[Poème] Tant d'années ont passé

Je regarde derrière-moi
Souris

Toutes ces années
Ces milliers d’années
De doutes, de peurs
De folie

J’ai fait violence à la vie
Aux êtres qui m’étaient chers
À moi-même
J’ai vécu à l’envers de la vérité

À l’envers de moi

Je cherchais le sens de l’existence
D’où vient la vie, que signifie la mort
L’amour est-il réel ?
Puis-je l’être aussi ?

Que puis-je accomplir ?
Qui suis-je ?
Qui sont-ils ?
Quelle part de névrose alimente chacun de nos sentiments ?

La recherche d’une seule vérité
D’une seule réponse à toutes mes questions
Échouer sans cesse cette utopie
En devenir malade, cruel

Au lieu de croire en tout
Ne plus croire en rien
Me fermer
Donner raison à la mort

Quand pourtant…

La vérité
Des milliards de mondes propre à chacun
Des milliards de vérités partagées, liées
Un choc, une explosion gigantesque, un tout que nous façonnons

Oui, j’ai si longtemps cherché une seule vérité
Au lieu de juste aimer, ressentir, me laisser vivre
L’humanité n’a rien d’une équation, encore moins d’une négation
Il suffit juste d’apprécier le chaos, d’en rire

Toutes ces années
Ces milliers d’années
De doutes, de peurs
De folie

Avant de saisir que je passerai l’éternité à n’affiner que ma propre vérité
Pour la lier à celle des autres
Pour me lier aux autres
Pour rire au dépend de la fin, de cette fatalité qu’on s’imagine

Kaori

Dominic Fortin-Charland
11 juillet 2012