Extrait brouillon numéro 10 de l’épisode 8 de la série du guerrier

Dans l’enfer principal, celui à la tête de tous les autres, la reine prend son bain de sang quotidien avec son premier mari, l’incroyablement bâti (dans tous les sens du terme), Malias Le Mal Incarné.

J’ajoute aussi que si cette scène était filmée, la nudité de Diabolica la reine des enfers permettrait à elle seule de rendre la série mondialement reconnue au sein des sites Web de téléchargements illégaux.

Aidez-moi à financer mes projets pour que ce rêve devienne réalité !

Euh… certes, il y a d’autres raisons plus nobles de financer mes projets… lalalalala… Bref.

MALIAS
Ma chère reine, puis-je cordialement vous laver le dos ?

DIABOLICA
Mais bien sûr mon bon mari, il n’en serait qu’honoré.

Malias lui sourit, trempe la débarbouillette dans le sang, puis lave le dos de sa chérie.

MALIAS
Ainsi, votre propreté brillera dans le cœur de tous les hommes qui m’envieront jusqu’à en mourir !

DIABOLICA
Comme vous êtes diabolique envers les tierces personnes et cruellement bien intentionné envers moi, vous me donnez l’irrésistible envie d’enfanter une armée de petits monstres en votre honneur !

MALIAS
Faites ma chère, faites, rien ne me ferez plus plaisir que partager mon amour avec vous.

DIABOLICA
Alors, venez, ne vous faites pas prier…

Elle se tourne pour délicatement embrasser son mari tout en entourant son torse de ses jambes.

LIONEL
Euh…

Diabolica et Malias se retournent en même temps vers l’un de leur généraux, Lionel Jolicoeur. Celui-ci les observe un peu confus, et envieux, menu de ses deux grandes épées et de son armure de chevalier.

DIABOLICA
Combien de fois dois-je vous le répéter Lionel… PAS PENDANT QUE JE SUIS DANS MON BAIN ?

Elle agrippe un canard en plastique qui voguait non loin de là et lui lance en pleine face.

LIONEL
Mille excuses ma reine, mais j’ai le regret de vous annoncer que nous sommes attaqués.