Folio Mentol la première série, épisode 2 !

Folio Mentol, la première série (l’ancienne série)

Épisode 2
Le premier affrontement du bien contre le mal… et de l’indécision

Par
Dominic Fortin-Charland

Écrit en 2001

[…]

Au poste de polices de la capitale de la province de Zekke, où gît une bombe et des dizaines de cadavres, un homme avec le chemisier ouvert et la ceinture détaché surgit dans la pièce en pointant immédiatement son fusil sur le démon, sur Folio Mentol.

FOLIO
Ah, mais voilà enfin l’arrivée d’Hervei le danseur !

Hervei voit son arme disparaître tandis que ses deux pieds se séparent de son corps.

FOLIO
Mais voyons, pourquoi ne danses-tu pas ? On m’avait pourtant promis un spectacle de ballerines !

Hervei aperçoit son frère parmi les autres morts…

FOLIO
Danse ou je t’expédierai en enfer ! Vite, obtempère, je m’impatiente, je suis un enfant gâté de l’ère moderne !

Totalement horrifié, Hervei tente de danser sans ses pieds. La douleur est insoutenable.

FOLIO
(en ficelant les lèvres d’Hervei de barbelés)
Chut, chut, laisse-moi crier pour toi…

Il laisse jaillir un rire sadique mélangé à un cri d’horreur démesuré.

Juliette, une secrétaire avec qui Hervei faisait des courbettes dans une autre pièce, en profite pour se faufiler à travers les bureaux, les cadavres et la marre de sang pour soudainement se positionner derrière Folio Mentol, arme à la main.

JULIETTE
Rendez-vous !

FOLIO
Désolé mademoiselle, il semble que ce soit entre Hervei et moi, et que vous ne pouvez comprendre.

JULIETTE
Vous… Vous vous connaissez ?

FOLIO
Si je le connais ? Bien sûr que je le connais ! Il a arrêté l’un de mes ennemis, mon meilleur ennemi, l’un de mes protégés que je rendrai fou de mes propres mains.

[…]

Quelques temps auparavant, lors de l’accident, celle juste avant que Dome séjourne à l’hôpital aux côtés de ce bon vieux nudiste de Popo. Une voiture en feu est sur le dos tandis qu’une autre ère dans le faussé avec le devant totalement renfoncé.

Hervei tente désespérément de réanimer l’adolescent, ses vêtements en partie brûlés. Pendant ce temps, son grand-frère, Jehwer, fracasse une fenêtre avec sa matraque pour accéder à Popo qui est coincé dans le cartilage.

JEHWER
Monsieur ?

POPO
Je n’aurais pas dû revenir en ville.

HERVEI
(de plus en plus anxieux à l’idée de perdre Dome, il accélère ses manœuvres)
Allez, ne meurs pas…

JEHWER
Laisse-tomber Hervei, cet saleté de punk est mort ! Viens plutôt m’aider à dégager ses dommages collatéraux !

HERVEI
Ferme-la, je dois tenir jusqu’à l’arrivée des ambulanciers !

JEHWER
Oublis ça, on est dans un chemin perdu entre le trou du monde et la capitale ! Y’en a pour une heure avant qu’ils arrivent ! Va plutôt me chercher un truc à boire, le monsieur va mourir de déshydratation à force de perdre du sang !

POPO
(colérique, en dévisageant Jehwer)
Taisez-vous, ma vie n’a aucune importance si pour cela il faut abandonner celle d’un de mes prochains ! Allez plutôt aider votre frère ! Utilisez la batterie de votre voiture ; un bon coup de jus, y’a rien de mieux pour réveiller la jeunesse !

JEHWER
Heu, monsieur… laissez faire les professionnels.

POPO
Mais comment vous me parlez jeune impertinent ? Je suis un inventeur de génie, Popo Marius premier du nom, roi, chef et savant fou de son village ! J’ai déjà inventé des jeux de société moi monsieur, ils ont même été publiés ! J’ai fait faillite, mais ils ont été publiés !

JEHWER
Monsieur Marius, vous êtes clairement sous le choc. Je vous demanderais de ne plus parler et de rester calme.

HERVEI
(troublé)
Jehwer… il… il respire !

Dome reprend violemment conscience, son coeur recommençant à battre.

HERVEI
J’ai réussi ! J’AI RÉUSSI !

JEHWER
À ta place, je ne me réjouirais pas trop vite. À ce qui paraît, les cellules du cerveau meurent après un certain…

Dome aperçoit le fusil du policier et s’empresse de le saisir pour le pointer sur sa propre tête.

HERVEI
Ne fais pas ça…

DOME
Laissez-moi mourir, j’ai tout gâché !

HERVEI
Calme-toi, je suis sûr que ça peut s’arranger !

Dome se précipite pour enclencher l’arme, mais il se rend compte que son doigt est cassé.

JEHWER
(en enlevant brusquement l’arme des mains du jeune homme)
Bravo Hervei, t’as ressuscité la seule personne au monde qui n’est même pas foutue de te dire merci.

Hervei reprend son arme, le coeur battant, l’angoisse ne l’ayant jamais heurtée aussi fort.

DOME
(sombrement)
Merci…

HERVEI
De rien.

[…]

FOLIO
Enfin, bref de formalité, si vous voulez survivre, supprimez les avis de recherche envers Dome Zasan Mahvi ! Je veux être certain qu’il restera des nôtres jusqu’à la fin… celle que j’aurai choisi.

JULIETTE
Je ne peux pas… Vous… vous avez tué ceux qui le pouvaient.

FOLIO
Ah bon, dommage. Laissons parler la bombe qui sautera dans vingt secondes et détruira toutes les preuves.

JULIETTE
(voyant la bombe, elle range son fusil et attrape son amant, prête à le sortir de là)
Pitié, laissez-nous sortir !

FOLIO
Mais bien sûr, je ne suis pas un monstre. Il vous reste dix secondes.

D’un effort peu commun, Juliette soulève Hervei et court vers la fenêtre la plus proche.

FOLIO
C’est futile, le simple fait de m’avoir vu vous tuera. Mais bon, pouvoir à « l’amour » !

La bombe explose sur Folio Mentol tandis que Juliette réussit à sortir juste à temps. Elle se recroqueville sur le corps d’Hervei pour lui éviter des brûlures ou des éclats de mur.

Une ambulance vient aussitôt les recueillir.

TERRY
Vite, montez !

Terry, l’ambulancier, les aide sans grande délicatesse, puis retourne vite à son poste de conducteur pour déguerpir en vitesse.

JULIETTE
(en regardant un deuxième ambulancier qui prend grossièrement le pouls de son amant)
Est-ce qu’il va survivre ?

L’ambulancier enlève son masque antimicrobien. Il s’agit de Swono, l’énigmatique faux détective privé.

SWONO
Non.

Il dégaine son fusil et les abat tous les deux, en commençant par la fille.

[…]

Sur un pont, un énorme et vieux véhicule de transport de marchandises en forme de trapèze contraste avec les petites voitures plus classes et modernes. Les sauveurs, Dowin, Hako, Théodore, Nara, Dome, Jules, Wilop et Kurto, y sont entassés.

Jules conduit, Wilop est à ses côtés et les autres se partagent les banquettes arrière.

THÉODORE
Il fallait vraiment qu’on prenne ce bolide à gros cul ? Mon ego vous déteste.

KURTO
(recroquevillé dans l’énorme soute à bagages)
Moi pas entrer dans autre locomotion !

THÉODORE
Si seulement les vitres étaient teintées… SI SEULEMENT !

DOME
Tout cela n’explique pas pourquoi Jules m’interdit de conduire !

JULES
(en conduisant)
Pour notre survie.

NARA
Réponse simple et efficace.

DOME
Dowin, sauve mon honneur, dis-leur que je conduis bien !

DOWIN
Jules, je te nomme conducteur attitré des sauveurs de l’humanité !

DOME
LE MONDE S’ACHARNE CONTRE MOI !

JULES
Pour conduire, il faut au préalable APPRENDRE à conduire.

