[D.U.A.M.] Brouillon de l'épisode 8

Dans un appartement miteux

Épisode 8 (et dernier épisode) :
Au nom de la démocratie

par Dominic Fortin-Charland
2009

[…]

Au cimetière, Rabi est à l’enterrement de Take, avec toute la famille de celui-ci, ses amis et deux trois collègues de travail, dont Jesom. Autour d’eux, il y a une centaine d’autres personnes qui se font enterrer à des endroits différents du cimetière. Aku, le chef de la police, semble donc un peu pressé, devant aller d’un endroit à l’autre pour effectuer le fameux discours dont a droit chacun de ses officiers.

AKU
Take Zanake était…

RABI
Zanoke.

AKU
Take Zanoke était un homme bon, il s’est battu jusqu’à la fin pour que règne la justice. Il était l’un des meilleurs de sa profession et nous pouvons être certains qu’aujourd’hui, il est au paradis, veillant sur chacun de nous, sur sa femme, sur sa fille. Je vous invite à l’honorer de vos plus sincères adieux.

RABI
(s’adressant à Alicia, la femme de Take)
Tu me permets de dire un mot ?

ALICE
(tenant fermement sa fille pour la consoler)
Oui, vas-y…

Elle fait son possible pour lui sourire, mais ses larmes ne veulent pas cesser de couler. Rabi doute un peu de ce qu’il va faire, mais il sait qu’il doit le faire. Le chef de la police le salue poliment, puis se déplace vers une autre tombe pour un autre discours. Jesom dévisage Rabi, inquiet, sceptique…

RABI
J’étais très proche de Take. Nous étions des amis d’enfance, les inséparables et invincibles Rabi et Take. De fil en aiguille, la famille de Take est devenue ma propre famille et je leur en remercie. C’est pour ça qu’aujourd’hui, je ne peux plus leur mentir. Soha doit grandir dans un monde d’honnêteté…

JESOM
(en allant le rejoindre)
Tout le monde les connait déjà vos « antécédents » ! Pas besoin d’en faire tout un cas, c’était ben avant la loi d’Omaco ! Je propose qu’on oublie tout ça et qu’on passe aux petites sandwichs pas de croutes !

RABI
(lui souriant)
Merci pour ce malaise Jesom, mais ce que j’ai à vous dire est un peu plus grave que ça. Depuis hier, vous êtes bourrés de mensonge sur la mort de mon ami et ça me pèse. En tant que policier, nous avons dû servir une cause malhonnête pour le gouvernement d’Omaco, et c’est pour ça que je démissionne.

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de l'épisode 8 »

[D.U.A.M.] Brouillon de l'épisode 7

Dans un appartement miteux

Épisode 7 :
Les Fous du roi

par Dominic Fortin-Charland
2009

[…]

Une sobre petite voiture noire se gare devant l’orphelinat d’état Du Bon Berger. Cet établissement fait également office d’école, des jeunes de 0 à 18 ans y vivant reclus. Une fois adultes, ils n’ont que trois perspectives d’avenir : travailler à l’orphelinat, dans la fonction publique ou s’enrôler dans l’armée.

Un homme et une femme sortent de la voiture. Ils ont chacun une petite mallette, des tatous tribaux ésotériques sur le visage et des lunettes de soleil, mais leur similitude s’arrête là. L’homme porte une grande tunique aux couleurs rouge sang et la femme, un jeans avec un haut de bikini à poids jaune.

Le premier se nomme Venban, la seconde, Cize.

CIZE
Ça va ? T’as l’air distrait.

VENBAN
J’ai vécu ici.

CIZE
Omaco a dû faire exprès, il a un sens de l’humour assez douteux.

