M’as-tu abordé pour me draguer ou pour jouer les entremetteurs ? Réfléchis bien, le sort de ta fin de soirée en dépend…

DOME
En fait, j’ai quelques questions à te poser…

POKILLA
Au sujet de ma tenue ?

DOME
À propos de ce village…

POKILLA
Tant pis, tu ne sais pas ce que tu rates ! Vas-y, pose-les, « tes questions ».

DOME
Je me demandais, si ce n’est pas trop indiscret… toi, comment es-tu atterrie ici ? On t’a « attiré » de quelle façon ?

POKILLA
J’y suis née.

DOME
Et tes parents ?

POKILLA
Parles-tu toujours aux femmes avec si peu d’assurance ? Coucou, je veux parler à un homme, pas à un robot !

DOME
D’habitude, je m’imagine en train de draguer, j’appréhende le pire et je retourne finalement chez moi, tout seul, pour une petite branlette.

Pokilla éclate de rire. Elle ne s’attendait pas à un commentaire aussi soudain et déplacé.

DOME
Mais bon, cela ne m’empêche pas d’être sorti avec les plus belles filles de l’école. C’était les garder le problème…

POKILLA
C’est là qu’un peu plus d’assurance est essentielle ! Embrasse-moi, là, tout de suite. Ose un peu !

DOME
Non ? Pour être franc, je pense que Nara m’aime encore et que ce serait un peu déplacé de…

Pokilla l’agrippe et l’embrasse. Dome ne riposte pas, troublé que la plus belle des danseuses lui roule une pelle.

POKILLA
Bon, tu vois, ça ne t’a pas tué de t’amuser un peu… Les gens de la ville sont-ils tous aussi coincés ? Danse avec nous, fais la fête ! Oublis toutes les questions qui t’habitent et laisse-toi porter par l’appel du vent !

DOME
J’y… j’y tiens quand même un peu à mes questions. Votre mission, votre village, toi… vous êtes tous un peu particuliers. Pas nécessairement dans le mauvais sens du terme, mais j’en ai connu d’autres, des « mirages », des espèces de délires qui ont l’air super beau, super vrai, mais qui finalement ont juste tenté de m’arracher l’âme.

POKILLA
C’est mignon, tu parles de ta première peine d’amour.

DOME
Pas seulement…

POKILLA
Tu vis dans ta tête, ça t’empêche de profiter de l’instant présent.

DOME
Je trouve juste ça un peu absurde, mais je suppose que ça sera plus clair bientôt.

POKILLA
Ne t’en fais pas, tu vas t’habituer… On finit tous par s’habituer.

DOME
Est-ce que tu le sais toi le pourquoi de tout ça ?

POKILLA
(surprise par la question)
Non…

DOME
Personne ne le sait… et personne n’a l’air de s’en soucier.

POKILLA
Ne serait-ce pas tout simplement de sauver Arca, notre Terre ?

DOME
Oui, peut-être… mais pourquoi de cette manière ? La violence n’engendre que de la violence.

POKILLA
Attention, tu commences à m’ennuyer et j’ai un peu trop consommé pour faire semblant d’être intéressée.

DOME
Je n’arrêterai jamais de chercher la vérité. Désolé de t’avoir dérangé… À bientôt Pokilla.

POKILLA
Tu la cherches même quand tu l’as trouvé ?

DOME
Je ne pense pas que la vérité s’arrête à « tuer quelqu’un ».

POKILLA
Je ne parlais pas de ça, on s’en fout de ces histoires de vieux nudistes… Viens danser !
DOME
Danser ?

POKILLA
Oui ! Rassure-moi que tu n’es pas réellement toujours aussi coincé ! Je croyais que t’étais le ténébreux et séducteur du groupe, j’avais même parié avec mes amies que tu serais le premier à venir me parler. Et j’avais raison.

DOME
(en roulant ses yeux dans ses orbites)
Des fois je suis pire, ma gêne ne possède aucune limite !

POKILLA
On pourrait faire l’amour juste à côté du feu, pour réveiller la flamme qui brûle en toi…

Ses mains attrapent le chandail de Dome par le bas, mais s’arrêtent après avoir effleuré la peau.

POKILLA
(mal à l’aise, elle lâche le vêtement en même temps que Dome recule)
Désolé, je ne savais pas…

DOME
Ça va, ce ne sont que de vieilles cicatrices…

Ne remarquant pas le froid entre les deux, l’une des autres danseuses attrape le bras de son amie.

SARAVI
Tu reviens danser ou quoi ?

POKILLA
Oui… à bientôt Dome !

DOME
Au revoir Pokilla…

[…]

Forêt de conifères, 10 heures 6 minutes.

Sciator fonce à toute allure en découpant tous les arbres sur son passage. Il s’arrête, distrait en voyant un ours.

SCIATOR
Tu es une sorte d’humain poilu ?

L’ours, ressentant le danger imminent, rugit de toutes ses forces en griffant Sciator.

SCIATOR
C’est donc ainsi que tu communiques ?

Il frappe un arbre et de l’eau de pluie se déverse sur sa blessure qui guérit aussitôt.

SCIATOR
Tu n’es qu’un arbre pourvu de griffes, tu ne peux rien contre ma science.

Il embroche l’ours et continue sa course sans plus tarder.

[…]

Au milieu des danseuses, 10 heures 8 minutes.

SARAVI
Il te plaît le châtain ?

POKILLA
Non, arrête. Je voulais juste voir ce qu’il avait dans le ventre…

SARAVI
Il t’a dragué au moins ?

POKILLA
Même pas, il angoisse. Il se demande si la Légende n’est pas juste une supercherie qui nous manipulerait à bon escient. Bon, il me l’a dit dans des mots beaucoup plus maladroits, mais en gros, il se demande ce qu’il fait ici.

