Plan en cours pour le roman de Supermoi… écrit en poème ?

J’ai débuté le plan du roman de Supermoi vs le Maire, et tant qu’à y être, je l’écris d’une manière quelque peu poétique ! Pourquoi ? Pourquoi pas ! Écrire des poèmes a toujours été, pour moi, une excellente manière de réfléchir et de faire des synthèses !

Voici les premiers pas du plan en question :

Deux jours de congé,
À enfin dormir, rêver,
À apprendre la vie, l’amour,
À lire, à rattraper mon retard, incapable de suivre en classe.

Deux jours de congé trop vite consumés, trop vite brisés.

Une nouvelle semaine d’école.
Cinq autres jours d’enfer
À me dire que le monde pue de cruauté,
Que je devrais disparaître.

Qu’Enrico Toupin, huit ans, n’a pas sa place ici-bas,
Qu’il est « différent », humiliant,
Que les rires l’engloutiront,
L’assassineront.

J’ai tellement peur qu’on me brise l’âme
Tellement peur de devenir comme eux…

Lundi,
L’élite de la petite école sourit, fière,
Trempant la tête de Zoei Mazole dans les toilettes
Invincible, au-dessus toutes les lois.