Lawrence Lawton, l'Homme-Télé

Lawrence Lawton, neuf ans, parle toujours des émissions qu’il a vu la veille à la télévision. Il est complètement fasciné par cette petite boîte, par ses célébrités, ses aventures et surtout, ses nouvelles. L’enfant croit tout ce qu’elle dit et partage chaque information comme telle, sans se poser de questions, lui faisant confiance à cent pour cent. Selon lui, si un professionnel de l’information dit quelque chose, c’est que ça ne peut qu’être vrai !

Lawrence rêve d’en faire lui aussi, de la télé, autant de la fiction que du documentaire.

Dans l’imaginaire d’Enrico Toupin, alias Supermoi, Lawrence est l’Homme-Télé, un supervilain qui, pourvu d’une télévision à la place de la tête, détient le pouvoir d’hypnotiser ceux et celles qui l’écoutent ! Il peut aussi désinformer à sa guise, ainsi qu’abrutir les gens qui, par malheur, l’écouteraient trop longtemps sans jamais changer de chaîne, seulement en se laissant « bercer », amorphe, passif, devant les programmes et commerciaux qui s’enchaînent… et au final, enchaînent.

Lawrence est membre de la confrérie de « l’élite », le rassemblement de super méchants. Il n’est pas le plus actif, souvent en retrait, lançant ses appâts et laissant sa victime choisir si oui ou non, elle tombera dans son piège, sous sa merci.

Il ne force jamais qui que ce soit !

Sa force maléfique dépend d’ailleurs de ce que l’auditeur en fait ! Utilisée intelligemment, en choisissant à l’avance les émissions qui nous intéressent, par exemple, son pouvoir abrutissant est en partie désamorcé, pouvant même devenir une source infinie d’émotions, de divertissements, d’apprentissage et de bons moments passés en famille ou entre amis !

Certes, les publicités, qu’elles soient évidentes ou cachées, demeurent omniprésentes, envahissantes. Sans parler du souci capitaliste des médias de masse contrôlés par les mêmes grandes sociétés ! Celles-ci demeurent un problème de taille, surtout dans le cas d’opinions politiques qui sont rapidement biaisées en la faveur de leur propre intérêt ou de partenariats.

Au moins, varier ses sources d’informations et demeurer aux aguets, sceptique, aide à combattre ce puissant fléau…

Mais comment le vaincre ?

L’Homme-Télé sait qu’il peut mener ce monde à sa perte ou le sauver… et il laisse cette décision entre nos mains, nous ayant dotés du pouvoir suprême de la télécommande, cet outil offrant de changer de chaîne ou de tout simplement, l’éteindre.