[Fatalité ambigüe] Chapitre 7 – La fin du monde… (version 1.0)

Narrateur
Adrian Provencher

Émilien avait raison. Il avait tenté de me prévenir, il savait que je tomberais dans le piège.

Elsa a tenté de me tuer. Jade s’est sacrifiée pour me sauver.

Je nage dans le néant. Je m’accroche à mes idées de révolution pour ne pas disparaître.

Deux balles restantes dans le fusil de Jade, quatre dans celui d’Elsa.

Je m’éloigne, mon esprit est ailleurs. Suis-je en train de devenir fou ? Je ne sais pas. Il faut que je retourne à la voiture, Nouve m’attend. Il faut que je bâtisse la révolution, que je sauve le monde !

C’est mon destin. J’ai gâché toute ma vie pour être à la hauteur de mon destin.

Je suis Adrian Provencher, j’ai été conçu pour la justice. J’ai toujours défendu les autres. J’ai envoyé un gars à cet hôpital. J’avais 8 ans, lui 14. Il saignait de la tête. Il a arrêté ses petites blagues salaces de débile profond. Il n’a plus jamais écoeuré personne. Il doit être au quatrième étage, couché dans son lit.

Il avait rit de ma soeur. Personne ne rit de ma soeur.

Continuer la lecture de « [Fatalité ambigüe] Chapitre 7 – La fin du monde… (version 1.0) »

[Fatalité Ambigüe] Quelques bouts supprimés du roman

Débutons par d’autres versions de la fausse fin :

Narratrice : Adrian

Je m’imagine paisible avec ma petite famille fondée avec Jade Fortin. Je les vois, nos enfants, deux magnifiques jumeaux, Dami et Nara. Je finirai mes études pour eux, je deviendrai un bon père.

Je sauverai leur monde, au quotidien, sans relâche.

Je sauverai le monde à travers eux.

Narrateur : Adrian

Je m’imagine sociologue, paisible avec ma petite famille fondée avec toi, Jade Fortin. Je les vois, nos enfants, deux jumeaux, Dami et Nara. Nous visitons mon père, ma mère, les prenant dans nos bras, leur disant « je t’aime » sans aucune hésitation !

Je t’aime papa ! Je t’aime maman ! Je t’aime Sarah ! Je t’aime Nouve le chat paresseux ! Je t’aime Jade ! Je t’aime Émilien ! Je t’aime Hugo ! Je t’aime Elsa ! Et je m’aime aussi, quelques fois…

Continuer la lecture de « [Fatalité Ambigüe] Quelques bouts supprimés du roman »

[Fatalité ambigüe] Chapitre 8 – Procréer… (version 1.0)

Narrateur
Adrian Provencher

Une sonnerie me réveille.

Je suis dans un zoo, enfermé dans une cage. Au-dessus de celle-ci, il est marqué « Adam ». À côté, une cage vide, celle d’Ève. Autour, une multitude de cages d’autres spécimens humanoïdes.

Il y en a même une petite pour ce vieux Guliver, « le meilleur ami de l’homme ».

Les extraterrestres ont le sens de l’humour…

Continuer la lecture de « [Fatalité ambigüe] Chapitre 8 – Procréer… (version 1.0) »

[Fatalité ambigüe] Chapitre 6 – Une voix pour la révolution (version 1.0)

Narrateur
Le clone, l’extraterrestre
(la mère de Jade)

Pour moi, il n’existe qu’une loi, celle de la survie. Peu importe si je dois mentir, tromper, tuer, la seule chose qui compte, c’est moi-même. Je ne fais cette mission que pour gagner ma vie.

Je ne suis pas original. J’ai pris l’apparence de la mère et j’attends le bon moment pour les exterminer. C’est tout. Je ne suis absolument pas un bon comédien, je préfère rester silencieux.

Une autre planète à vider puis je rentre chez moi. Un dernier petit effort et c’est terminé.

Continuer la lecture de « [Fatalité ambigüe] Chapitre 6 – Une voix pour la révolution (version 1.0) »

[Fatalité ambigüe] Chapitre 5 – Un peu de pluie (version 1.0)

Narratrice
Annette Provencher

Mais qu’est-ce que… J’ai mal ?Je me sens mourir. C’est déjà la fin ? Jasmin lève son arme vers Hugo. Je comprends ce qui s’est passé. Rapidement, je tourne la tête pour voir si mes enfants vont bien.