VENBAN
Non, il ne se préoccupe pas du tout de moi. Viens, l’enfant nous attend…

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de l'épisode 7 »

[D.U.A.M.] Brouillon de l’épisode 4 (version 1.1)

Dans un appartement miteux

Épisode 4 :
Quatre homosexuels et un tyran

par Dominic Fortin-Charland
2009

[…]

Six ans avant les attentats, Rabi et Take regardent les étoiles étendus sur le sable encore chaud de la plage. Ils sont entièrement nus, amoureux, pleinement satisfaits après une baise des plus mémorables. Mais la « magie » ne dure pas, le sourire de Take faisant place à quelques inquiétudes…

TAKE
T’es sûr que ça changera quelque chose ?

RABI
(moqueur)
Je t’avertis, si tu recommences à douter, je te suce jusqu’à ce que t’en crèves !

TAKE
Omaco ne pliera jamais, j’ai juste l’impression que ça va empirer…

RABI
Ne parle pas de lui, pas pendant que je savoure encore la sensation de tes va-et-vient…

Il se blottit contre Take et ferme les yeux, déterminé à ne pas gâcher ce beau moment.

TAKE
Rabi, je suis sérieux, ça risque d’être dangereux.

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de l’épisode 4 (version 1.1) »

[D.U.A.M.] Brouillon de l'épisode 6

Dans un appartement miteux

Épisode 6
« Taisez-vous ! »

Écrit par Dominic Fortin-Charland
2009

[…]

Deux ans avant les événements de l’appartement miteux, et de la maladroite réunion de Toqui, Malias, Azure, Take, Rabi et Dami, une clôture électrique garde une petite maison de banlieue pour l’instant paisible. Dans le salon, Dami, habillée en fille, va voir Atiole, son père qui se repose sur le divan.

DAMI
C’est correct si j’invite une amie ?

ATIOLE
(surpris, se redressant)
Une amie ?

DAMI
Je l’ai rencontrée sur Internet.

ATIOLE
Internet…

DAMI
Je crois qu’à 18 ans, on a théoriquement le droit de voir ne serait-ce qu’une autre personne à part ses parents !

ATIOLE
Je n’ai pas dit le contraire… Parle-moi un peu d’elle. Elle étudie en quoi ?

DAMI
Nara, mon père veut savoir dans quoi tu étudies !

Nara entre dans la pièce pour répondre… Atiole reste bouché bée, frôlant la crise d’angoisse.

NARA
(mal à l’aise)
Salut…

ATIOLE
(à Nara, sous le choc, comme s’il venait de voir le démon)
Sors d’ici…

NARA
(étonnée)
Quoi… ?

ATIOLE
(hystérique)
SORS D’ICI !

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de l'épisode 6 »

[D.U.A.M.] Brouillon de l'épisode 5

Dans un appartement miteux

Épisode 5 :
Plan d’action

par Dominic Fortin-Charland
2009

[…]

Quatre hommes regardent les événements à travers des écrans éthériques, tels des dieux. Champion et Scènare sont les seuls a y prendre du plaisir, Einos restant excessivement sérieux et l’homme dans l’ombre, Honeive, s’ennuyant de ne pas pouvoir jouer avec les protagonistes de sa petite expérience.

EINOS
Bon, si vous voulez bien, il serait temps de dresser un bilan.

CHAMPION
Un millième bilans…

EINOS
Si ce n’était que de moi, j’en dresserais un toutes les heures ! Votre manque de rigueur m’exaspère.

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de l'épisode 5 »

[D.U.A.M.] Brouillon de l’épisode 4

Dans un appartement miteux

Épisode 4 :
Quatre homosexuels et un tyran

par Dominic Fortin-Charland
2009

[…]

Six ans avant les attentats, Rabi et Take regardent les étoiles étendus sur le sable encore chaud de la plage. Ils sont entièrement nus, amoureux, pleinement satisfaits après une baise des plus mémorables. Mais la « magie » ne dure pas, le sourire de Take faisant place à quelques inquiétudes…

TAKE
T’es sûr que ça changera quelque chose ?

RABI
(moqueur)
Je t’avertis, si tu recommences à douter, je te suce jusqu’à ce que t’en crèves !