SARAVI
Il se pose beaucoup trop de questions.

POKILLA
Ou c’est nous qui sommes trop naïfs…

SARAVI
Tu remettrais en doute la parole de ton propre père ?

Pokilla ne répond pas, hésitante.

[…]

Repaire des démons, 10 heures 14 minutes.

FOLIO
Dans quelques instants, Nara mourra… tandis que je suis assis avec un doigt coincé dans mon oreille.

HISIS
Est-ce vraiment nécessaire de demander mon aide pour cela ?

Elle déloge ledit doigt de l’oreille en soupirant.

FOLIO
Je veux être présentable lors de ma rencontre avec ta mère…

HISIS
C’est pour cela que tu as soudainement décidé de tuer cette sauveuse deux minutes avant de la revoir ?

FOLIO
As-tu déjà vu Diabolica en colère ? Moi oui, alors aide-moi à enfiler mon veston, je n’ai pas envie de me lever.

FABIUS
(en scrutant un radar, en parlant dans son micro)
Sciator, tu arriveras à la frontière dans trente secondes.

FOLIO
Ton heure est arrivée apprentie sorcière !

HISIS
Comment savez-vous où se trouve leur camp ?

FABIUS
Avant que Jules utilise lâchement son pouvoir de force contre moi, j’ai pu héroïquement poser une puce sur son corps d’étalon sauvage.

FOLIO
Hisis, ta magie a été surpassée par la science !

HISIS
Ce lieu est protégé par la magie d’Uzir, je ne peux pas m’y téléporter sans visualisation.

FOLIO
Peu importe les grottes, le papillon de nuit recherche sans cesse la lumière…

HISIS
Et puis, c’est Hako qui possède le pouvoir de force et non Jules…

FABIUS
Impossible, il ne m’aurait pas battu en un seul coup !

HISIS
Il serait peut-être temps que tu découvres « l’exercice physique » !

FOLIO
De toute façon, l’important reste que NARA MOURRA DANS QUELQUES SECONDES !

[…]

Hutte des sauveurs, 10 heures 17 minutes.

NARA
GOULIORATUM !

Elle soupire, découragée.

NARA
Le pire, ce sont les idées de Dome ou le fait que je les teste ?

Sciator arrive discrètement derrière Nara.

NARA
Cet imbécile se moque encore de moi… Ça ne sert à rien, il ne m’aimera jamais !

Enragée, elle déchire toutes les notes aussi loufoques que sérieuses de Dome, puis les lance violemment derrière elle. Celles-ci se changent en boule de feu qui percute Sciator qui transperce le mur et s’envole loin de là.

[…]

HAKO
Tu as fini de me marcher sur les pieds ?

JULES
Non…

HAKO
Si c’est comme ça, viens te battre à mort !

JULES
Tu aurais pu trouver quelque chose de plus crédible…

HAKO
Viens avant que Théodore se fasse repérer…

JULES
Ce n’est pas de ma faute si tu es… gros !

HAKO
Qu’est-ce que tu viens de dire ?

JULES
Calme-toi, ça fait partie de la diversion…

HAKO Ah oui ?

Il attrape Jules et le soulève à bout portant.

JULES
Hako, repose-moi immédiatement !

HAKO
Alors l’intello, je suis gros ou musclé ?

JULES
Un peu des deux ?

HAKO
Hum… ça va faire mal…

DOME
Je peux savoir ce que vous faites ?

HAKO
Une diversion, Théodore est en train de lire la légende.

DOME
Ça ne fonctionne pas, personne ne vous regarde.

Dowin passe par là et voit Sciator atterrir brusquement entre les danseuses.

DOWIN
Elle n’est pas jolie jolie elle… attendez… C’est…

Les danseuses fuient, apeurées, sauf Pokilla et une autre femme, Tulipale.

HAKO
SCIATOR !

DOME
Lui, il sait faire de bonnes diversions…

Théodore sort vite de la hutte de Dotovipe.

THÉODORE
Cette fois, je ne lui laisserai pas le temps de se téléporter…

WILOP
Il vient tuer Nara !

DOME
QUOI ?

WILOP
Faîtes comme si je n’avais rien dit… mais AGISSEZ !

DOME
Où est-elle ?

DOWIN
Dans notre hutte !

Il court vite vers celle-ci.

DOWIN
Elles sont vachement jolies les danseuses ! Je me demande à quoi elles ressembleraient avec une moustache.

JULES
Dowin, reste concentré, il ne faut pas que Sciator s’enfuit !

Sciator aperçoit autour de lui une cinquantaine de villageois armés, ainsi que les sauveurs.

SCIATOR
Quoi, j’ai gâché la fête ?

DOWIN
(tout tristounet)
Pour une fois que des jolies filles dansaient devant moi…

D’un mouvement plus vif que les autres, Lopojo envoie sa lance fraîchement aiguisée vers Sciator. Celui-ci évite le projectile et d’un bond, il passe par-dessus les villageois et court à nouveau vers sa proie, vers Nara.

THÉODORE
Dépêchez-vous !

Il le suit, mais croise le regard de Pokilla et trébuche maladroitement.

HAKO
(en l’aidant à se relever)
Ce n’est pas le moment de se planter ! T’es le seul assez fort pour tuer Sciator…

Tous repartent à courir vers la hutte, sauf Lopojo qui va voir si Pokilla et les autres danseuses vont bien.

[…]

DOME
NARA !

Nara sursaute et envoie un éclair sur l’intrus.

NARA
J’AI ENFIN RÉUSSI ! Euh… Dome, désolé…

DOME
Intense, c’était déplaisant et vivifiant à la fois… (Il se reprend.) Nara, tu es en danger, sors d’ici !

