Une lettre d'Enrico à son grand-père

L’écriture du roman de Supermoi vs le Maire officiellement débuté depuis un moment, j’ai écrit hier l’une des lettres qu’envoie Enrico Toupin (alias Supermoi) à son grand-père, Dotovipe ! La voici la voilà en attendant la version bêta du préambule qui ne serait tarder !

🙂

« Cher grand-papa,

Un jour, moi aussi je construirai ma propre maison dans le bois ! Ici, ça pue la vieille usine qui pue ! Des fois, je rêve qu’on te rejoint tous les quatre, maman, papa, Charlo et moi !

J’ai l’impression que si je reste ici, l’école va m’avaler… ou le travail, je pense que j’ai encore plus peur du travail. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça. J’ai peur de me perdre, peut-être…

En tout cas…

Je t’écris parce que Charlo se demandait, toi, quand tu étais maire, est-ce que tu l’aimais cette ville qui pue ? Est-ce que c’était mieux à ton époque ? Papa me dit toujours que oui, il dit « à l’époque si à l’époque ça » tout le temps… Maman appelle ça de la nostalgie, mais je trouve qu’il a l’air triste !

Il travaille tout le temps…

Est-ce que tu te reposes un peu maintenant que tu es là-bas ?

Est-ce que grand-maman te manque, des fois ?

Toi tu me manques en tout cas ! J’espère que tu viendras bientôt avec Pokilla, j’ai peu d’amis ici.

Enrico
xoxox

Note :

Toi, si tu avais huit ans et que tu voulais sauver le monde, tu ferais quoi ? »