Ma fille n’est pas là et mon fils dort. Je crie de toutes mes forces pour le réveiller !

Ça fait atrocement mal et je ne comprends pas pourquoi. Je ne sens qu’une étrange chaleur.

Jasmin me regarde avec des yeux remplis d’amour, comme si c’était la dernière fois qu’il me voyait.

J’entends un coup de feu, mais je ne sais pas qui tombe. Je ne vois plus rien. J’essaie de crier pour que mon mari me réponde, mais c’est le silence absolu. Jasmin, je t’en supplie, protège nos enfants…

Continuer la lecture de « [Fatalité ambigüe] Chapitre 5 – Un peu de pluie (version 1.0) »

[Fatalité ambigüe] Chapitre 4 – Cinq humains et un chat (version 1.0)

Narratrice
Annette Provencher, la mère d’Adrian

Pourquoi faut-il toujours que je reste dans l’auto ? L’inquiétude finira par me tuer bien avant ces « choses » ! Non, il ne faut pas que je pense comme ça ! Il faut que je garde confiance en l’humanité !

Continuer la lecture de « [Fatalité ambigüe] Chapitre 4 – Cinq humains et un chat (version 1.0) »

[Fatalité ambigüe] Chapitre 3 – Père et fils (version 1.0)

Narrateur
Jasmin Provencher, le père d’Adrian

J’ai… j’ai tué Émilien St-Jean.

Émilien était un bon gars que je voyais toutes les semaines depuis presque quinze ans.

Adrian ne veut pas lâcher son cadavre. Je le comprends… Il faut que je lui parle, que je le console… Non, le coup de feu va en attirer d’autres, je dois premièrement m’assurer de sa sécurité !

J’essaie de gagner son attention avec le seul argument qui, je sais, le sortira de son état de choc :
– Adrian, il faut partir, ta mère nous attend ! Ce serait dangereux de la laisser seule trop longtemps.
– Qu’est-ce qui se passe ?

Continuer la lecture de « [Fatalité ambigüe] Chapitre 3 – Père et fils (version 1.0) »

[Fatalité ambigüe] Chapitre 2 – Émilien St-Jean (version 1.0)

Narrateur
Émilien Saint-Jean

Adrian… De par ton regard de biche hébétée, je comprends qu’Hugo ne t’a rien dit. Cela ne me surprend guère, un être aussi gras, envahissant et inutile que lui ne fait pas le poids face à la fin du monde.

Ah ! Ah ! Ah ! Hugo Maisonneuve… Le simple fait de penser à sa personne me force à des efforts olympiques pour calmer mes rictus. Je n’ai jamais compris ce que tu lui trouves, de même pour Elsa !

Quand cesseras-tu de vouloir sauver tout le monde ? C’est le monde que tu dois sauver, pas eux… Tu contamines ton destin à force de patauger dans leur petitesse.

Viens-tu réellement de reculer d’un pas ? Tu me fuis ?

Viens plutôt dans mes bras petit imbécile, tout ce passe exactement comme prévu !

Continuer la lecture de « [Fatalité ambigüe] Chapitre 2 – Émilien St-Jean (version 1.0) »

[Fatalité ambigüe] Chapitre 1 – Le quotidien (version 1.0)

Narrateur
Adrian Provencher

J’esquive un commentaire déplaisant de mon père et les éternels questionnements de ma mère pour vite m’enfuir de la maison. Nouve le chat me suit, tout content. Je l’aime bien, il n’y a que lui pour comprendre les vraies choses de la vie ! D’ailleurs, il me quitte pour aller jouer dans les bois.

Je suis navré de ne pas le suivre. Mon « destin » est ailleurs… et je suis en retard, comme d’habitude !

Vive l’école… ou pas.

J’aurais dû déjeuner au lieu de me coiffer pendant trois heures ; surtout que c’est laid ce que j’ai fait… un côté plat, un côté redressé. Je me juge abondamment ! Au moins j’ai raté deux trois cours !

Continuer la lecture de « [Fatalité ambigüe] Chapitre 1 – Le quotidien (version 1.0) »