NARA
Qu’est-ce qui se passe ?

DOME
Sciator…

SCIATOR
(fraîchement arrivé, il enfonce ses deux longues lames dans le rachitique ventre de Dome.

DOME
Nara, je t’ai dit… de partir.

Il tente de répliquer, mais il tombe au pied du monstre, mourant.

NARA
NON !

Elle envoie un énorme condensé de feu et Sciator revole à moitié brûlé, loin, très loin dans la forêt.

DOME
Ah ben, une méga boule de feu, c’est encore mieux que fuir…

NARA
(en pleure, elle essaie d’arrêter le sang)
S’il te plaît, ne meurs pas…

DOME
J’aurais voulu… te protéger… mieux que ça.

Jules entre en courant et va tout de suite au chevet de son meilleur ami.

JULES
DOME !

DOME
(en essayant de garder ses yeux ouverts)
Salut… Jules…

JULES
Tu vas t’accrocher, d’accord ?

DOME
Désolé… de vous avoir embarqué là-dedans, rentrez chez vous !

NARA
Tu m’as appris à croire, ne t’imagines pas que je vais abandonner.

DOME
Alors, faites attention… J’aurais voulu être moins… inutile.

JULES
Tu ne l’as jamais été et tu ne le seras jamais.

DOME
Merci, Jules… Prends soin de Nara pour moi… et… sauve le monde.

Son corps n’en peut plus. Il s’éteint.

Wilop arrive à son tour et voit les larmes de Nara.

WILOP
Tu as eu peur ?

JULES
Dome est mort…

WILOP
Nara est en vie, c’est ça l’important !

NARA
Est-ce que tu pourrais te taire DEUX SECONDES ?

WILOP
(arrogant, maladroit)
Sa mort vous importe vraiment ?

Le corps de Jules se crispe et d’un coup dans le ventre, il envoie Wilop valdinguer au sol.

JULES
Maintenant, tu te tais… Nara, qu’est-ce qui… s’est passé ?

NARA
Sciator… l’a attaqué…

JULES
Et il est reparti ?

NARA
J’ai utilisé ma magie… et…

DOWIN
(avec Hako et Théodore, il trébuche sur le corps)
Dome, pas toi aussi…

Du sang envahit les yeux de Théodore et il sort de la pièce.

DOWIN
Folio Mentol, tu vas nous le payer…

[…]

FOLIO Hisis, suite de la légende s’il te plaît !

Le manuscrit s’évapore dans les mains d’Hisis.

FOLIO
Reviens ici espèce de petit garnement !

HISIS
Euh, dois-je vous rappeler qu’il s’agit d’un livre ?

Il revient dans sa paume, mais avec un symbole de plus sur sa couverture.

FOLIO
Une légende qui écoute, toute cette histoire est de plus en plus ridicule !

HISIS
(en l’ouvrant)
La légende… la légende a changé ! Nara… Nara deviendra terriblement puissante.

FOLIO
Excellent.

HISIS
Pardon ?

FOLIO
(en essayant de se reprendre)
Je porte un gang.

HISIS
Ça ne ressemble pas vraiment à « excellent ».

FOLIO
(en haussant les épaules)
Tant pis, au moins j’aurai essayé.

Léger silence.

FOLIO
Malaise.

[…]

HAKO
Wilop… tu… tu nous as menti ?

WILOP
(en se relevant)
Non, c’est réellement Nara que Sciator visait… et seulement elle.

HAKO
Pitié, dites-moi que c’est un cauchemar…

Popo entre, le livre de la légende en main.

POPO
Dome vient de modifier votre destinée !

WILOP
Encore ?

POPO
Dans la nouvelle version, Nara ne meurt pas.

JULES
Et selon elle, qui mourra ? Laissez-moi la lire…

POPO
Non, arrêtez d’en faire une obsession !

JULES
Écoute-moi attentivement Popo, mon meilleur ami vient de mourir à cause de vous et de votre réticence à nous mettre au courant ! Maintenant, sauf si vous êtes trop stupide, donnez-moi ce foutu livre et faites-nous confiance !

POPO
Vous ne la lirez pas.

JULES
Hako, est-ce que tu me suis ?

HAKO
Je te devance même…

NARA
Ce ne sera pas sans moi.

POPO
(tandis que les trois l’entourent)
Un pas de plus et c’est à mon armée que vous aurez à faire !

DOWIN
S’il vous plaît, calmez-vous !

NARA
Je devais mourir et… et ils ne m’ont rien dit… Dowin, Dome est mort à cause d’eux!

JULES
Kurto aussi.

DOWIN
C’est Sciator qu’il faut blâmer, pas eux…

JULES
En gardant le silence, ils se font complices.

POPO
Je propose de l’enterrer et d’en reparler plus tard…

Wilop vole vite la légende et la lit.

WILOP
Le prochain à mourir, c’est Théodore !

POPO
Je ne pensais pas devoir me méfier de mon propre fils…

WILOP
J’avais quand même un certain respect pour Dome… Même si je le hais et que c’est… c’était un imbécile, c’est honorable de mourir en se sacrifiant pour celle qu’on aime. Je lui devais au moins ça pour lui rendre hommage.

POPO
Mais je t’avais dit de te taire !

Il donne une tape sur la tête de Wilop et reprend son bouquin.

WILOP
Je suis pris entre deux feux…

HAKO
Euh… quelqu’un sait où est Theodore ?

[…]

À l’armurerie, près du campement.

Théodore rassemble des armes, le corps en ébullition et la rage au coeur.

POKILLA
Que fais-tu ?

THÉODORE
Je traquerai cette bête jour et nuit s’il le faut…

POKILLA
Tu es courageux… Prends ma lance avec toi.

