Dami, narrateur du récit de Supermoi

Aujourd’hui, une petite réflexion sur la narration utilisée dans Supermoi vs le Maire !

Au début, je pensais écrire à la première personne avec Enrico Toupin (Supermoi) en guise de narrateur, mais j’ai vite changé d’idée pour me rapprocher davantage des particularités du conte… ou plutôt, de la fable.

En fait, la narration à la troisième personne, avec le point de vue interne de Dami Zan, me permettra de suivre les faits et pensées d’autres personnages tout en restant subjectif ; Dami étant un narrateur assez coloré aimant commenter et surprendre, prenant toujours le temps d’approfondir l’opinion et les raisons de tous les personnages impliqués.

S’il a choisi de raconter cette histoire en particulier, ce n’est pas pour rien : comme pour une fable, un but didactique nourrit l’écriture, mais celui-ci coulera de source, jamais brute ou « trop facile ». Je n’aime pas faire la morale, je préfère plutôt que les faits parlent d’eux-mêmes tout en laissant place à l’imagination.

Ensuite, grâce aux recherches et connaissances de Dami, j’ajouterai bon nombre d’informations qu’Enrico ignorait à l’époque ; il s’agit du détail qui m’a convaincu d’opter pour ce type de point de vue, histoire de faire des parallèles entre le récit de Supermoi et celui de plusieurs autres personnages (tel Denden, Opolin, les Marius, Folio Mentol et Dami, naturellement). Même que les parallèles entre la vie de ce dernier et celle de Supermoi seront souvent mis de l’avant, leurs deux enfances ayant beaucoup en commun (ainsi que d’innombrables différences).

D’ailleurs, l’écriture de Dami se situant plusieurs dizaines, voire centaines d’années plus tard, celui-ci y ajoutera sans peine maintes réflexions sur les événements ultérieurs au roman tout en le ponctuant de mystères qui seront résolus dans d’autres tomes ou dans d’autres œuvres externes à Supermoi (mais tout de même interrelié).

Voilà, c’est tout pour cette petite réflexion sur la narration ! Certes, je n’écris pas très bien quand je suis malade, mais bon, un article par jour éloigne la procrastination pour toujours !