THÉODORE
(sarcastique)
Si on suit ce raisonnement, il faudrait apprendre à sauver le monde avant de le sauver.

DOME
(sarcastique lui aussi)
Ben voyons Théodore, il suffit de suivre la Légende, pas besoin d’entraînement !

WILOP
Ça recommence…

DOME
J’insiste, la bonne solution n’est clairement pas de le tuer.

WILOP
Peu importe, ton opinion ne vaut pas grand chose face au poids de la destinée.

THÉODORE
La « destinée ».

HAKO
En tout cas, moi j’ai hâte d’affronter ce Folio qu’est chose ! J’ai rencontré une belle autochtone qui me faisait de l’œil et c’est clair que je vais pouvoir expérimenter des délices exotiques si on revient victorieux de notre aventure !

WILOP
Bref, parce qu’on habite dans un village perdu dans le bois, on est nécessairement des autochtones ?

THÉODORE
Hako est gentil, moi je vous appelle les sauvages.

WILOP
Kurto était vendeur de chaussure dans un quartier chic de la capitale.

KURTO
Moi pas eu choix d’apprendre pour agrandir chaussures de marche.

WILOP
Il n’y a que moi qui n’a jamais connu la ville… du moins, jusqu’à maintenant.

Il regarde par la fenêtre, pensif, légèrement dépaysé par l’absence d’arbres et d’animaux.

DOME
(insistant)
Quoiqu’il en soit, je ne deviendrai pas l’automate d’une légende…

WILOP
Tu n’as qu’à sortir de la voiture et retourner vivre ta petite vie de maigrichon peureux, lâche et complètement stupide.

JULES
Wilop, Dome n’est pas le seul à douter. Il s’agit d’un processus normal chez tout être équilibré.

WILOP
Ça risque d’être beau à voir, plein de guerriers qui doutent sur un champ de batailles.

DOME
C’est lâche de tuer, ça ne règle absolument rien ! J’imagine le topo d’ici : Folio Mentol meurt, retourne en enfer… et dans la saison 2, il trouve un moyen de revenir sur Terre pour se venger ! Méchant beau cercle vicieux des plus répétitifs !

WILOP
(sarcastique)
T’as raison, on va mettre en prison un démon capable de se téléporter.

DOME
Bon, il peut se téléporter maintenant ! Tu vois, ça c’est le genre de détails que ce serait PLAISANT DE SAVOIR !

WILOP
C’est un démon, vous vous attendez à quoi, qu’il ait le pouvoir de cuisiner des omelettes sans casser des œufs ?

DOME
Ah ! Ah ! Un homme laite qui parle d’omelette !

WILOP
Je ne suis pas sûr de comprendre.

DOME
(en insistant sur chacun des mots)
Homme laid.

WILOP
(avec un regard de tueur)
N’insulte pas l’ego fragile d’un puceau, tu risquerais de le regretter.

NARA
En fait, je trouve que Wilop est plutôt beau garçon.

WILOP
Woah, la fille du groupe trouve que je suis beau !
(en faisant une grimace à Dome)
Nananinanière, c’est moi le plus beau !

NARA
Dome est assez beau lui aussi… J’aime son petit côté ténébreux.

DOME
T’as entendu ça le sauvage, je suis…
(en faisant une moue hautement exagérée)
… ténébreux !

NARA
Deux gamins… Jules aussi est beau, même Théodore avec son petit style drag queen.

THÉODORE
Heu…

HAKO
Dowin, nous sommes officiellement rejetés.

DOWIN
(en haussant les épaules)
Peu importe, moi je suis le sauveur de l’humanité.

HAKO
Je vivrai dans votre ombre pour toujours.

KURTO
Faut pas oublier moi, moi comprend toi ami grassouillet.

HAKO
Heu… grassouillet ?

NARA
Maintenant qu’on en parle, Kurto a un certain charme lui aussi.

HAKO
JE DÉTESTE MA VIE !

NARA
Ne t’en fais pas, il y a une jolie autochtone qui t’attend au village.

HAKO
Je l’ai inventé de toute pièce pour vous impressionner.

NARA
Échec.

Léger silence… et soudain, un énorme gargouillis fait trembler la voiture.

KURTO
(en se frottant le ventre)
Moi faim, nous tourner en rond depuis des heures.

WILOP
Raro nous a fait plein d’humus de navet !

THÉODORE
Au secours ?

KURTO
Moi tout mangé… Grand guerrier bien chaussé en pleine croissance.

DOME
Tu n’as qu’à manger Wilop !

WILOP
Un peu de respect, je suis son prince !

DOME
Tu n’es que le fils d’une sorte de gourou… ça ne fait pas de toi un prince !

WILOP
Sache l’inculte que notre regroupement fonctionne avec un « chef », mais aussi avec de la royauté et un Conseil.

THÉODORE
(en jouant à sa console portable, totalement désintéressé)
Passionnant.

WILOP
Mon père est le chef, ma soeur et moi sommes prince et princesse et le vieux Dotovip forme le Conseil à lui seul parce qu’il n’a jamais accepté qui que ce soit d’autres… mis à part Lopojo qui est devenu l’homme à tout faire du village. Il est même Sage-femme !

NARA
Lopojo, celui-là est clairement plus beau que chacun de vous réuni.

DOME
Nara, peut-on savoir POURQUOI TU NOUS DIS TOUT ÇA ?

NARA
Pour que vous vous entre-tuez tous et me laissiez marier Hako en paix.

HAKO
J’ADORE CE RETOURNEMENT DE SITUATION.

WILOP
Foutaise ! Nara, je vous conjure, choisissez-moi et vous deviendrez reine !

NARA
Je préfère mon petit porcinet.

HAKO
Je suis heureux et insulté à la fois.

DOME
Pas touche Hako, ton « meilleur » ami est déjà passé par-là.

HAKO
Si je me limite aux filles que monsieur n’a jamais dragué, c’est clair que je serai célibataire toute ma vie.

WILOP
Hako, tu me laisses Nara et je te laisse ma sœur !

HAKO
MARCHÉ CONCLUE.

NARA
TRAITE !

WILOP
Ah ! Ah ! Je suis le prince DE LA NÉGOCIATION !

DOME
Bravo Nara, tu deviendras peut-être reine du plus petit royaume de l’univers.

NARA
C’est toujours mieux qu’animateur d’un groupe de discussions virtuelles !

DOME
Tu sauras que c’est gratifiant de virer fou chaque jour en essayant de trouver des moyens d’attirer l’attention de ses membres pour éviter qu’ils ne vagabondent vers les réseaux sociaux ou pire, vers UN AUTRE GROUPE DE DISCUSSIONS VIRTUELLES.

Jules arrête brusquement la voiture, Théodore en échappe sa console portable.

THÉODORE
(en le reprenant)
Heille le malade, ne détruis pas mon seul échappatoire à votre délire de dégénérés du bulbe !

JULES
(un tantinet sur les nerfs)
Quelqu’un peut-il me dire clairement si je dois tourner à droite ou à gauche ?

DOWIN
Je te l’ai déjà dit Jules, Popo nous a conseillé d’y aller au ressenti, en se basant sur les rêves qu’on a vu la nuit derrière.

JULES
Quelqu’un peut-il me dire CLAIREMENT si je dois tourner à droite ou à gauche ?

THÉODORE
Si ça peut aider, moi j’ai rêvé que je vous lapidais toute la gang.

KURTO
Kurto sautillait de bonheur dans un petit champ de papillons.

NARA
Je gâchais ma vie pour un gars qui n’en valait pas la peine.

DOME
Je n’ai pas dormi.

JULES
Bienvenue dans le club. Dowin et Wilop, ils ne restent que vous pour me guider.

HAKO
On m’oublie encore !

WILOP
(traumatisé de s’en souvenir)
Ma soeur me lavait le dos dans une source chaude entourée de sculptures érotiques du panthéon des dieux.

JULES
Dowin.

DOWIN
À droite.

JULES
Tu m’indiques encore un chemin au hasard.