Elle lui tend une magnifique lance en diamant, la lance de la princesse du village.

THÉODORE
Non merci, ses couteaux suffiront… Je n’ai pas peur, la légende dit que je vaincrai Sciator !

POKILLA
Tu l’as lu ?

THÉODORE
J’ai eu le temps de ne lire que ce bout, mais, ne le dis pas, sinon…

POKILLA
Sinon quoi, tu vas me tuer ?

THÉODORE
Non, mais je risquerais de faire autre chose de plus… impulsif.

POKILLA
Oh, mais ça m’incite à le dire, Théodore…

THÉODORE
Comment sais-tu mon nom ?

POKILLA
(en lui souriant)
Pourquoi je ne le saurais pas ?

THÉODORE
Arrête, sinon je risque vraiment de…

POKILLA
Pars avant que je ne calme ta colère, vilaine bête !

THÉODORE
À bientôt jolie créature !

Il part dans la forêt en se retournant souvent pour la regarder.

POKILLA
(plus sombrement)
Venge Dome, rattrape ce monstre de fer et découpe-le en rondelles.

WILOP
(arrivant)
Où va-t-il ?

POKILLA
Vaincre Sciator, comme le veut sa destinée.

WILOP
Il faut le rattraper, il va mourir !

POKILLA
Tu divagues frérot, Théodore détient le pouvoir le plus puissant de la Légende, celui de la Nature elle-même. Un vulgaire monstre comme Sciator ne pourra rien contre lui, j’ai vu toute sa puissance dans son regard de sang…

WILOP
Ouin ben, dans la nouvelle légende, il se fait couper la tête ! THÉODORE, REVIENS !

Il part à sa poursuite. Pokilla empoigne sa lance et le suit.

[…]

FOLIO
Qu’est-ce qui lui prend de changer à cette foutue légende pas fine pas gentille ?

HISIS
Dome est mort.

FOLIO
NON ! Je le trouvais plutôt sympathique… pour un humain !

HISIS
Ce genre de commentaires me dégoûte.

FOLIO
C’est triste, au moins un qui n’avait pas l’air de me prendre pour un monstre…

HISIS
Mais, vous êtes un monstre père.

FOLIO
Oui, c’est vrai, quelle tragédie !

[…]

À quelques pas du village, au cimetière.

POPO
Il était jeune et aussi désaxé que moi… mais il avait du cœur. Il était également un tantinet stupide, mais d’une belle stupidité. Il a prouvé que la Légende pouvait changer du tout au tout et quelque part, je l’en remercie.

Lopojo dépose le corps dans le trou, puis part avec Popo pour laisser les autres se recueillir.

HAKO
Qui va faire les blagues plates maintenant ?

Son pied droit accroche une roche et il s’écrase tête première.

Personne ne réagit.

HAKO
Vous voyez, il n’y a plus personne pour frapper la roche. DOME LUI AURAIT CASSÉ LA GUEULE !

Incapable d’arrêter de pleurer, il court se cacher.

NARA
Quand Hako éclate, il ne le fait pas à moitié…

DOWIN
Je ne peux pas croire qu’il est mort.

NARA
Dire que c’est à cause de moi…

JULES
Ne dis pas ça, c’est le style de Dome de se sacrifier pour une amie !

DOWIN
Pour « la personne qu’il aime » selon Wilop.

NARA
Pour une amie…

Léger silence.

DOWIN
Dome n’aurait pas dû mourir et Kurto non plus. On m’appelle le sauveur et je ne suis même pas capable de sauver mes propres amis… Je ne suis pas le sauveur, je ne suis que le petit Dowin sorti d’un asile…

Frustré, il part.

Nara et Jules continuent à se recueillir, mais un bruit de claquement de porte attire leur attention.

À l’intérieur de la voiture de service, Dowin quitte le campement.

JULES
Voilà quelque chose que je n’avais pas prévu !

NARA
Comme c’est là, les sauveurs ne dureront pas longtemps…

JULES
Ne t’en fais pas, le connaissant, il reviendra.

NARA
Et si Wilop ne retrouvait pas Théodore ?

JULES
Popo m’a dit qu’ils sont partis presque en même temps dans les bois et que Wilop excelle à la course !

NARA
Pourtant, ils ne sont toujours pas revenus…

JULES
Enfin, Dome n’aurait pas voulu qu’on reste là à regarder son cadavre.

NARA
Oui… mais on est plus que quatre pour accomplir notre mission.

JULES
Cinq, Théodore n’est pas encore mort.

NARA
C’est Wilop que je n’ai pas compté.

JULES
C’est lui qui nous a prévenus pour Sciator, il n’est pas comme son père, ni comme l’effrayant Dotovipe.

NARA
Quand même, peut-être qu’il n’essayera même pas de sauver Théodore…

JULES
Je vais tenter de les retrouver, c’est ce qu’il y a de mieux à faire.

NARA
Je viens avec toi… Hako pourrait aller chercher Dowin.

JULES
Oui… (Il prend la pelle.) Allez… à bientôt petit frère !

NARA
Merde, j’avais réussi à arrêter de pleurer…

JULES
Ce n’est pas grave…

Nara ne parvient plus à contenir ses larmes et se replie sur elle-même tandis que Jules enterre le corps.

JULES
On va éclaircir tout ça pour toi Dome !

Il se retient pour ne pas flancher et finit de l’enterrer.

NARA
Je la hais déjà cette légende.

JULES
Si tu veux, rentre et je vais m’occuper du reste tout seul.

NARA
J’étais venue ici pour le retrouver, pas pour le perdre à nouveau.

JULES
Dome doutait de la légende, si Théodore n’était pas en danger, je crois que je rentrerais avec toi.

