Le Maire, fiche du personnage

Le Maire se prend pour un petit roi. Sauf qu’au lieu d’écouter ses sujets, il écoute ceux et celles qui ont de l’argent, leur accordant faveurs et pouvoirs, leur permettant même souvent d’outrepasser les lois.

Par exemple, le Maire a fait construire un stationnement juste à côté de l’hôtel de ville, détruisant au passage un parc et une maison historique ! Il le fallait, me direz-vous ?

Rajoutons qu’il y avait déjà un parc de stationnement, juste au coin de la rue, à deux trois bâtiments de là ! Celui-ci semblait beaucoup trop loin pour le Maire et ses collègues : marcher trois minutes par jour, C’EST TROP, BEAUCOUP TROP !

Cinq millions de dollars pour sauver TROIS MINUTES DE MARCHE !

Bref…

Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, que quelques millions sur les cent cinquante-trois investis par le Maire dans des constructions et décisions fort douteuses, enrichissant parfois ses amis entrepreneurs, d’autrefois ses collègues et la plupart du temps, lui-même, grâce aux innombrables redevances, pots de vingt et enveloppes brunes de ce monde !

Cent cinquante-trois millions de dollars, juste cette année…

L’exode des jeunes se fait de plus en plus alarmante, les divertissements du centre-ville sont laissés à l’abandon, les projets novateurs et peu coûteux mis au placard (volontairement retardés, puis tués), les organismes perdent leurs subventions une par une, la pauvreté danse autant dans les rues que dans l’assiette de la classe moyenne (plus si moyenne que ça, le coût de la vie ne cessant d’augmenter) et hier soir, quelqu’un quelque part est mort de froid.

Pendant ce temps, cent cinquante-trois millions de dollars sont « investis » dans des choses à l’utilité moindre, dans les porte-feuilles choyés de quelques personnes bien placées.

Le Maire aime faire à sa tête, comme si le monopole de l’intelligence et du bon sens l’appartenait… comme s’il était le père et que tous les autres, ses enfants, étaient inaptes à le comprendre. Sauf qu’à sa grande surprise, du haut de ses huit ans, Enrico ne le laissera pas faire !

Dans son costume de Supermoi, il fera tout pour freiner son prochain projet : déménager l’hôtel de ville sur le bord de la rivière, dans un nouveau bâtiment tout neuf, tout frais, avec une belle et jolie toilette dans chacun des bureaux ! Ainsi qu’un stationnement intérieur…

Le petit roi veut son gros château… et donner un nouveau contrat à ses amis de la construction !

Oui, peut-être que tout ça ne vit que dans l’imaginaire d’un enfant, que le Maire est un bon roi…

Peut-être…

Ou peut-être que non.