DOWIN
À droite, c’est l’ordre, à gauche c’est le chaos. Alors je dis à droite.

JULES
Dowin, ta simplicité causera notre perte.

DOWIN
À droite ! C’est moi le sauveur, c’est moi qui décide !

THÉODORE
Il s’enfle déjà la tête.

HAKO
J’ai… j’ai rêvé qu’un géant nous guidait jusqu’au repaire de Folio Mentol.

Le sol se met à trembler. Wilop s’assombrit en regardant dans le rétroviseur.

WILOP
Je vois… je vois…

DOME
Woah, tu possèdes le sens de la vue ? Félicitation !

NARA
(effrayée, n’osant pas regarder)
Wilop, rassures-nous… Qu’est-ce que tu vois ?

WILOP
Je vois des jambes…

DOME
Tu n’es pas habitué de voir des femmes en jupe ?

THÉODORE
Où ça ?

JULES
(en regardant à son tour dans le rétroviseur)
LES JAMBES D’UN GÉANT !

DOME
D’un géant ou… d’une géante ?

NARA
C’est quoi ce commentaire complètement déplacé ?

DOME
Chacun ses fantasmes… maintenant, PLACE À LA PANIQUE !

D’autres tremblement se font sentir et des cris se font entendre.

WILOP
C’est sûrement l’un des fils de Folio Mentol.

JULES
Ils sont combien ?

WILOP
Il y a Bêta, un espèce d’animal qui a attaqué le village… et quelques autres.

JULES
La précision n’est définitivement pas votre fort.

Une violente secousse retentit et le véhicule quitte le sol pour monter dans les airs.

THÉODORE
Nous… nous volons ?

JULES
Nuance, quelque chose nous soulève !

NARA
Jules, ce n’est pas le moment de faire de la rhétorique !

JULES
J’aimerais simplement savoir de quelle manière NOUS SOMMES CENSÉS LES COMBATTRE ?

DOME
Des bombes nucléaires ?

NARA
Propose monsieur le pacifique.

DOME
Seuls les fous ne changent pas d’idée ! Hé ! Hé ! OÙ EST MA BOMBE NUCLÉAIRE ?

WILOP
Dowin a un don énergétique puissant et… pour nous, c’est plus vague !

DOWIN
C’est donc à moi de le combattre !

Il ouvre la portière cabossée et saute en bas.

THÉODORE
Ben ouais, c’est ça, laisse-nous tomber !

DOME
Heu, j’ai comme l’impression que son ego-trip vient d’atteindre son paroxysme.

KURTO
Vous ouvrir coffre, Kurto doit défendre petit garçon chétif !

JULES
En fait, tout le monde devrait sauter avant qu’il nous…

La voiture est propulsée dans les airs.

JULES
… LANCE !!!

[…]

MO-MO
Et une voiture dans l’eau !

Excessivement grand et gros, le géant s’amuse comme s’il jouait avec des petites voitures.

Dowin atterrit devant lui.

DOWIN
Tu vas regretter d’avoir fait ça !

MO-MO
(en se penchant vers le petit homme)
T’es qui toi ?

DOWIN
DOWIN ZAETA WINAM !

MO-MO
Bah, t’as pas l’air comestible ! Pas grave, je vais t’écraser !

Il soulève sa grosse jambe de géant et la dirige vers lui.

DOWIN
Si je suis le sauveur, je réussirai à le battre… sinon, je mourrai de la manière la plus naïve qui soit !

[…]

Dans la voiture en chute libre.

WILOP
Vite ! SAUTEZ À L’EAU !

Kurto arrache l’arrière du véhicule et saute sur les barreaux du pont.

WILOP
Ou sur le pont si vous êtes un surhomme.

Dome détache sa ceinture en même temps que Wilop et Jules.

WILOP
(à Dome)
Je parlais aux autres, toi tu peux rester ici ! C’est peut-être ça, ta destiné, mourir pour nous laisser vivre la nôtre !

JULES
Tu parles trop, c’est complètement en contradiction avec la situation.

Jules se lance en premier tandis que Dome rattache stupidement la ceinture de Wilop sans être subtil, le regard rempli d’une vengeance exagérée. Sauf que Wilop ne le remarque pas, trop occupé par Nara qui semble en difficulté avec sa ceinture. Tandis que Dome, Hako et Théodore ont déjà sauté, lui dégaine son couteau pour libérer Nara.

NARA
Merci !

Elle saute à son tour… Puis Wilop fait de même, sauf qu’il ne va pas bien loin, sa ceinture encore attachée.

WILOP
(en revoyant dans son esprit la scène où Dome l’a rattachée, réalisant enfin son existence)
DOME !

La voiture percute la rivière.

[…]

MO-MO
Pourquoi restes-tu dans la trajectoire de mon pied ?

DOWIN
Parce que je suis le sauveur de ce monde !

MO-MO
Toi… Non, impossible, tu es minuscule. Moi je pourrais l’être… mais je préfère manger des personnes âgées.

DOWIN
Moi au moins, j’ai encore une chance avec les filles !

MO-MO
Toi, tu n’en auras plus quand je t’aurai aplati !

DOWIN
Je t’attends… en essayant de ne pas paniquer !

Kurto surgit devant Dowin et l’éloigne du pied qui allait l’écraser.

KURTO
Moi viens aider mon maître insouciant !

DOWIN
Maître ? Génial, j’adore ça comme surnom !

KURTO
(en regardant Mo-Mo, stupéfait)
Jamais vu quelqu’un plus grand que moi…

MO-MO
Si tu crois pouvoir me battre, tu te trompes !

KURTO
Moi pas battre, moi défendre Dowin !

MO-MO
C’est la même chose.

KURTO
Non !

MO-MO
Bah, dans les deux cas, vous mourrez tous les deux mourir.

[…]

Sur le rivage du Iche, trois personnes sortent péniblement de l’eau.

Épuisé, Dome reste couché par terre, face première dans le sable.

DOM
Tout le monde va bien ?

JULES
Je suis juste un peu mouillé…

DOME
On aurait dû mettre des couches pour rester au sec !

NARA
Attendez, où sont Hako, Theodore et Wilop ?

JULES
Est-ce qu’ils ont sauté ?

NARA
Théodore et Hako oui, Wilop a dû sauter après moi.

Dome scrute l’eau, excessivement blême, comprenant que sa blague était certainement la plus idiote de l’univers.

JULES
Que cache ce regard anxieux ?

DOME
Une stupidité ?

JULES
C’est-à-dire ?

DOME
Je reviens…

Il rampe vers l’arrière et replonge dans l’eau en même temps que Nara et Jules.

JULES
Il faut chercher dans le sens du courant !

NARA
Ou simplement remarquer qu’il y a des bulles devant toi.

HAKO
(en sortant de l’eau paniqué)
Aidez-moi… C’est Théodore ! Je… je suis tombé dessus !

Jules s’empresse d’aider Hako à garder la tête de Théodore hors de l’eau.

Dome jaillit de l’eau pour reprendre son air.

DOME
Qu’est-ce qu’il a ?

JULES
Il… il ne respire plus !

[…]

Kurto s’élance pour frapper le démon géant d’une prise de karaté hyper sonique, mais Mo-Mo arrête son attaque et réplique avec son énorme poing, sans utiliser la moindre technique… Kurto est violemment propulsé contre une poutre en ciment et la défonce.

MO-MO
(en riant, ce qui fait trembler le sol)
Mo-Mo 1, minus 0 !

DOWIN
Kurto !
(en se plaçant devant son nouvel ami)
Reste derrière moi…

MO-MO
N’essaie pas de le protéger, il est déjà mort !

Dowin se retourne et voit le corps de Kurto couvert de sang, immobile.

DOWIN
Kurto… c’est de ma faute.

MO-MO
À ton tour !

Il s’enligne pour écraser Dowin qui ne réagit pas, trop perturbé d’avoir perdu Kurto.

DOWIN
Je ne sauverai jamais personne. Je ne suis qu’un nul sorti d’une asile.

Kurto se relève soudainement pour pousser le sauveur et se faire aplatir à sa place.