NARA
Je ne rentrerai pas.

JULES
Je refuse que tu meures toi aussi.

NARA
C’est trop tard, je les tuerai. Je les tuerai tous !

JULES
Parles-le un peu, dis-le ce que tu aurais aimé lui dire… Ça te fera du bien.

Il place sa main sur son épaule, puis la laisse seule pour qu’elle puisse se recueillir.

[…]

DOTOVIP
Tu te rends compte qu’ils sont venus lire la Légende en cachette dans ma hutte ?

POPO
Oui, mais je crois que nous n’avons pas à leur en vouloir…

DOTOVIP
J’en suis conscient, mais il aurait pu partir avec le bouquin au moins ! Ils manquent de motivation !

POPO
C’est ce que j’aurais fait à leur place, ils sont plus patients que nous.

DOTOVIP
Je me demande ce qu’ils feraient s’ils étaient au courant de leur réelle destinée…

POPO
Tu sembles avoir quelque chose derrière la tête.

DOTOVIP
Nous nous faisons vieux Popo, il faudra bien leur léguer le livre un jour ou l’autre…

Wilop les rejoint, essoufflé, accompagné de Pokilla.

WILOP
On ne l’a pas retrouvé… Théodore court très vite, beaucoup trop vite !

[…]

Lopojo s’approche de Nara qui est assise, seule, à côté de la tombe de Dome.

LOPOJO
Nara ?

NARA
(la tête cachée par ses bras)
Deux minutes et j’arrive…

LOPOJO
Je ne viens pas te demander de participer aux recherches, mais plutôt pour te parler.

NARA
Ce… n’est pas le moment…

LOPOJO
Oui, je sais, mais je voulais te dire de ne pas t’en faire, que tu vas le revoir…

NARA
Une supposition ne me réconfortera pas.

LOPOJO
J’ai eu la chance de parler avec Dome et je sais que pour lui, c’est une certitude.

NARA
Laisse-moi, je n’ai pas envie que quelqu’un me regarde pleurer…

LOPOJO
Wilop n’a pas retrouvé Théodore et Popo nous convoque au centre du village.

NARA
Ce n’est pas surprenant…

Elle essuie ses larmes, se lève et passe froidement à côté de Lopojo.

LOPOJO
Qu’est-ce que tu veux insinuer ?

NARA
Si tu penses que je vais écouter un larbin comme toi, un paumé dans un village d’hypocrites !

LOPOJO
(en attrapant le bras de Nara)
Je suis quelqu’un comme toi, qui viens de la ville et qui n’aimais pas sa vie d’autrefois ! Ce campement n’est qu’un rassemblement de gens qui viennent d’endroits différents en espérant faire bouger les choses pour le mieux. Nous sommes comme vous, baignés dans le mystère, mais peu importe puisque nous pouvons enfin agir !

NARA
Agir… ou mourir ?

Elle repousse la poigne de Lopojo et continue son chemin.

LOPOJO
Peu importe, tant que je ne retourne pas à ma vie d’avant…

[…]

Autour d’un feu, quelques minutes plus tard.

HAKO
C’est une manière de se débarrasser de moi ?

JULES
Ne t’imagine pas n’importe quoi ! Tu as des pouvoirs de télépathie, tu le retrouveras plus vite que nous.

HAKO
Bon, je vais essayer…

Il enfile un sac et y accroche une lance.

JULES
Bonne chance !

HAKO
Vous aussi…

POPO
Ramène-le, nous avons besoin de lui !

HAKO
Faîtes-moi confiance !

Il débute sa marche vers la forêt, en quête de ramener Dowin.

NARA
Tâchons de tous nous réunir rapidement…

JULES
Voilà, c’est à notre tour de nous préparer !

POKILLA
Je vais partir avec vous.

NARA
Tient… t’es qui toi ? Aurais-je enfin un peu de compagnies féminines ?

POKILLA
Je suis Pokilla, la fille de Popo.

WILOP
Bref, ma sœur, la princesse.

NARA
Tant mieux si tu viens, je commençais à trouver votre légende un tantinet sexiste.

POKILLA
Merci, je serai heureuse de faire équipe avec la magicienne !

NARA
Je ne suis pas très douée…

POKILLA
J’ai étudié la magie, je vais pouvoir t’aider, surtout pour ce qui est de la magie de soin !

NARA
(sarcastique)
Bon, naturellement, la fille du groupe se doit nécessairement d’être celle qui soigne tous les autres !

POPO
Pokilla, il y a une différence plus importante que tu ne le crois entre la théorie et la pratique.

NARA
Ce sera toujours mieux que les conseils de Dome…

POKILLA
Ferme les yeux et concentre-toi en pensant à ce que tu veux faire. Ressens bien l’énergie qui circule dans ton corps.

NARA
On va voir si la magie peut tout faire…

POKILLA
Ouvre les yeux maintenant… Est-ce que ça a fonctionné ?

Nara voit Popo en robe rose fuchsia avec de la jolie dentelle.

NARA
Non…

POPO
Nara, je désire retrouver mes véritables vêtements ! Quoique…

Il se met tout nu, bien à son aise.

JULES
Euh… Je vais aller rassembler le matériel.

POPO
Lopojo, peux-tu l’aider s’il te plaît ?

LOPOJO
Oui.

Il part lui aussi.

POPO
Mer…

Il s’étouffe et tousse très fort.

WILOP
Père, est-ce que ça va?

POPO
C’est mon cancer, les médicaments de Bilio ne suffisent plus… Mes quarante années de cigarette me rattrapent !

WILOP
Je vais rester ici pour prendre soin de vous.

POPO
C’est sage de ta part, mais il vaut mieux que tu les suives…

WILOP Je ne veux pas être absent si…

POPO
N’en dis pas plus fils ! Donc, ma fille médecin part au combat et mon fils combattant reste veiller sur son père ?

