Orlane Ly, fiche du personnage

Lors de l’anniversaire de ses quatorze ans, Orlane quitta ses invités un instant pour s’enfermer dans la salle de bain. Elle se rasa les cheveux, se coupa la langue et eut le temps de se crever un œil avant que son père ne défonce la porte, inquiété par des gémissements de douleur forts inhabituels. Jusque-là, sa fille n’avait jamais montré le moindre signe d’idées suicidaires ou le moindre comportement violent. Orlane avait toujours été cette fille sportive et souriante, adepte d’escrimes et de courses de chevaux.

Du moins, pour son père…

Après des jours de soins intensifs, sa famille, dévastée, l’envoya séjourner dans l’institution psychiatrique la plus réputée pour les cas de mutilations, sur un autre continent, perdu au milieu d’une oasis paradisiaque située en pleine forêt. Orlane mis trois jours pour déjouer la sécurité et s’enfuir… et un quatrième pour rencontrer Appoline Lebeau qui, en train de faire une petite gâterie à un de ses clients, fit interpelé par cette adolescente chauve sortit des bois, dépareillée, essoufflée, avec un bandeau sur l’œil gauche. D’instinct, Appoline quitta la voiture de son client et lui porta secours.

Orlane le repoussa violemment, puis se sauva, mais Appoline et sa consommation maladive de stéroïdes l’arrêtèrent sans trop de peine (tout de même un peu vu ses problèmes de cœur et la course effrénée). Clouée au sol, la fugitive se calma peu à peu et sans saisir un traitre mot de la langue de Lebeau, elle comprit qu’il ne la laisserait plus jamais tomber ; une profonde amitié venait de naître.

Sans papier, Orlane emménagea chez Appoline et changea quelques détails de son physique pour ne jamais être retrouvée : elle se dota entre autres d’une perruque noire aux cheveux longs et plats. Mais passons tous ces détails. Pourquoi cette sportive et souriante jeune fille s’est-elle soudainement coupée la langue et percée l’œil ? Disons simplement qu’Orlane avait décidé de se retirer de cette société de consommation, de bruits, d’absurdité, elle avait décidé de ne garder que ses pensées, abandonnant tous ses sens ; elle voulait également se percer les tympans et se couper les mains.

Voilà que d’autres questions s’imposent…

Pourquoi cette décision ?

Pourquoi n’a-t-elle pas récidivé ?

Pourquoi ne souhaite-t-elle pas retourner auprès de sa famille ?

Orlane Ly rêve de silence, mais a accepté que ça ne resterait qu’un rêve. Profondément attachée à Appoline, ainsi qu’à Romane, Prune et Finale qu’elle découvrit par la suite, elle réapprend à aimer le bruit, celui qu’elle détestait au sein dans son pays natal et de sa famille. Orlane Ly est devenue cette jeune femme silencieuse, mais intense, toujours présente lors de n’importe quel genre de soirées, prête à tout pour voir ses amies vivre d’autres de ses instants qu’elle qualifie d’irresponsables, mais de vrais.

Malgré tout, une profonde violence et colère l’habite, mais même pourvue d’une langue, elle n’en parlerait pas.