MO-MO
Ah ! Ah ! Personne ne peut survivre à mon attaque écrapou !

Kurto bouge encore, agonisant, mais pas mort.

KURTO
Dowin…

MO-MO
Ah, le minus est coriace. C’est le plus grand des minus.

DOWIN
Kurto…

KURTO
Moi aussi étais un premier de classe. Moi adorais travaux manuels, théopeine de Pythagore, apprendre des langues. Kurto voulait être médecin pour sauver des vies. Mais coup sur la tête, barre à clou… Un enfant jaloux Kurto. Commission cérébrale. Pas sûr pouvoir remarcher… mais Kurto ici aujourd’hui… et… j’ai sauvé une vie, la vie sauveur.
(difficilement)
Toi jamais abandonner, grandeur ne fait pas courage. Il faut se relever, apprendre… garder courage.

MO-MO
Quel moment touchant, si seulement je pouvais comprendre vos émotions.

Il prend Kurto et l’étire pour le séparer en deux… Le sang pleut sur Dowin. La respiration du sauveur accélère, l’horreur et la rage le gagnant, et une énergie blanche et pure ne cessant de grandir dans ses mains.

[…]

JULES
(en regardant Théodore, paniqué)
Il va falloir lui faire le bouche à bouche.

DOME
Nara… tu ne voulais pas devenir infirmière par hasard ?

NARA
J’aime mieux me pratiquer sur des mannequins !

DOME
Un mannequin du genre de Lopojo ?

HAKO
Merde, il va peut-être mourir !

NARA
Fais-le toi ! C’est quand même toi qui l’as presque tué !

Mal à l’aise face à cette idée, Hako ne sait pas quoi répondre.

DOME
Presque est un grand mot…

JULES
Dome, ce n’est pas le mo…

DOME
(le coupant)
Nara, sauve-le s’il te plait, je retourne chercher Wilop !

Il plonge à nouveau dans l’eau.

NARA
J’ai à peine écouté dans mes cours ! Je n’ai jamais voulu devenir infirmière, J’HAÏS ÇA LAVER DES PÉNIS RATATINÉS !

HAKO
Tant pis, même si c’est dégoûtant, je ne peux pas le laisser mourir… Je vais le faire !

[…]

DOWIN
Je ne sais pas ce que vous voulez saletés de démons, mais je jure que je vous éliminerai tous !

MO-MO
Personne ne peut s’opposer à mon père.

DOWIN
MEURS !

Il se fâche et saute sur Mo-Mo… enfin, sur son pied gauche.

MO-MO
Espèce de larve !

D’un petit geste anodin, il catapulte Dowin en bas du pont.

[…]

HAKO
C’est la chose la plus dégelasse que j’aurai fait de toute ma vie !

JULES
Ce n’est pas très gentil pour Théodore…

NARA
… et ça te donne l’air incroyablement homophobe.

HAKO
Théodore n’est pas gay, il est bi !

NARA
Ce n’est pas exactement ça que je voulais dire…

Dome refait surface et voit que les autres sont encore indécis.

DOME
Je l’aurais fait moi…

HAKO
Fais-le !

DOME
Mais Nara est beaucoup trop jalouse…

NARA
Imbécile, JE NE T’AIME PLUS ! J’étais inquiète par amitié, c’est fini depuis longtemps nous deux ! Laissez-moi faire !

Elle approche sa bouche de Théodore.

DOME
(l’air victorieux)
Psychologie inversée.

NARA
J’abandonne, j’ai trop peur d’échouer et de causer sa mort. Hako, ce sera toi qui porteras sa mort sur ta conscience !

HAKO
Bon, dans le pire des cas, il voudra m’épouser et j’hériterai de sa fortune.

Il approche son visage de celui de Théodore.

DOWIN
(en tombant vers eux)
AAAAAHHHHHH !

DOME
Il pleut des Dowins !

Dowin atterrit sur le ventre de Théodore qui ouvre brusquement les yeux et retrouve son air. Il a les yeux rouges pendant quelques secondes, mais personne ne le remarque. Il ne voit qu’Hako qui est près de lui avec ses lèvres tendues… et il le repousse violemment.

THÉODORE
Dégage Hako !

DOME
Il revint à la vie et dit : « Dégage Hako ! » Que c’est poétique ! Sur ce…

Rassuré, il retourne vite chercher Wilop.

HAKO
(en souriant à l’extrême, pleurant de joie en le prenant dans ses bras)
Tu es vivant !

Nara craque elle aussi, pleurant, mais elle se ressaisit vite, se souvenant d’un léger détail.

NARA
Wilop…

D’un commun accord, Jules et Nara plongent à leur tour.

THÉODORE
(à Hako)
Tu n’allais quand même pas me faire le bouche à bouche ?

HAKO
Ils m’ont obligé !

THÉODORE
La prochaine fois, laisse-moi crever !

HAKO
Okay…

Léger silence.

THÉODORE
Merci, merci d’avoir bien aimablement voulu me sauver la vie.

HAKO
(lui souriant)
N’importe quoi pour un ami !

THÉODORE
Mais t’aurais quand même pu penser à SAUVER MES JEUX VIDÉO !

DOWIN
(en se relevant péniblement)
Heu, où sont partis tous les autres ?

HAKO
Sauver Wilop… Je croyais qu’il était allé t’aider, mais s’il n’était pas avec toi, il…

Dome sort de l’eau en s’enfuyant, Wilop le poursuivant avec un air morbide.

DOME
J’étais sûr que tu m’avais vu faire ! JE TE LE JURE !

WILOP
Je vais te tuer !

Wilop saute sur Dome et le projette par terre. Puis, sans attendre, il brandit son couteau de poche et l’enfonce sans que personne autour n’ait le temps d’intervenir.

NARA
(sortant de l’eau elle aussi, suivie par Jules)
DOME !

Dome ouvre les yeux et voit l’arme plantée à quelques millimètres de son visage.

DOME
Je suis en vie ?

WILOP
Nous avons une mission et chacun de nous jouera un rôle très important.

DOME
Tu disais que mon destin, c’était de « mourir ». Alors vas-y, tue-moi.

WILOP
Tais-toi et ne recommence plus jamais une pareille connerie !

DOME
J’insiste, tu devrais me tuer…

WILOP
Non, peu importe tes fautes, tu restes un sauveur… et je l’espère, un ami.

Il tend sa main à Dome pour l’aider à se relever.

DOME
Ça prouve que tu es un bon prince !

WILOP
Parce que monsieur a soudainement du respect pour moi ?

DOME
J’en ai toujours eu…

JULES
Pour ma part, si tu menaces à nouveau Dome, je t’attrape et je te noie.

WILOP
C’est effrayant.

JULES
Absolument.

WILOP
(en remarquant l’absence de Kurto)
Pour subtilement changer de sujet, Kurto est-il seul contre le démon ?

DOWIN
Il… Kurto est mort.

WILOP
Deux géants s’affronteront et le mal détruira l’homme au grand coeur devant le regard horrifié du sauveur.

JULES
Est-ce l’une des lignes de la Légende ?

WILOP
Oui, approximativement…

JULES
Est-ce qu’on pourrait savoir le reste ? Ça nous éviterait dans perdre un autre faute de préparations.

WILOP
NON ! Je veux dire, non… Nous n’avons pas le temps, nous devons suivre le géant jusqu’à son repaire.

JULES
Si vous voulez qu’on vous croit, vous devriez nous dire tout ce que vous savez !

WILOP
Vous voyez bien que nous avons raison, UN GÉANT DÉVASTE LA VILLE.

JULES
Nuance, nous croyons à présent en la présence d’un géant, mais nous n’avons aucunement davantage confiance en vous. Vos cachotteries nuisent grandement à votre crédibilité.

NARA
Jules 1, Wilop 0.

WILOP
Bon, si vous insistez : la Légende n’a rien de concret, elle est basée sur des visions plus ou moins floues. Et pour être encore plus franc, même moi, je n’ai pu lire la Légende en entier. Un prince ne possède pas un tel pouvoir. Je dois être « préservé » de celle-ci.

