Roméo, Juliette et le dinosaure femelle, l’intégrale de la pièce de théâtre (le brouillon)

Roméo, Juliette et le dinosaure femelle
écrit par
Dominic Fortin-Charland

Une adaptation libre de
Roméo et Juliette de William Shakespeare

PROLOGUE

Le dinosaure entre seul sur scène et grogne comme s’il récitait le prologue, puis s’en va en gambadant.

Folio Mentol entre sur scène en trainant sa petite chaise en bois qu’il place au milieu, de dos. Il s’assoit dessus une bonne minute pour regarder tout le monde, les analysant, souriant quelque peu, malicieux.

FOLIO MENTOL. Je suppose que vous êtes venus voir Roméo et Juliette ? Ah ! Ah ! Ah ! (Il se lève et lance la chaise à l’autre bout de la scène, énervé, euphorique.) Je suppose qu’en plus, vous connaissez déjà la fin ! Mercutio, Tybalt, Pâris, Roméo, sa mère, Juliette, même l’apothicaire si on se fit aux bonnes mœurs… tout le monde meurt à cause de la haine des Montaigu et des Capulet ! TOUT LE MONDE MEURT ET C’EST CE QUE VOUS AIMEZ, N’EST-CE PAS ? Ah moins que ce soit l’histoire d’amour qui vous plait ? Bah, peu importe puisque j’ai prévu de complètement gâcher la pièce… et votre plaisir !

Un temps, Folio Mentol remarque que sa chaise a disparu et la cherche, hystérique.

FOLIO MENTOL. Où est-ce que j’ai encore mis cette idiote de chaise ?

Le dinosaure femelle lui amène sa chaise, qu’elle traine par la bouche.

FOLIO MENTOL. Merci.

Le dinosaure s’en va et Folio Mentol s’assoit à nouveau sur sa petite chaise de bois.

FOLIO MENTOL. Comme je disais, vous pensiez avoir l’infime honneur de voir la meilleure pièce de théâtre de tous les temps, j’ai nommé Roméo et Juliette ? Malheureusement, j’en ai décidé autrement ! PLAIGNEZ-VOUS MORTELS, ÇA NE CHANGERA RIEN ! (Il lance à nouveau sa chaise.) Vous pensez que vous méritez l’une des meilleures œuvres de l’art libre, de l’art qui appartient au peuple ? Vous qui passez votre temps à encourager les grosses mégalocompagnies qui achètent les droits de tout ce qui se fait et peut se faire ? Vous qui n’encouragez que les entreprises qui nous détruisent à coup de brevets déloyaux ! VOUS PENSEZ MÉRITER ROMÉO ET JULIETTE ? UNE OEUVRE QUI N’AURAIT PAS EXISTÉ SI ELLE N’ÉTAIT PAS LIBRE DEPUIS LE DÉBUT DES TEMPS !

Un temps, Folio Mentol reprend son souffle. Le dinosaure lui ramène sa chaise, il se rassoit dessus.

FOLIO MENTOL. Pardon, j’ai tendance à m’énerver, des fois. Au moins, crier me permet de vous garder attentif ? EN ? Vous vous sentez comme à la petite école avec un gars farfelu qui gesticule à l’avant en parlant d’un sujet qu’il est tout seul à comprendre ? Non, NE PARTEZ PAS, LA PIÈCE DÉBUTERA DANS UN INSTANT ! Sauf si vous êtes rabat-joie, si tel est le cas, je brûlerai le théâtre !

Il gratte une allumette et le dinosaure apporte un réservoir d’essence.

FOLIO MENTOL. Merci. Bref… Roméo et Juliette n’a pas été inventé par Shaskepeare. Il en a fait sa version, mais n’en fut pas le pionnier. Ce genre d’art libre était très important à l’époque, permettant à l’imaginaire de tout un chacun de s’épanouir et à la culture de prospérer sans peur de se faire poursuivre et pendre par des CAPITALISTES ! Vous n’êtes pas sans connaître Walt Disney, devenu célèbre en partie grâce à ses versions des contes des frères Grimm et Charles Perrault qui eux-mêmes s’inspiraient de contes d’autrui… Oui, non ? PEU IMPORTE, ÉCOUTEZ-MOI, VILS CONSOMMATEURS ABRUTIS PAR LA CULTURE DE MASSE ! Je disais… la compagnie Walt Disney, après la congélation de son cher patron, a réussi à modifier la loi du droit d’auteur en sa faveur, monnaie monnaie, pour que personne n’utilise l’univers de leur père spirituel… pourtant adepte de l’art libre. Ils ont même poursuivi, et, entre parenthèses ruiné la vie, d’une gardienne d’enfants qui avait peinturé Mickey sur un mur de sa garderie. Ça, ça ne nous empêchera pas de visionner les prochains films de Disney, OH QUE NON !

Le dinosaure femelle (enthousiaste). Ils sont si bons, surtout ceux de Pixar !

FOLIO MENTOL. – Je ne peux te contredire, mais…

Un temps, Folio Mentol dévisage les gens dans la salle.

FOLIO MENTOL. DINOSAURE, MA PANCARTE, y’en a qui commence à s’ennuyer ! JE ME DONNE CORPS ET ÂME ET ILS ME BAYENT DANS FACE ! VITE DINO, il me faut mon graphique !

Le dinosaure part et revient en trainant le cadavre d’un homme, ainsi que la pancarte.

FOLIO MENTOL. Euh…

Le dinosaure frappe dans le vendre du mort et rien ne se passe.

FOLIO MENTOL. Euh ?

LE DINOSAURE FEMELLE. Ben, y’est censé se lever et tenir la pancarte à ma place…

FOLIO MENTOL. N’est-ce pas un peu lâche ?

LE DINOSAURE FEMELLE. JE NE PEUX PAS LA TENIR AVEC MES PETITS BRAS !!!

Folio Mentol (en soupirant). C’est le cadavre de qui ?

LE DINOSAURE FEMELLE. De Roméo…

FOLIO MENTOL. T’as tué Roméo, LE Roméo ?

LE DINOSAURE FEMELLE. Juste croqué un tout petit peu…

FOLIO MENTOL. JUSTE CROQUÉ UN TOUT PETIT PEU ?

LE DINOSAURE FEMELLE. J’SUIS UN DINOSAURE !

Continuer la lecture de « Roméo, Juliette et le dinosaure femelle, l’intégrale de la pièce de théâtre (le brouillon) »

Publicité RÉTRO numéro 4 et 5 de Folio Mentol la première série

Deux petites publicités rétro en une seule fois (parce que les deux en valent une seule) !

Une qui n’a aucun sens si vous ne connaissez pas le personnage de Still :


Et une autre dépourvu d’humour, juste avec des prénoms :

Avouez, CE SONT MES MEILLEURES !

Ou pas.

😛