POKILLA
N’ayez aucune crainte père, la légende dit que…

POPO
À partir de maintenant, ne la tenez plus jamais pour acquise !

NARA
Vous pourriez aller à l’hôpital.

POPO
Non, au diable enrichir les compagnies pharmaceutiques, je ne quitterai plus ce village !
(nostalgique)
Même si c’est là que tout a commencé, à l’hôpital… C’est là que j’ai rencontré Dome. C’était un être perturbé et moqueur… Je venais de lui faire part de la cruauté de Folio Mentol et lui m’a seulement répondu que…

[…]

DOME
C’est quelqu’un qui souffre.

POPO
Je ne crois pas, il est simplement méchant.

DOME
Mais moi, je ne le suis pas vraiment… Je suis juste en peine d’amour… de toute l’humanité.

[…]

NARA
Dome prenait souvent la défense des gens, peu importe qui.

POPO
N’empêche, je dois rester ici pour gérer le village. Cette bande d’hurluberlus s’effondrerait sans moi !

POKILLA
Je crois au contraire que ce serait le temps de céder votre place.

POPO
À qui ?

POKILLA
À mon frère, par exemple.

POPO
Fils, te sens-tu prêt ?

WILOP
Oui, bien sûr père ! Je l’ai toujours été !

POPO
(en soupirant)
Au retour de Dowin, nous proclamerons le nouveau chef.

WILOP
Est-ce moi ?

POPO
Non, mais en tant que prince, c’est toi le choisiras…

POKILLA
Est-ce vraiment nécessaire ?

POPO
Oui… Allez, je vais me reposer… bonne route et bonne chance ! Faites attention…

Il va dans sa hutte.

WILOP
Il veut que ce soit Dowin ! C’est toujours la même chose, il me parle toujours de lui ! Dowin par-ci, Dowin par là ! Ça commence à bien faire ! Pourquoi un civil pas du tout entraîné serait meilleur que moi ?

POKILLA
Arrête Wilop, tu te comportes en bébé !

NARA
Vaut mieux rejoindre Jules et partir…

WILOP
Tu as raison, je me lamenterai en chemin.

POKILLA
Rappelle-toi, tu restes protéger le camp.

WILOP
Dommage, j’aurais tant voulu être avec toi Nara !

NARA
Tu peux toujours rêver !

WILOP
Dome est mort, maintenant tu peux…

NARA
Je n’aimais pas Dome, alors je t’en pris, tais-toi.

WILOP
Je t’ai vu pleurer.

NARA
Le lien entre nous tous est plus fort que tu le crois.

WILOP
Mais qu’est-ce qui t’empêche de sortir avec moi ?

POKILLA
Viens Nara, on y va… Mon frère détient le courage d’un taureau et la maturité d’une écrevisse.

WILOP
Eille, ce n’est pas gentil ! Je vais le dire à notre père !

POKILLA
Qu’est-ce que je disais…

[…]

Manette en main, Folio Mentol joue à un jeu vidéo.

FOLIO
Ah ! Ah ! Ah ! J’ai encore détruit le bien prématurément !

HISIS
C’est le mal que vous venez de détruire…

FOLIO
NON ! (Il envoie la console s’écraser contre le mur.) Pourquoi les humains font toujours gagner le bien ? Les humains sont stupides et en plus ils tombent amoureux ; l’amour c’est pour les faibles qui tolèrent l’incohérence !

HISIS
Et votre rendez-vous avec mère ?

FOLIO
De quoi es-tu en train de me parler ?

HISIS
Vous l’avez évité de peu, comme d’habitude.

FOLIO
Comme tu es de plus en plus perspicace…

Mo-Mo entre en pleurant et en se jetant dans les bras de Folio Mentol.

MO-MO
Père, j’ai de la grosse peine ! Une fille m’a… (Il regarde autour de lui.) Père… où êtes-vous ?

HISIS
Tu l’écrases Mo-Mo !

MO-MO
Euh… désolé…

Folio soulève son fils et le lance un mètre plus loin.

FOLIO
Ne recommence plus jamais ça !

MO-MO
La fille que j’aime m’a dit que j’étais laid !

FOLIO
Mais tu es laid Mo-Mo !

Mo-Mo repart à pleurer.

FOLIO
Pourquoi être laid ne serait pas une qualité ?

MO-MO
Les humains n’aiment pas les personnes laides !

FOLIO
Les humains sont des gens sans coeur qui se basent sur du superflu…

MO-MO
Oui, mais Mo-Mo lui, il a un coeur…

FOLIO
MO-MO N’A PAS DE COEUR ! MO-MO DOIT ÊTRE TRÈS MÉCHANT ET MO-MO VA ALLER MANGER LA FILLE QU’IL AIME ! Est-ce bien compris ou je dois le redire en arrachant la tête d’Hisis ?

MO-MO
Je n’aime pas, ce que je veux, c’est faire l’amour comme dans les films qui passent tard le soir…

Il rougit et s’en va.

FOLIO
L’influence de la télévision aura notre peau…

HISIS
L’idée de manger la fille qu’il aime…

FOLIO
Qu’est-ce qu’elle a cette idée ?

HISIS
Elle est magnifique.

FOLIO
Oui, je suis un très bon père, mais Mo-Mo m’inquiète ! Il pleurait tout à l’heure, ce n’est pas normal !

HISIS
Bête comme il est père, il copie seulement ce qu’il a vu… Nous sommes des démons pourvus d’une intelligence artificielle, et la seule chose qu’il nous manque, c’est l’amour ; et c’est tant mieux !