Le géant s’en va tranquillement en détruisant un hélicoptère.

JULES
Bon, suivons-le, tu nous diras tout ce que tu sais en chemin.

[…]

Sur sa petite chaise de bois, Folio Mentol joue à la bataille de pouces contre lui-même.

HISIS
Père, Mo-Mo vient de tuer l’un des sauveurs comme dans la Légende. Donc, celle-ci est vraie.

FOLIO
Et alors ? Je ne t’ai jamais vu émettre le moindre doute à ce sujet.

HISIS
Si le reste de la Légende est vraie, vous…

FOLIO
Blabla inutile, je changerai la fin.

HISIS
Ils n’ont même pas compris que Mo-Mo nous sert d’appât, ils semblent plus bêtes que prévu.

Un étrange démon habillé en scientifique les rejoint.

FABIUS
Maître, ma dernière création est terminée !

FOLIO
Impertinent, je t’avais demandé un café, pas une nouvelle invention révolutionnaire et meurtrière capable de m’éviter une mort certaine à la fin de cette grotesque mésaventure !

FABIUS
Sciator… le café s’il te plaît !

Sciator l’apporte difficilement, la créature pourvue de deux longues lames dépourvues de doigts.

FOLIO
(le goûtant)
Il est chaud !

Enragé, il se lève et saute sur Sciator pour l’attaquer sordidement.

SCIATOR
(troublé)
Maître, que faites-vous ?

FOLIO
Il me semble que c’est évident, je te tue !

Sciator transperce Folio Mentol avec ses bras tranchants et le repousse d’un coup de pied.

FOLIO
(en retombant sur ses deux pieds)
Il sera parfait ! Hisis, est-il dans la légende ?

HISIS
Oui, elle parle d’une créature mi-humaine mi-fer à l’image de l’enfer.

FOLIO
Remédions à la situation…

HISIS
Comment ?

FOLIO
Nous changerons le fer par de l’or ! AH ! AH ! AH ! Je suis vraiment trop méchant !

HISIS
(découragée)
Je m’abstiens de commentaire.

[…]

À quelques pas du pont, les héros observent Mo-Mo tandis qu’il se fait attaquer par les policiers pendant qu’il dort. Les balles qui se logent dans sa tête ne le dérangent pas le moins du monde.

NARA
Ça fait une heure qu’il dort !

JULES
C’est étrange que l’armée ne soit pas encore là !

WILOP
Ne comptez pas trop sur l’armée…

JULES
C’est-à-dire ?

WILOP
Folio Mentol l’a peut-être déjà détruite, mais vos gouvernements continuent de le cacher.

JULES
Hum, logique, aucun gouvernement n’annoncerait publiquement l’anéantissement total de son armée.

NARA
N’empêche que j’en ai marre de rester ici.

THÉODORE
Dire que hier, j’étais chez moi à me faire une petite branlette et qu’aujourd’hui, je suis mort.

NARA
Moi j’étudiais un examen de métaphysique. Du moins, j’essayais.

DOWIN
S’il vous plait, ne me rappelez pas que je vais couler mon année !

NARA
Le seul préparé à tout ça, c’est Dome.

DOWIN
En parlant de lui, il n’est toujours pas revenu !

JULES
Cela fait trente minutes, il ne devrait pas tarder.

WILOP
Dome n’a pas l’air si préparé que ça…

JULES
Il savait que quelque chose dans le genre nous arriverait, il a bâti sa vie en conséquence.

Dome surgit en courant en lançant un tube vers Mo-Mo.

DOME
Couchez-vous !

WILOP
Heu, c’est quoi ?

DOME
UNE BOMBE un tantinet artisanale.

JULES
COUCHEZ-VOUS !

La bombe explose dans un torrent monumental.

NARA
(en s’adressant à Wilop)
La plupart du temps il sait ce qu’il fait ! La plupart du temps seulement.

WILOP
Au secours ?

DOME
Ah ! Ah ! Avec ça, j’ai dû réveiller ce gros pachyderme !

DOWIN
Ça fonctionne, tenez-vous prêts !

HAKO
(en se réveillant)
La vache, j’ai bien dormi !

DOME
Ne faites pas d’allusion, je ne parlais pas de Hako !

DOWIN
Moi non plus, Mo-Mo a recommencé à bouger !

THÉODORE
Mo-Mo ?

DOWIN
C’est son nom !

THÉODORE
(dégoûté)
Cette chose possède un nom et c’est « MO-MO » ?

HAKO
J’ai vachement faim…

DOME
Mo-Mo se frotte le ventre, il doit avoir faim !

HAKO
On devrait aller au restaurant.

DOME
Merde, il vient d’engloutir un restaurant !

HAKO
Hum, il faut que je trouve Dowin !

DOWIN
Heu ?

HAKO
C’est… c’est sorti tout seul !

JULES
Hako semble relié mentalement à Mo-Mo !

WILOP
(en se rappelant une autre ligne de la Légende)
Un des sauveurs sera capable de lire les pensées du géant et avec cela et sa force, il le vaincra… peut-être !

JULES
Même les citations de votre Légende sont floues.

HAKO
(soudainement apeuré)
C’est moi qui vais… le vaincre ?

DOME
Je rappelle qu’il y a un peut-être et qu’il ne faudrait pas risquer sa vie inutilement.

HAKO
Pour l’instant, je suis surtout terrifié.

JULES
Je te conseille d’en apprendre plus sur lui en analysant chacune de ses pensées.

HAKO
Attends que j’essaie… Hum, il aime les personnes âgées parce qu’il croit que c’est moins gras !

WILOP
Je me demande de plus en plus pourquoi vous avez été choisi…

JULES
Hako, essaie de te concentrer sur son point faible, ou sur des pensées un peu plus importantes que ses goûts gustatifs…

HAKO
Mo-Mo a décidé de rentrer à son repaire, nous n’avons plus qu’à le suivre !

WILOP
Bien, voilà qui est mieux !

DOWIN
(pâlit)
Allons-y…

WILOP
Ça va monsieur le sauveur ?

THÉODORE
Réfléchis le prince, Kurto était le plus fort de nous huit, si lui est mort, nous aussi on va…

DOWIN
Non, je garde espoir ! Si c’est mon rôle de sauver le monde, je ne vois pas pourquoi je mourrais ici.

THÉODORE
Heu, et nous dans tout ça ?

DOWIN
Vous mourrez pour la bonne cause.

THÉODORE
Woah, je ne pensais pas que Dowin savait faire des blagues.

DOWIN
Je ne blaguais pas.

Léger silence.

THÉODORE
Bon, qui vote de rentrer à la maison ou ailleurs qu’à la maison, parce que tant qu’à être en fugue…

DOME
Je reste. Ce géant a tué trop de gens pour que je retourne me tartiner la moustache.

NARA
Je te suis si tu promets de ne plus jamais utiliser cette expression.

HAKO
Je suis d’accord avec Dome, ce serait poche de le laisser bouffer plein d’autres personnes âgées.

JULES
Arrêtons-le en la mémoire de Kurto.

WILOP
Woah, je suis ému… Pour la première fois, j’ai presque l’impression que vous êtes vraiment les sauveurs !

JULES
Théodore, tu ne pourrais pas emprunter un peu d’argent à ton père pour acheter des armes ?

THÉODORE
Heu, j’ai une gueule de fils à papa ? Si je l’appelle, il vient me chercher en hélico et adios amigos.

DOME
Bon, il ne nous reste plus qu’à voler une autre voiture !

JULES
Dome…

DOME
Je me tais.

THÉODORE
En fait, on n’aura pas le choix, je suis à sec d’argent de poche.

JULES
Super… Dome, à toi l’honneur.

DOME
C’est le plus beau jour de ma vie !

Il court briser une vitre de voiture avec sa tête.

[…]

Non loin de là, un hélicoptère armé jusqu’aux dents vole dans les cieux. L’un des agents au service de Swono saute en bas attaché à une corde pour déposer une boîte sur le sol.