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de l’épisode 4 »

[D.U.A.M.] Brouillon de la nouvelle version de l'épisode 3

Dans un appartement miteux

Épisode 3 :
Les mensonges du barde

[…]

Ses doigts tapotent sa seule et unique bière de la soirée.

Pourtant, son esprit s’embrouille. Mis à part l’affiche du restaurant bar La Petite Populace qui clignote derrière la serveuse, juste au-dessus du comptoir devant lequel il est assis, rien d’autre ne lui rappelle qu’il est dans l’un des endroits les plus chics, paisibles et protégés de la ville. L’espace d’un moment, Maze Beyame, agent de sécurité de l’établissement, s’imagine être quelqu’un d’autre, ailleurs.

La tenue conventionnelle et presque prude de Martine Lelièvre, la serveuse qu’il connait pourtant depuis plusieurs mois, lui semble soudainement d’une attractivité sans nom. Que ce soit ses lèvres, ses seins, ses hanches, ses mains, ses cheveux, sa nuque ou ses lobes d’oreille, chaque parcelle du corps de la jeune femme fait bouillir le sien d’une violence qu’il lui arrache peu à peu tout ce qu’il possède de discernement. Ses yeux percutent ses sens encore plus que le reste ! Il veut s’y perdre pour toujours, il ne veut plus jamais retourner dans la réalité. Il s’imagine bondir et la prendre, là, tout de suite !

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de la nouvelle version de l'épisode 3 »

[D.U.A.M.] Brouillon de la nouvelle version de l'épisode 2

Comme pour le premier épisode, beaucoup de répliques ont été améliorées dans cette version, mais retenons surtout l’arrivée de deux nouvelles scènes ! Laurent m’avait fait part d’un certain manque de panique dans les rues lorsque Dami et Azure sortent voir ce qui s’est passé après les explosions. Je n’ai pas ajouté beaucoup de panique puisque les civils dans le récit, telles des petites brebis dociles et effrayés, respectent le couvre-feu… mais j’ai ajouté un petit quelque chose ! 🙂

J’ai mises les scènes en gras pour les repérer plus facilement !

Une longue table ornée de diamants et pourvue de couverts luxueux sépare un homme d’affaires et son fils. Ils se ressemblent beaucoup, sauf que l’enfant a les cheveux noirs hirsutes et les yeux verts forêt de sa mère. Tous les deux sont tendus, retenant leur rage, loin de la complicité père-fils que chacun espérait. Le père, bras droit du gouverneur Omaco, se prénomme Ontenne et son fils, Toqui.

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de la nouvelle version de l'épisode 2 »

[D.U.A.M.] Brouillon de la nouvelle version de l'épisode 1

Notons surtout la nouvelle fin avec Omaco et les dialogues supplémentaires entre Folio et Bobino (yeah, plein de prénoms qui finissent par o) ! Bonne lecture aux bêtas testeurs en herbe ! 🙂

Pour l’instant, Soha se souvient de tout : la folie de cet homme surnommé le Miroir, son sourire démentiel et ses yeux de sang perdus dans une profonde incohérence ; la déchéance de l’Utopique et de ses valeurs pacifiques envolées le temps d’une rage meurtrière, le temps d’assouvir sa haine de la perfection ; la perversité du Démon trompée par la violence de ses envies de vivre refoulées ; la solitude de l’Ange en exil, prisonnier de la liberté, d’une quête d’inexistence, d’anticonformiste.

L’explosion de cette planète.

Continuer la lecture de « [D.U.A.M.] Brouillon de la nouvelle version de l'épisode 1 »

Extrait 6 de l’épisode 8 de D.U.A.M.

JESOM
(tendu, en avançant d’un pas vers Rabi)
Tu as conscience que si tu continues, je vais devoir t’arrêter ?

RABI
(lui souriant toujours)
Je savais bien que toi aussi, tu m’abandonnerais.

JESOM
Rabi, arrête…

RABI
Tout le monde devra bientôt choisir son camp, même toi Jesom.

Continuer la lecture de « Extrait 6 de l’épisode 8 de D.U.A.M. »