FOLIO
Interdis-lui la télévision… Je ne veux plus qu’il nous fasse de fausses crises, même si c’est plutôt drôle !

HISIS
Et vous et votre console de jeux ?

FOLIO Tu parles de l’amas de débris écrasé dans le coin de la pièce ou des caisses remplies d’autres consoles à tester ?

HISIS
Est-ce réellement ainsi que nous allons détruire l’humanité ?

FOLIO
Comment, as-tu un meilleur plan ?

HISIS
Et si nous anéantissions Swono et son armée de fils surentraînés ?

FOLIO
Je ne t’écoute plus, je suis trop occupé à ne pas t’écouter !

HISIS
Je vais aller voir si la nouvelle création de Fabiaramar avance…

[…]

À l’une des sorties du village.

JULES
Tout est prêt, on peut partir !

WILOP
Bonne chance… et surtout prend soin de toi Nara.

NARA
Je vais prendre ça amicalement.

Wilop s’approche et embrasse Nara.

JULES
Et ça, c’était amical ?

Nara balance violemment son pied entre les jambes de Wilop.

NARA
Ne t’avise pas de recommencer !

POKILLA
(riant)
Tu es toujours aussi bon avec les femmes Wilop ! Quoique tu utilises exactement la même technique que moi… c’est presque effrayant. Je crois que nous avons définitivement passé trop de temps exilé dans la forêt.

WILOP
Mais voyons, je suis un vrai professionnel de la drague ! Je vais juste m’étendre un peu et émettre quelques cris…

JULES
Bon… Allons-y… nous avons assez tardé.

Lopojo donne des sacs à Nara.

LOPOJO
Désolé pour tantôt…

NARA
Tu ne veux pas venir avec nous ?

LOPOJO
Ce serait avec joie, mais je vais m’occuper des tâches de Popo, ainsi que de celle de Kurto.

JULES
Comment va son frère ?

LOPOJO
Je ne l’ai jamais vu s’entraîner autant…

JULES
J’y pense… Kurto n’a pas eu d’enterrement ?

NARA
Ça va mal sans corps…

LOPOJO
Son frère lui a rendu hommage seul, c’était son vœu.

POKILLA
Sur ce, à bientôt vous deux et prenez bien soin de mon père !

LOPOJO
Tâchez de ne pas vous perdre…

[…]

Au centre-ville d’une petite ville.

MO-MO
Il faut qu’on se parle Mandi !

MANDI
Je t’ai déjà dit non !

MO-MO
On pourrait vivre heureux ensemble, comme dans les films, dans mon repaire du mal !

MANDI
Tu as mangé toute ma famille et mes amis, et tu voudrais qu’on vive heureux ?

MO-MO
C’était pour attirer ton attention !

MANDI
C’était inutile, tu mesures plus de dix mètres et pèses au moins quatre tonnes !

MO-MO
Il faut aller au-delà de l’apparence !

MANDI
De toute façon, j’ai déjà un petit ami !

MO-MO
Je l’ai mangé !

MANDI
Tu as fait ça pour moi ? Woah, c’est la première fois qu’un garçon mange mon copain pour sortir avec moi !

MO-MO
Non… c’est juste parce que j’avais faim !

MANDI
Tu n’es vraiment qu’un idiot !

MO-MO
C’est vrai que vous êtes sans coeur vous les humains ! Vous ne pensez qu’à votre propre estomac !

MANDI
Et vous les monstres, vous êtes laids !

MO-MO
Tu commences à m’énerver !

MANDI
Qu’est-ce que tu vas faire ?

MO-MO
Ça ! (Il attrape la belle brune et l’avale.) Bof, c’est moins bon que les vieilles dames…

[…]

Deux hommes camouflés regardent Mo-Mo.

AGENT W
Agent T, il semble que nous devons faire sauter une autre ville…

AGENT T
C’est pour le bien de ce monde agent W.

AGENT W
Ces démons pourraient rester cachés, ça nous éviterait de tuer tout ceux et celles qui les voient…

AGENT T
(en posant la bombe)
Je crois que Swono a entièrement raison de nous donner ces ordres, pas toi ?

AGENT W
Oui, sinon je ne ferais pas ce boulot.

AGENT T
Ce n’est pas comme si nous avions le choix…

Un hélicoptère vient chercher les deux hommes.

[…]

En reniflant devant lui, Théodore se rapproche d’un point précis.

THÉODORE
Sciator… je sais que tu n’es plus très loin.

Sciator saute d’un arbre et atterrit sur Théodore en lui déchirant le bras droit.

SCIATOR
Tu es venu mourir ?

THÉODORE
Ne sous-estime pas MA RAGE !

Ses ongles s’allongent et percutent le visage doré de la créature.

SCIATOR
C’est donc ça ton pouvoir ? J’avoue que je suis déçu…

THÉODORE
SALE VANTARD !

D’un coup de poing, il repousse Sciator, mais celui-ci le blesse sur l’autre bras.

SCIATOR
Vantard ? Non, je m’attends simplement à mieux de ta part.

THÉODORE
Ne t’en fais pas, JE VAIS TE TUER !

Il bondit à une vitesse folle vers l’ennemi, mais se fait embrocher.

SCIATOR
Hum… c’est une mauvaise idée de m’attaquer de front.

Faiblissant, blessé de la même manière qui a tué Dome, Théodore se dégage avec ses pieds d’un élan désespéré.

SCIATOR
Laisse-moi éteindre ses yeux imbibés de sang…

Il va pour l’achever, mais une pomme tombe devant lui.