AGENT E
C’est fait !

AGENT R
(en pilotant tout en parlant dans son micro-casque)
Swono, la bombe est prête.

AGENT E
J’ai localisé les cibles qu’il a demandées et j’attends son autorisation pour tirer.

AGENT R
Il ne te la donne pas.

AGENT E
Pourquoi ? Ils ont vu le géant et Swono souhaite plus que tout la mort de ce « Dome » !

AGENT R
Swono dit que les gamins pourraient nous être utiles.

SWONO
(en rejoignant la conversation, en audio)
À vrai dire, j’attends que les sauveurs et les démons s’entre-tuent comme dans leur légende. C’est peut-être là notre seule chance de l’emporter contre Folio Mentol…

[…]

Au repaire des démons.

FOLIO
Sciator amélioré est-il prêt ?

FABIUS
Oui maître.

FOLIO
Pourquoi m’appelles-tu toujours « maître » ?

FABIUS
Parce que c’est vous le patron !

FOLIO
Maintenant fils, vous m’appellerez père ou votre grosse tête me servira de petit déjeuner ! Même si je ne mange jamais.

Mo-Mo surgit en défonçant le mur… et en pleurant.

MO-MO
Père ! Père ! Je n’ai pas trouvé Dowin ! J’ai seulement trouvé un petit minus qui portait le même nom que lui !

FOLIO
C’était lui…

MO-MO
Lui ? Mais la légende dit le grand Dowin !

FOLIO
Il parle de son coeur et non de sa grandeur.

MO-MO
Oh !

Il ne comprend pas plus.

FOLIO
Fabiaramar, allez chercher Hisis !

MO-MO
Papa, Hisis est derrière toi !

HISIS
Comme toujours.

FOLIO
Que dit la Légende sur la première rencontre entre Dowin et moi ?

HISIS
Confronté à son destin, le sauveur apparaîtra devant le démon et sans même comprendre pourquoi, il le combattra.

FOLIO
Ça ne me dit pas quand ! Tout est prêt pour leur accueil, donc, qu’ils arrivent MAINTENANT !

Une voiture surgit par le trou causé par Mo-Mo et s’arrête juste devant les démons.

FABIUS
C’est alors qu’un monstre de métal surgit avec les héros à son bord.

FOLIO
Monstre de métal ? J’appelle ça une FW modèle 43 déjà vieille de cinq ans ! Dire que c’est toi mon fils intelligent !

DOME
(en débarquant du véhicule)
C’est une FW 44, alors n’insultez pas votre fils !

FOLIO
J’en ai une identique, je l’ai volé pour enrager une dame de la haute société et son lynx apprivoisé.

DOME
Elle a beaucoup de contrôle sur la route, surtout en sens inverse !

FOLIO
C’est vrai que cette dame possédait un petit quelque chose de spécial.

DOME
Je parlais de la FW 44.

FOLIO
Espèce de matérialiste, TU N’AS RIEN COMPRIS AU SENS DE LA VIE !

DOME
Heu… Bref, Folio Mentol, quel est votre nom ?

FOLIO
Est-ce réellement supposé être drôle ?

DOME
Je suis souvent le seul à me trouver drôle… et je me dis que Folio Mentol, ça doit être un pseudonyme.

FOLIO
Si j’utilise un pseudonyme, c’est justement pour ne pas révéler mon vrai nom au premier abruti qui ose s’y intéresser.
(soudainement super enthousiaste)
Je m’appelle Casius Marius, ET TOI, MON NOUVEL AMI, comment t’appelles-tu ?

DOME
Moi c’est Dome ! Alors comme ça, on est censé te tuer ? C’t’un peu poche.

Fabius, Hisis et Sciator sortent subtilement de la pièce.

FOLIO
(en regardant à l’intérieur du véhicule, en voyant Dowin)
Bon, ça suffit, tasse-toi, c’est lui qui m’intéresse !

DOME
Désolé, mais personne ne touche à mes amis sans d’abord me passer sur le corps.

[…]

Pendant ce temps, dans la voiture.

HAKO
Pourquoi tu ne sors pas ?

DOWIN
C’est lui !

HAKO
Oui, et alors ?

DOWIN
Tu ne comprends pas, c’est lui qui a tué Spot…

HAKO
Raison de plus de lui rentrer la raie dans la cul par les deux bouts de son œsophage !

DOWIN
Il a totalement perturbé ma vie… Je n’arrive même pas à bouger. Hako, j’ai peur, je veux rentrer à la maison.

HAKO
Tant pis pour toi, parce que c’est le moment d’y aller !

Il agrippe Dowin et sort à l’extérieur en le transportant.

[…]

FOLIO
C’est héroïque de ta part de t’interposer, mais je n’ai pas besoin de cours de danse !

DOME
Est-ce une sorte de métaphore incompréhensible dont toi seul détient le secret ?

FOLIO
Non, je croyais que tu savais danser. Comme tu me déçois, Hervei savait, lui…

DOME
Hervei… le policier ?

FOLIO
Il était à deux doigts de mettre les services secrets à tes trousses. Il voulait être certain que tu ne te suicides pas.

DOME
Pourquoi parles-tu de lui au passé ?

FOLIO
Il n’y a rien de plus drôle qu’un héros qui se suicide. Je préfère que tu profites pleinement de ta liberté.

NARA
Je suis un peu perdue. Vous faites des blagues de voiture puis soudainement, vous parlez de suicide…

FOLIO
Dome, comment sauveras-tu le monde si au fond de toi, tu n’es ici que pour que je t’éviscère.

DOWIN
Heu… salut… ça va ?

FOLIO
Sauvé par la cloche… ou par l’idiot, ça dépend du point de vue.

Il se lève de sa chaise en bois.

WILOP
Je crains le pire.

Folio Mentol sourit en tendant sa main droite à Dowin, en faisant une révérence.

FOLIO
Enchanté noble sauveur ! Bienvenue dans mon humble demeure !

DOWIN
Enchanté…

Surpris par ce signe d’affection, il lui sert la main, quelque peu hésitant.

WILOP
Heu, Dowin…

DOME
(en voyant le sourire de Folio Mentol)
DOWIN, lâche sa main !

Dome tente de repousser Folio Mentol, mais revole aussitôt contre le mur.

FOLIO
Vous êtes vraiment stupides et attendrissants.

DOWIN
(l’être de ses cauchemars pulvérise sa main et il se courbe de douleur)
Aaaaaaaaaarrêtez…

FOLIO
Je vous tuerai tous, toi le premier !

Théodore ressent quelque chose d’étrange et saute comme une bête vers Folio Mentol.

THÉODORE
NON !

De sa main libre, Folio gèle les jambes de l’assaillant. Puis, une trappe s’ouvre en dessous de Théodore et il tombe dedans.

HAKO
Théodore !

Il court pour l’aider, mais il se fait prendre par une énorme main.

MO-MO
C’est moi qui s’occupe de toi, minus !

Il marche tranquillement hors du bâtiment, en salivant sur Hako.

DOME
HAKO, DÉPRENDS-TOI !

HAKO
Occupe-toi de Dowin, SAUVE-LE !

WILOP
N’oublie pas, TOI SEUL PEUT LE TUER ! TROUVE SON POINT FAIBLE !

FOLIO
Vous n’avez aucune chance !
(en tordant l’autre bras de Dowin)
C’est tellement drôle…

NARA
Il faut…

Elle s’évapore subitement.

JULES
(stupéfait)
Nara vient de disparaître !

DOME
NARA ?

WILOP
Nous ne sommes plus que quatre, faites attention !

JULES
Ils nous ont piégé, ils se sont servis de Mo-Mo pour nous…

Un tube tombe du plafond et il l’aspire vite fait bien fait.

DOME
Jules !

Il tente d’attraper les jambes de son ami, mais c’est trop tard.

WILOP
En tout cas, ça prouve sa théorie !

DOWIN
(en se tordant de douleur)
Dome… AIDE-MOI !

DOME
Wilop, essaie d’éloigner Dowin de Folio. J’ai un plan.

WILOP
Est-ce que je peux vraiment compter sur toi ?

DOME
Bien sûr, pourquoi douterais-tu de moi ?

WILOP
Tu as légèrement tenté de me tuer.

DOME
C’est parti pour l’alliance improbable ! Le prince et le fou contre la fin du monde !

[…]

Au fond d’un trou étroit, Théodore fracasse le sol et Sciator bondit derrière lui en poussant un cri monstrueux tout en frottant ses lames en or massif.

THÉODORE
(sans se retourner, faiblement)
Ça va faire mal !

SCIATOR
Te voilà réaliste !

Il plante l’une de ses lames dans le ventre de Théodore.

SCIATOR
Sache une chose avant de mourir, maître Fabiaramar avait besoin de fond pour ses inventions. Ma première mission fut donc brève et expéditive : cinq minutes pour convaincre ton père de me léguer toute sa fortune.

THÉODORE
Crétin… brève et expéditive… sont des synonymes. Tu te noies dans les pléonasmes.

Sciator plante sa deuxième lame en lui.

SCIATOR
Silence ! Comme je disais, j’ai abattu tous ses serviteurs, ta tante, ses parents, leurs infirmiers, tous vos misérables animaux exotiques, puis je lui ai dit que j’abattrais également son fils s’il n’ouvrait pas immédiatement son coffre-fort.

THÉODORE
(traumatisé)
Il… il a dû s’étouffer en essayant d’avaler sa clé.

SCIATOR
Oui, il l’a bel et bien avalé.

THÉODORE
Ah ! Ah ! Pas de chance, mon père me détestait.

SCIATOR
Juste avant que je ne l’éviscère pour la récupérer, il m’a dit qu’il ne laisserait jamais cet argent à personne d’autre que toi. Il a ajouté que tu deviendras une bonne personne parce que tu as de bons amis, et que c’est grâce à cette amitié avec des gens du « peuple » que jamais tu ne deviendras un aussi mauvais père et entrepreneur que lui.

Théodore se tait, l’hystérie du désespoir laissant place à une émotion bien plus vive.

SCIATOR
Je n’ai pas compris ce qu’il voulait dire, il faudra m’expliquer. Je suis né voilà quelques heures à peine.

THÉODORE
J’ai toujours été un fils exécrable… un monstre incapable de pleurer se vantant d’amitié qu’il ne mérite pas.

[…]

Quelques jours auparavant, bien avant qu’il ne soit empalé, Théodore rentre de l’école, ouvrant les grandes portes du manoir. Une servante vient immédiatement le voir.

LA SERVANTE
Bonjour maître, avez-vous passé une bonne journée ?

THÉODORE
Enlevez-moi mes bottes.

La servante ne réagit pas, confuse, celle-ci ayant rarement vu Théodore aussi sombre.

THÉODORE
Enlevez-moi les bottes et léchez-moi les pieds !

LA SERVANTE
Quand je vous appelle maître, ce n’est qu’une façon de parler, je ne suis pas payée pour…

THÉODORE
Faites-le ou vous serez renvoyée ! À l’école, c’est la loi de la jungle, les gens peuvent m’humilier, me battre, me rappeler que je ne suis qu’un capable, mais ici, je suis le roi et C’EST MOI QUI DÉCIDE !

LA SERVANTE
Calmez-vous Théodore, vous m’inquiétez.

Théodore pleure, ce qui contraste avec son visage de haine et ses poings menaçants.

THÉODORE
Obéissez.

Elle le prend dans ses bras, pour le consoler.

LA SERVANTE
Regarde-moi, je suis Vanille, ta servante de toujours, ton amie. Tu peux tout me dire.

Théodore se sent agressé… Il lui attrape les cheveux et amène sa tête jusqu’à ses souliers.

THÉODORE
Est-ce bien de coucher avec mon père ? Vous ne voudriez pas essayer le fils ? Moi aussi, je suis un homme, un vrai ! Vanille, je fantasme sur vous depuis si longtemps…
(s’emportant)
LÉCHEZ MES PIEDS, ILS SONT SALES !

VANILLE
Théodore !

Elle le gifle. L’adolescent reste figé… Vanille en profite pour s’enfuir.

Théodore touche sa joue.

THÉODORE
Qu’est-ce… qu’est-ce qui s’est passé ?

[…]

Sciator s’interroge sur son invité qui baigne dans son sang sans réellement sans soucier.

THÉODORE
Je suis mort aujourd’hui, mais un « ami » m’est tombé dessus et j’ai repris mon souffle.

SCIATOR
Pourquoi me racontes-tu ça ?

THÉODORE
Parce que c’est ridicule, je n’ai rien ressenti à mon réveil, je n’étais pas heureux d’être en vie.

SCIATOR
Heureux et vivre sont deux choses qui me sont abstraites.

THÉODORE
Je n’ai jamais eu le moindre pouvoir, ni chez moi, ni chez les autres. Je suis un monstre dévoré par sa rage. Mais je peux au moins être maître de ma destinée, maître d’enfin être quelqu’un de bien, quelqu’un capable de pleurer pour Vanille, Jimille, ma famille, mon père… J’ai grâce à toi enfin une raison louable D’ÊTRE UN MONSTRE !

Les yeux de Théodore deviennent rouges. Il se lève d’un trait, des griffes gigantesques poussant sur ses doigts, et il déchiquette Sciator d’une violente inouïe, se laissant tout simplement consumer par toute la rage qui l’habite. Sciator n’a plus la moindre chance.

[…]

Au village que Mo-Mo vient juste d’attaquer et que Swono a fait exploser, le géant monte tout en haut d’un immeuble en train de brûler avec Hako sous le bras.

MO-MO
Est-ce que tu sais voler ?

Hako se concentre pour se dégager du pli de graisse où il est maintenu, mais il n’y arrive pas.

HAKO
Tu… tu ne me mangeras pas !

MO-MO
Laisse-moi te démontrer que tu ne m’inspires que fragilité et pathétisme.

HAKO
Lâche-moi gros pachyderme idiot ! Je suis Hako, il y a une belle autochtone qui m’attend !

MO-MO
Voilà justement ce que je comptais faire : te lâcher.

Il lance Hako et celui-ci défonce le toit de l’immeuble, puis les étage une par une.

HAKO
Pourquoi je n’ai pas droit à une montée aussi héroïque que celle de Théodore ? POURQUOI ?

Mo-Mo frappe le toit et l’immeuble en feu s’effondre sur Hako.

[…]

Nara apparaît devant un mur rempli de symboles qui lui sont inconnus.

NARA
Je me suis téléportée ?

HISIS
En quelque sorte. Aimes-tu la décoration ?

NARA
Je reconnais de la magie noire… et un penchant pour des couleurs de très mauvais goût.

HISIS
C’est normal, je suis une adepte de tout ce qui est jaune fluo.

NARA
Je suppose que vous comptez me jeter une sorte de « maléfice ».

HISIS
Absolument, je vais te changer en grenouille !

NARA
Vous n’avez rien trouvé de mieux ? Pitié, c’est tellement ridicule !

HISIS
C’est pourtant la pire des insultes et c’est pour ça que je l’ai choisie spécialement pour toi ! Nara, mon ennemie jurée…

Elle envoie un rayon maléfique vers Nara… qui saisit un miroir de poche et reflète le rayon vers Hisis.

HISIS
(en recevant le rayon, se transformant en grenouille)
C’est impossible, dans la légende, je… NOOOOON !

La transformation arrive à son terme, une grenouille jaune fluo dévisage à présent Nara.

NARA
Hum, j’ai la preuve que la magie existe et je ne suis pas surprise, c’est surprenant.

Hisis la grenouille part vite dans une autre pièce pour ne pas se faire écrabouiller.

[…]

À l’intérieur d’un immense laboratoire avec plusieurs travaux en construction, dont un autre monstre, Jules est éjecté d’un tube et tombe au pied du scientifique.

FABIUS
Bonjour. Je suis Fabiaramar, mais vous pouvez m’appeler Fabius. Naturellement, je suis un démon, votre ennemi.