SCIATOR
Qu’est-ce que c’est ? Est-ce que… c’est bon ? (Il se penche pour la ramasser, mais un petit singe le devance et entoure le fruit de ses bras protecteurs, et possessifs, en fixant le monstre avec de gros yeux.) Tu penses me faire peur petit humain poilu ! (Il élance sa lame vers le singe, mais celui-ci crie et bondit sur sa tête.) DESCENDS DE LÀ ! (Le singe charcute son crâne tandis que Sciator tente de le faire tomber sans utiliser ses lames. Il réussit, mais l’animal s’accroche à son nez en mordant très fort.) LÂCHE-MOI ! (Le singe arrache le nez, tombe par terre sur ses pieds et le recrache avec un petit air de dégoût.) Mais c’est quoi ton problème, tu protèges ce sauveur ? (Il lève la tête et voit que Théodore est parti… Puis, il pivote enragé vers le petit singe qui lui montre son doigt du milieu en riant avant de s’en aller en mâchouillant fièrement sa pomme.) J’ai été ridiculisé par ce mini homme…

Il entend des pas qui viennent vers lui et se cache vite dans le buisson, en vérifiant bien que le singe est parti.

[…]

Dans la forêt de conifères qui devient peu à peu une jungle.

NARA
On marche depuis trois heures et on n’a rien trouvé…

POKILLA
Continuons de suivre ses pas, il devrait prendre une pause bientôt !

Jules prend un vêtement déchiré et ensanglanté qui traîne par terre.

JULES
C’est la veste de Théodore…

POKILLA
On n’a plus qu’à suivre les traces de sang !

Sciator s’incruste derrière Jules et l’assomme avec le revers de sa lame.

NARA
Ce n’est pas vrai !

POKILLA
Concentre-toi bien sur ta magie, je vais le retenir !

SCIATOR
Aussi bien terminer ma mission…

NARA
Tu peux parler ?

SCIATOR
Qu’est-ce que tu crois, que je suis une bête sanguinaire qui vit juste pour détruire l’humanité ?

NARA
Oui ?

SCIATOR
Que de jugements… (Il propulse Pokilla dans les buissons d’un coup de pied.) Je vais te tuer, Nara !

NARA
Non, je dois me concentrer…

SCIATOR
Attention, tu vas lâcher un gaz !

NARA
Euh… c’est quoi le rapport ?

SCIATOR
Un méchant n’a pas le droit de faire de l’humour ? Moi aussi j’écoute la télévision, comme vous, les humains.

NARA
Le moment est mal choisi, on est censé se battre à mort !

SCIATOR
Blablabla… recule un peu s’il te plaît !

NARA Pourquoi ?

SCIATOR
Juste comme ça, pour rire. Ah ! Ah ! Allez, recule !

NARA
Je suis sûre que tu as creusé un trou pour que je tombe dedans…

SCIATOR
Zut ! Tu es plus intelligente que ce que je le croyais !

NARA
C’est normal, je suis la fille du groupe ! Prépare-toi à connaître ma colère…

Du feu jaillit de ses mains.. et elle avance d’un pas et tombe dans un trou.

SCIATOR
Et moi, je suis asexué et ça ne veut pas dire que je ne suis pas intelligent !

NARA
Qu’est-ce que vous allez faire de moi ?

SCIATOR
Tu devras te servir de tes pouvoirs pour sortir de là ! C’est un ordre de Folio Mentol.

NARA
Mais… je…

SCIATOR
Je sais, tu risques de mourir de faim et de froid avant même de réussir à faire quoi que ce soit…

NARA
Si tu n’es pas qu’un monstre, ne m’enferme pas ici !

SCIATOR
Aimerais-tu mieux une mort rapide et sanglante ? Moi aussi, mais c’est une idée de Folio Mentol, alors je ne peux assouvir mes penchants… Je crois que mon maître t’accorde une place toute particulière dans son plan.

Il s’en va…

NARA
Attends, qu’est-ce que tu as fait de Théo ?

SCIATOR
La discussion est terminée… Bonne chance et en pensant, en bas se trouvent des pâles copies de ma personne…

NARA
Et Jules et Pokilla ?

SCIATOR
Je leur réserve un autre sort. Disons que j’ai quelques trucs à comprendre. Adieu Nara, pourris bien dans ton trou.

Il dépose une plaque de métal excessivement lourde sur le haut du trou.

NARA
NON, REVIENS !

Le noir total l’envahit.

NARA
Ne… me laisse pas seule… Je… je déteste être seule. Je… l’ai été toute ma vie… jusqu’à ce que Dome me remarque.

[…]

Seul, Folio Mentol se tient devant la tombe de Dome.

FOLIO
Espèce d’imbécile… Elle pleure à cause de toi. Relève-toi, tu dois sauver ce monde ! À moins que tu préfères que je le détruise ? Ah, c’est ça, TU VEUX QUE J’ANÉANTISSE TOUTE TRACE DE L’ESPÈCE HUMAINE ? D’accord, d’accord, j’ai bien compris, c’est ce que je ferai. Mais n’oublie pas qu’elle pleure à cause de toi… et que je déteste la voir pleurer. Ah, c’est cruel, la vérité, beaucoup trop cruelle. Reviens vite et tue-moi, ou je la tuerai.

Rien ne se passe.

FOLIO
Dome, tu es pathétique, terriblement pathétique.

Il disparaît.

Une moufette s’amène, curieuse. Elle tapote le sol, toute mignonne, puis urine sur la tombe du défunt héros.

À suivre.

Tout en essayant de trouver son souffle, Popo s’approche de la tombe pourvue d’une pelle et de petits fruits.

POPO
Viens ici ma belle…

La moufette vient chercher ses petits fruits, puis elle s’en va.

POPO
T’étais mieux de ne pas me pisser dessus, je t’aurais rendu la pareille ! Bon, quand faut y aller, faut y aller…

Il enlève une première pelletée de terre, s’empressant de déterrer Dome.