JULES
(en essuyant la poussière sur ses vêtements)
Puis-je vous poser quelques questions avant d’entamer un quelconque combat ?

FABIUS
Faites.

JULES
Possédez-vous une âme ou ne serait-ce qu’une quelconque forme de sentiments ?

FABIUS
Non, je suis un démon pur créé par un démon pur, une sorte d’intelligence artificielle magique si je puis me permettre.

JULES
Quelles sont vos intentions, pourquoi êtes-vous sur Terre ?

FABIUS
Mon père caresse le rêve d’annihiler l’incohérence et les vices de l’humanité en réduisant celle-ci au zéro absolu, et ma mère convoite l’énergie au centre de la Terre.

JULES
Dernière question, est-ce Folio Mentol qui a écrit la Légende ?

FABIUS
Je ne le sais pas, mais j’avoue que l’idée me plait… J’en éprouverais une certaine fierté, j’en gémirais de machiavélisme.
(en s’approchant, le menaçant d’une seringue)
À mon tour de vous poser une question, êtes-vous prêt à mourir ?

JULES
Non.

Il donne un coup de poing dans le ventre du démon puis l’expédie face contre terre.

Fabius reste là, inconscient.

JULES
Désolé, la patience n’a jamais été mon fort.
(en regardant autour de lui)
Comme vous et la prudence… vous ne possédez aucun extincteur. Dommage, un accident est si vite arrivé !

Il prend des allumettes dans son sac banane et en gratte une, le regard illuminé d’une passion pour la pyromanie.

[…]

Dome embarque dans la voiture et fait ronronner les moteurs.

DOWIN
Aaaahhhh, pitié ! Lâchez-moi !

FOLIO
Nous ne méritons pas de vivre, je nous emporterai tous dans la mort !

DOME
(en appuyant sur l’accélérateur)
Règle numéro 1, créer une diversion pour déstabiliser l’ennemi…

WILOP
Attention Folio Mentol, regarde derrière-toi !

FOLIO
Ah ! Ah ! Ah ! Je suis incohérent et non stupide !

Il déchire la peau de Dowin à force de la tordre.

DOWIN
Je suis Dowin le sauveur… votre ennemi, ET JE NE ME LAISSERAI PAS FAIRE !

Il concentre l’énergie qui lui reste et donne un coup de pied dans le ventre de Folio Mentol.

FOLIO
(en lâchant prise sous le coup de la douleur)
Hum, pas mal pour un avorton.

WILOP
Tu devrais m’écouter à l’avenir !

Il court et attrape Dowin pour le traîner plus loin. À cet instant, Folio Mentol remarque Dome qui lui fonce dessus.

FOLIO
AH ! AH ! AH ! Vas-y Dome, tue-moi !

Rendu à quelques centimètres de lui, Dome freine subitement.

WILOP
Heu ?

DOME
(troublé)
Folio Mentol… tu as… Tu as le même regard que moi.
(se ressaisissant)
J’ai promis à Dowin que personne ne mourrait, cette promesse t’inclue.

FOLIO
Je t’en pris, fais-le, sois le gentil héros qui sauve le monde ! Continue de fuir ta haine envers l’humanité !

Le pied de Dome appuie sur l’accélérateur sans qu’il ne le souhaite, comme poussé par une force télékinétique. Il écrase Folio Mentol puis arrête vite la WF 44 dès qu’il retrouve possession de son corps. Il descend regarder les dégâts, pris d’une certaine panique.

DOWIN
On a réussi ?

WILOP
Malheureusement non, ce démon est déjà reparti !

Dome ne voit pas de traces de sang. Il se surprend à se sentir rassuré.

WILOP
Le mal blessé s’enfuira et reviendra plus fort que l’avant.

DOWIN
C’est une ligne de la légende ?

WILOP
Non, celle-là est de moi.

DOME
Fais-nous plaisir, ne deviens jamais écrivain.

Des pleures l’interpellent soudainement… Dowin vient d’éclater en sanglot.

DOWIN
Je n’ai rien pu faire contre lui !

WILOP
Le jour viendra Dowin où tu deviendras notre sauveur. Laisse-toi du temps !

DOWIN
J’espère ne pas vous décevoir comme aujourd’hui.

DOME
Tu ne m’as pas déçu. En partant, je ne m’attendais pas à ce que tu me suives jusqu’ici…

WILOP
Et maintenant que vous savez que nous disons vrai, nous pourrons débuter votre entraînement.

DOWIN
Qu’est-ce qu’on fait pour les autres ?

Jules défonce le plafond et tombe devant eux tandis que de la fumée s’infiltre dans la pièce.

JULES
Salut.

DOME
(en aidant Jules à se relever)
Resalut vieux frère !

WILOP
Qu’est-ce qui s’est passé ?

JULES
J’ai frappé un scientifique et j’ai mis le feu à son laboratoire.

THÉODORE
(arrivant les vêtements en lambeaux, épuisé)
Quelqu’un… aurait-il de l’eau ou n’importe quoi qui peut se boire ?

DOME
Mon urine ?

THÉODORE
Parfait, je t’attends.

Dome hausse les épaules et se prépare à agir, mais Jules tend vite une bouteille d’eau à Théodore.

THÉODORE
J’ai failli me faire bouffer par un espèce de monstre en or, mais quand il allait m’achever, je l’ai terrassé… Il a réussi à s’enfuir. Je pense qu’il se régénérait, il était effrayant.

NARA
(arrivant à son tour)
Je n’en reviens pas, je viens de transformer une sorcière en grenouille.

WILOP
(en citant encore la Légende)
La sorcière qui possède presque tout de la magie a été vaincue par une apprentie.

NARA
Une apprentie ? Je ne connais rien en magie !

WILOP
Oui, mais tu la possèdes en toi.

NARA
Tu aurais pu me le dire avant !

WILOP
Ne me blâmes pas, je ne suis pas sûr de qui possède quel pouvoir…

NARA
« Une » apprentie Wilop. Vois-tu d’autres filles dans l’équipe ?

WILOP
Dome ?

HAKO
(arrivant finalement avec des morceaux de vitres partout et une jambe cassée)
Tout le… monde… est correct ?

DOWIN
Oui… excepté toi.

DOME
Qu’est-ce qui t’est arrivé ?

HAKO
Un immeuble s’est effondré… sur moi.

DOWIN
Et tu es encore en vie ! Suis-je le seul à trouver ça illogique ?

JULES
Illogique ou pas, l’important c’est que nous soyons vivants.

WILOP
Et nous voilà tous réuni… dans un bâtiment en feu !

Ils regardent le plafond qui va s’effondrer et d’un commun accord, ils courent tous vers l’extérieur.

DOME
Il faudrait une explosion, nous qui sautent et un ralenti…

JULES
J’ai marché sur une merde de chien.

HAKO
Dowin, à toi l’honneur de dire le mot de la fin du premier combat !

DOWIN
La suite au prochain épisode !

DOME
Ah ! Ah ! C’est le début d’une grande aventure, d’un grand changement dans nos vies !

NARA
Et ça te fait sourire ?

DOME
Non, je hais toutes formes d’évolution.

À SUIVRE.

Dowin dévisage Dome tout en courant.

DOME
Heu, quelqu’un peut m’expliquer pourquoi Dowin me dévisage comme ça ?

DOWIN
Tu m’as volé mon mot de la fin.

JULES
En plus Dome, ce n’était guère reluisant. On ne peut terminer un épisode de cette façon !

HAKO
Attention, c’est le moment du bout épique au ralenti !

Le bâtiment s’effondre, les héros sautent et… Hisis la grenouille vole la vedette en sortant de là au ralenti, bondissant, héroïque, propulsée par le souffle de l’effondrement.

Les héros fracassent le sol douloureusement, n’arrivant plus à se relever.

THÉODORE
Ah… ça fait mal… je veux rentrer chez moi.

DOWIN
Ce n’est clairement pas comme dans les films… je hais la réalité.

DOME
J’ai le cul en feu !

À SUIVRE…